Accueil » Actualités » Débriefs » Revue de presse du 19 décembre l Ils ont parlé des Pyrénées-Orientales

Revue de presse du 19 décembre l Ils ont parlé des Pyrénées-Orientales

Illustrations Saint Jacques Perpignan-11-2018-09-15-17-59

♦ Le petit quartier Saint-Jacques intéresse la grande presse nationale

⊕ Street Presse / Louis Aliot, le clientélisme et le quartier populaire de Saint-Jacques

À Saint-Jacques, quartier populaire de Perpignan, c’est le RN Louis Aliot qui est arrivé en tête aux dernières municipales, notamment grâce aux votes de la communauté gitane. Mais un peu plus d’un an après, l’amour s’est éteint… Perpignan (66) – L’ambiance est tendue dans la salle, ce 10 novembre au soir. Depuis le mois d’octobre, l’édile Rassemblement National Louis Aliot a commencé une tournée de réunions dans tous les quartiers de la cité catalane, et c’est le tour de Saint-Jacques. Lino Gimenez, dit « Nounours », membre éminent de la communauté gitane, donne de la voix et s’adresse directement à Louis Aliot : « Au deuxième tour, vous êtes venu me chercher ! Et vous nous avez bien trahis ! » Le maire lui fait face, répond en le tutoyant : « Tu peux dire ce que tu veux, mais maintenant les gens connaissent la réalité du quartier ! »

⊕ Le Figaro / Perpignan : destruction controversée d’un îlot de maisons menaçant de s’effondrer

Actée depuis plusieurs années, cette démolition avait été repoussée après la mobilisation des riverains de ce quartier gitan. La démolition d’un ensemble de maisons risquant un «effondrement imminent» dans le quartier gitan de Saint-Jacques à Perpignan a débuté vendredi 17 décembre, une décision de la mairie dénoncée par des militants de sauvegarde du patrimoine.

♦ Perpignan / Championne de l’équipement en sécurité

⊕ Le Figaro / Le palmarès des villes qui déploient le plus de moyens face à l’insécurité

Police municipale, caméras de vidéoprotection, armes… Quelles sont les municipalités qui combattent le mieux les incivilités et la petite délinquance ? Historiquement, la question de la police municipale et celle de la vidéoprotection étaient très connotées politiquement. Ce temps-là est révolu. Les enjeux de tranquillité publique sont tels qu’il semble difficile de se passer de ces services. «Aujourd’hui, tout le monde reconnaît leur intérêt même les maires communistes ou socialistes, explique Alain Bauer, professeur de criminologie au conservatoire des Arts et métiers. (…) Nice en tête du classement, sans surprise (…) On retrouve ensuite d’autres villes du sud de la France, comme Nîmes ou Perpignan, confrontées depuis longtemps aux enjeux de la délinquance.

♦ Le meeting d’Hidalgo décortiqué après les faits

⊕ Le Figaro / Un quart des plus pauvres meurent-ils vraiment avant 62 ans ?

VÉRIFICATION – «25% des plus pauvres meurent avant» l’âge légal de départ à la retraite, a déclaré Anne Hidalgo en meeting. Un chiffre élevé, qui peut surprendre, mais est-il exact ? LA QUESTION. La retraite à 62 ans ? Anne Hidalgo la «[sanctuarisera]». Lors de son grand meeting à Perpignan, la candidate de gauche à l’élection présidentielle a insisté sur le «droit fondamental au repos après une vie de travail». «Je garantirai ce droit au repos», a promis l’actuelle maire de Paris. Elle soulignait l’importance de cet engagement par un chiffre glaçant : «25% des plus pauvres meurent avant 62 ans».

⊕ The Guardian / Anne Hidalgo renews call for French left to choose one presidential candidate

Socialist mayor of Paris says divided leftwing field risks being wiped out by rise of far right. Anne Hidalgo, the French Socialist presidential candidate, has repeated her plea for her leftwing rivals to unite, saying the left risked collapsing amid the alarming rise of the far-right. “We’re at a critical moment for our democracy,” Hidalgo said before a rally in Perpignan. “The left is at risk of disappearing. Hate speech and xenophobia have saturated the airwaves for months.”

⊕ Le Monde / Election présidentielle 2022 : la confusion règne à gauche

La proposition de primaire lancée mercredi par Anne Hidalgo n’a toujours reçu aucune réponse positive de la part de ses principaux concurrents, tandis que Christiane Taubira hésite à se lancer. L’union semble hors de portée. « Je vous rassure. A gauche, tout le monde se parle pour trouver une solution. Pourquoi pas un contrat de gouvernement ? Mais on ne dira rien aux journalistes car c’est le meilleur moyen pour que ça ne fonctionne pas. »

⊕ Le Parisien / Reprise du «langage des années 1930» : le parallèle risqué d’Anne Hidalgo

La candidate socialiste avait estimé dimanche à Perpignan que «le langage des années 30» contre les juifs est aujourd’hui appliqué aux «musulmans», suscitant un tollé à droite. « Faux procès » dénoncent les troupes d’Anne Hidalgo. Deux jours après la polémique provoquée par le discours à Perpignan de la candidate socialiste à la présidentielle dénonçant la reprise du « langage des années 1930 » par l’extrême droite, son camp monte au créneau.

⊕ Libération  / Présidentielle : à Perpignan, Hidalgo contre le «cauchemar ultime»

Pour son deuxième meeting, la candidate socialiste à la présidentielle a choisi la capitale des Pyrénées-Orientales, trophée de l’extrême droite. Un lieu symbolique, où elle a de nouveau appelé la gauche à s’unir dans une primaire. Voilà donc Anne Hidalgo en terrain honni : la candidate socialiste à l’élection présidentielle a choisi la ville de Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales, le plus beau trophée remporté par le Rassemblement national lors des dernières municipales, pour son deuxième meeting de campagne dimanche. Meeting réunissant environ un millier de militants et visiblement fort attendu, si l’on en croit le nombre important de journalistes présents.

⊕ L’Obs / « Réveillez-vous ! » A Perpignan, Anne Hidalgo revigorée par sa proposition d’union 

La candidate socialiste est apparue combative dimanche pour son deuxième meeting de campagne dans cette métropole tenue par l’extrême droite. Un enthousiasme étonnant alors qu’elle vient de proposer une primaire de la gauche qui pourrait laisser présager son retrait.

♦ Le pouvoir d’achat des salariés de la grande-distrib

⊕ Le Parisien / Auchan : plusieurs hypermarchés en grève pour des hausses de salaire

Les employés de plusieurs magasins observent des débrayages. Ou mettent en place des barrages filtrants ce vendredi pour réclamer des augmentations «décentes». (…) Sur fond de négociation annuelle obligatoire (NAO), les employés de Cherbourg, Perpignan… procèdent aujourd’hui à des barrages filtrants et à des débrayages, a indiqué à Gilles Martin, délégué syndical central de la CFDT.

♦ Après les abricots du Roussillon, les oranges de Eus

⊕ Les Echos / L’étonnante histoire du nouveau temple parisien des agrumes

Rue de Sèvres à Paris, Laurent Boughaba a ouvert L’Agrumiste, un temple dédié aux oranges, et autres espèces inconnues issues de mariages fruitiers inédits. Au total, 150 variétés d’agrumes seront proposées en fonction des saisons. (…) Mais il n’y a pas que des oliviers, comme arbres, au Maroc. Il y a aussi des orangers. C’est Pascal Barbot, le chef du restaurant l’ « Astrance » à Paris, qui lui parle de Michel Bachès, un créateur d’agrumes établi à Eus, un village des Pyrénées, à 40 kilomètres de Perpignan. Bachès s’est intéressé aux agrumes pour faire plaisir à sa femme, Bénédicte, passionnée de parfum de fleurs d’oranger, plus précisément de fleurs de bigarade, l’orange amère qu’on utilise pour les confitures et pour la parfumerie.

⊕ Le Parisien / Conçus pendant le confinement, les arbres solaires d’Elio’s se déploient dans le Sud

Avec deux autres étudiants de l’Université de Perpignan, Arthur Lemaire a développé un arbre artificiel porteur de panneaux solaires et la start-up Elio’s. Le principe : assis sur des bancs installés autour de l’arbre solaire et munis de prises électriques on peut recharger son téléphone, ordinateur ou sa tablette tout en papotant…

♦ Un grand d’air en Capcir pour les lecteurs du Figaro

⊕ Le Figaro / Au cœur des Pyrénées, cinq expériences d’hiver dans une nature grandiose et préservée

Avec ses paysages spectaculaires et son large panel d’activités, le massif offre de nombreuses alternatives au ski alpin. (…) Au cœur des Pyrénées catalanes, le haut plateau du Capcir offre un cadre grandiose, où le soleil se fait souvent généreux.

♦ Journée internationale des migrants, Plantu cite son exposition dans une commune Rassemblement National

⊕ France Info / Le dessinateur Plantu et le photographe Reza croisent leur regard sur le monde dans une exposition à Perpignan

L’exposition « Plantu + Reza, croiser les regards / Entre l’image » est à découvrir au couvent des Minimes jusqu’au 12 février 2022. Explorateurs de l’humain et témoins privilégiés des événements de ces dernières décennies, le dessinateur Plantu et le photoreporter Reza font converser leur art. Guidés par le même engagement, ils ont imaginé près de quatre-vingts oeuvres, fusionnant les dessins de l’un aux clichés de l’autre. Une quarantaine de ces créations inédites sont réunies au Couvent des Minimes de Perpignan pour la première fois jusqu’au 12 février 2022.

// Plus d’articles

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances