fbpx
Aller au contenu
Accueil » Tourisme » Quelles sont les spécialités des thermes et bains des Pyrénées-Orientales ?

Quelles sont les spécialités des thermes et bains des Pyrénées-Orientales ?

05/09/2020, Amelie-les-Bains, France, Palalda thermes romains

Article mis à jour le 13 janvier 2023 à 07:45

Les retombées économiques du tourisme de la santé et du bien-être sont importantes tout au long de l’année ; et ce secteur s’affiche même comme un levier de développement des zones rurales et de montagnes. Focus sur les 5 stations thermales des Pyrénées-Orientales – 4e département thermal de France – qui rouvrent leurs portes au printemps prochain.

L’Occitanie est une région de choix pour les touristes puisqu’elle arrive en seconde place des destinations de vacances. Avec 28 stations thermales et 30 centres thermoludiques ou spas thermaux qui ont accueilli plus de 180.000 curistes en 2019, la région est la première destination thermale de France.

Les particularités des stations thermales des Pyrénées-Orientales

4 des 5 stations thermales du département des Pyrénées-Orientales appartiennent au groupe «Chaîne thermale du soleil.» Elles sont toutes situées à la montagne.

Aux pieds des Pyrénées Catalanes, la station de Molitg-les-Bains est entourée de montagnes méditerranéennes et traversée par le torrent de la Castellane. Les Thermes ont 4 orientations : dermatologie, rhumatologie, voies respiratoires et affections des muqueuses bucco-linguales. C’est l’une des seules stations thermales en France à traiter toutes ces indications de façon conjointe. L’eau de la station contient du plancton thermal, un micro-organisme au pouvoir cicatrisant et réparateur pour la peau, particulièrement efficace pour les personnes souffrant d’acné, de psoriasis ou d’eczéma.

Dans le Haut-Vallespir, la station de La-Preste-les-Bains traite les affections de l’appareil urinaire, les maladies métaboliques et de nombreuses pathologies liées à la rhumatologie. La cure conventionnée peut être associée au programme «Santé Masculine, quotidien et sexualité» pour en renforcer ses effets avec des soins et des activités supplémentaires. La station propose une autre cure phare « Appareil urinaire et Métabolisme » qui agit sur les affections urinaires et rhumatismales ainsi que les troubles métaboliques.

Non loin de l’Espagne, les Thermes du Boulou sont spécialisés dans les maladies cardio-artérielles, les affections métaboliques et l’appareil digestif. En complément de la cure conventionnée, le programme « Surpoids diabète » répond aux trois objectifs : mieux connaître le surpoids/diabète, se réapproprier son corps pour apprendre à s’apaiser et se détendre et améliorer sa qualité de vie grâce à l’activité physique adaptée.

07/02/2019, Font-Romeu, France, station de ski des Pyrénées© Arnaud Le Vu / MiP

La nouveauté 2023 d’Amélie-les-Bains

Situés au cœur du Vallespir, les Thermes de cette station sont spécialisés dans les cures en rhumatologie et voies respiratoires. Les cures classiques de 18 jours sont proposées à tous et les cures nocturnes sont destinées aux actifs locaux. Grande nouveauté 2023 : des cures libres d’une durée modulable, avec pour objectif de prendre soin de sa santé, de s’accorder une pause, de se faire du bien. 4 nouveaux programmes seront disponibles lors de la réouverture au printemps prochain : Harmonie Dos, Respir’, 2D détente-détox et Vital Energie. 


La particularité de Vernet-les-Bains

Labellisée station verte, l’établissement de Vernet-les-Bains fait partie des rares centres thermaux français indépendants et privés. C’est le seul établissement familial indépendant dans le département des Pyrénées-Orientales. Les curistes peuvent profiter de la zone rhumatologie, rénovée en 2018, composée d’un matériel d’hydrothérapie de dernière génération. Cette station propose aussi des cures pour les voies respiratoires. Les Thermes de Vernet-les-Bains se démarquent par une prise en charge personnalisée.

Les bassins d’eau chaude des Pyrénées-Orientales

Dans le Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes, les sources d’eau chaude sont multiples. Trois d’entre elles sont captées et aménagées pour le bien-être en eau thermale. Accessibles toute l’année, elles sont appréciées des skieurs et des randonneurs.

Les Bains de Dorres sont en réalité un ancien lavoir de granit datant de 1841, complété d’un bassin plus spacieux, également en granit. Le tout est transformé en baignoire pour accueillir les randonneurs. La source thermale jaillit à environ 40° C.

Les Bains de Llo sont constitués de trois bassins de plein air et deux en intérieur qui forment un parcours aquatique régénérant ponctué de cascades, jacuzzi, bains bouillonnants, canons à eau, hydrojets… Riches en soufre et minéraux, les eaux chaudes séduisent par leurs actions bénéfiques sur la peau, les muscles et la relaxation.

La source d’eau sulfureuse de Saint-Thomas-les-Bains a des vertus antalgiques, antiallergiques, cicatrisantes et décontracturantes. 3 bassins extérieurs, d’une température moyenne de 37,5° C, sont aménagés dans un amphithéâtre dans lequel l’espace intérieur a été entièrement modifié en 2017.

Le succès des stations en chiffres

Avec environ 26.000 curistes en 2019, Amélie-les-Bains est la 2e station thermale la plus fréquentée d’Occitanie, juste derrière Balaruc dans l’Hérault. Avec plus de 7% des curistes nationaux, le département des Pyrénées-Orientales est le 4e département thermal de France, et le 2e d’Occitanie (après l’Hérault). Toutes les pathologies sont prises en charge dans la région dont plus de la moitié dans les stations implantées dans les Pyrénées.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances