Victoire de l’USAP, dure fin de saison des Dragons, contrôles sanitaires, cauchemar sur la RN116 – “Débriefe moi la semaine”

LECTURE

Au programme du “débriefe-moi” de cette semaine, contrôles dans les restaurants pour éviter l’arnaque aux touristes, une nouvelle création d’entreprise en centre-ville. Mais aussi la RN116, à quand la réouverture ? Ainsi que du sport avec la victoire de l’USAP contre Béziers en ouverture de la saison de proD2, la défaite des Dragons Catalans et le succès des Grizzlys Catalans. Cette semaine, nous avons également évoqué : l’université d’été de l’ultra droite fait désordre en Vallespir, terre de résistance au fascisme et au franquisme. La gauche qui se déchire même avant d’avoir tenté l’union pour les Municipales 2020. À lire sans modération, notre longue enquête sur le projet éolien de Passa, sur les contreforts du Canigou.

♦ Économie – La Préfecture contrôle les lieux de villégiature des touristes

Dans le cadre de l’Opération Interministérielle Vacances OIV 2019, la Préfecture a renforcé ses contrôles auprès des établissements de restauration et de l’hôtellerie du département. Depuis le début de cette opération, la préfecture et les services correspondants affichent 700 contrôles. Contrôles qui continueront jusqu’au 15 septembre. Au 31 juillet 2019, sanctions et rappels à la loi ont été dispensés.

  • 180 avertissements,
  • 36 injonctions administratives,
  • 32 procédures contentieuses ont été dressées par les différents services,
  • 664 contrefaçons ont été saisies par les douanes sur des marchés de bord de mer.

Des contrôles routiers (162 véhicules) ont également été réalisés pour vérifier les conditions de transports des aliments par les professionnels de la restauration.

“L’objectif de l’OIV est de faire cesser les pratiques déloyales, abusives ou délictuelles qui portent préjudice aux estivants et à l’économie touristique. L’opération interministérielle vacances revêt une importance particulière dans les Pyrénées-Orientales, où le tourisme est l’un des principaux secteurs économiques”.

Près d’une dizaine de services de l’état se sont coordonnés pour réaliser ces contrôles. Parmi eux, l’agence régionale de santé, les douanes, la police ou la gendarmerie.

♦ RN116 circulation alternée à Villefranche-du-Conflent

Depuis le mois de mai 2019 et l’affaissement de la route en aval de la commune de Villefranche-du-Conflent, une mesure de circulation alternée a été mise en place sur la RN116. Des premiers travaux de consolidation ayant été réalisés en urgence. Depuis cette date, les investigations géotechniques se poursuivent pour connaître exactement les causes du problème. Au début du mois d’août, une vidange de la retenue d’eau du Riubanys a été effectuée afin d’inspecter de façon complète les soutènements.

 Jimmy Phan, notre correspondant sur le secteur, a questionné le président des commerçants de la commune, Patrick Lecroq. Ce dernier appréhende une éventuelle fermeture de la RN116.

“La fermeture de la 116 serait catastrophique pour le commerce de Villefranche et les emplois qui s’y rattachent. Nous parlons commerce bien sûr. Mais il faut aussi penser situation d’urgence type accident ou maladie. Je ne peux parler qu’au nom de Villefranche. Mais le problème serait le même pour l’ensemble des villages du haut Conflent et de la montagne. La 116 est une voie de communication vitale avec un passage de 12 à 15.000 véhicules/jour. Il me semble impossible, pour des raisons de sécurité, de dérouter la circulation par la petite route sinueuse de Codalet, Taurinya, Fillols, Corneilla…”

Le commerçant réclame au préfet de prendre un arrêté préfectoral pour remettre le TER Perpignan-Villefranche en circulation. Pour rappel, cette ligne est à l’arrêt pour permettre au tribunal de Marseille de mener l’enquête sur l’accident de Millas.

Patrick Lecroq, s’emporte : “Ne pensez-vous pas que l’enquête puisse se poursuivre avec un train qui fonctionne ? Si c’était le TGV, il y a longtemps que le problème ne se poserait plus. Il est plus que temps que le président du TGI de Marseille se réveille et nous redonne notre train”

Selon les dernières informations, la circulation alternée est en place jusqu’en octobre et la fermeture de la RN116, n’est pas confirmée par la Préfecture.

♦ Économie – L’entreprise “Bureaux and co” s’installe aux Dames de France

Après la venue de l’entreprise britannique Computacenter qui a déjà lancé son recrutement pour s’installer au Centre del Món, c’est le spécialiste du partage d’espace de bureaux qui s’installe en centre-ville. Information confirmée par Laurent Gauze, président de l’Agence de Développement Économique de la Communauté Urbaine de Perpignan.

Au départ envisagée sur Saint-Assiscle au niveau du Galet, partie non-achevée du centre commercial surplombant la gare TGV, l’entreprise a finalement opté pour les bureaux laissés libres par le déménagement de l’agence “grands comptes” du Crédit Agricole.

Son site internet a toutefois toujours à l’affiche la commercialisation de ses bureaux au Centre del Món.

“C’est à Perpignan, dans un cadre exceptionnel, entre mer et montagne, que Bureaux & Co ouvre son nouvel espace de coworking. En s’installant dans un nouveau bâtiment, Le Galet, Bureaux & Co fait le choix d’un emplacement stratégique : un accès direct à la gare TGV, TER et routière, à 10 minutes de l’aéroport et à 7 minutes de l’autoroute. Aménagés dans un style zen et épuré, bureaux, salles de réunions, espaces de coworking, cuisine et bar sont répartis sur une surface de 1.200m2. Ce nouveau lieu de cohabitation, innovant et créatif, propose une nouvelle manière de travailler basée sur le partage, la communauté et l’échange. Plus qu’un simple espace de travail, il est un lieu de vie au service des entreprises et entrepreneurs de la région”.

♦ Une victoire de l’USAP pour la reprise du championnat de ProD2

Ouverture du championnat de ProD2 ce jeudi 22 août avec, en affiche, le derby USAP vs ASBH. Dans un stade Aimé Giral comble et chaud bouillant, les Catalans l’ont emporté 23-13 sur Béziers. Deux essais d’Eru (25e) et de Taumoepeau (34e), ainsi que 2 pénalités de Bousquet. Un match très tendu à l’image de cette bagarre générale dès la première minute. Ou du carton rouge pour le Biterrois Maxime Veau au début du match pour un coup d’épaule.

Parmi les fulgurances du match, cet essai des Perpignanais d’un bout à l’autre du terrain sur une contre-offensive. Pour le reste, le match a été crispé et régulièrement entaché par diverses fautes, notamment de mains. Malgré la victoire, pour l’entraîneur Patrick Arlettaz, ce n’était pas la tête de grands soirs.

“Si on n’élève pas notre niveau, cela va être difficile. Mais on dira que c’était un premier match de championnat. Avec tous les à-peu-près, toutes les approximations. C’était très haché, sans rythme, avec beaucoup de fautes. Et au milieu, il y avait une ou deux actions de rugby. En plus, de notre côté, nous n’avons pas été capables de tenir le ballon. Nous avons été sortis 6 fois en touche, et nous perdons nos 3-4 premières touches. Mais nous restons contents de la victoire ce soir, car il y avait énormément de pression.”

♦ Les Dragons catalans s’éloignent des phases finales

Défaite des Dragons Catalans à domicile 4-17 contre London Broncos samedi 17 août.  Gros trou d’air pour les Dracs qui s’inclinent contre le dernier du championnat. Sur les 5 derniers matchs de Super League, le club catalan ne s’est imposé que 2 fois. À 3 rencontres de la fin de la saison, l’éventuelle qualification pour les phases finales s’éloigne presque définitivement. Sur ce match, les Dragons ont complété 50% de leurs chaînes de tenus, soit 19 chaînes sur 38. Londres affiche un taux de complétion de 89% avec 31 chaînes complétées sur 35.

Steve McNamara était extrêmement déçu à l’issue de la rencontre. “L’enjeu était énorme. […] Nous avons joué en équipe une dizaine de minutes en seconde mi-temps. Mais sinon, nous étions déconnectés. Le sport professionnel implique d’être le meilleur possible tout le temps. Et on ne l’a pas été depuis longtemps. C’est décevant”. Revenant sur l’inconstance des résultats cette saison, l’entraîneur ajoute que “nous n’avons été ni assez bons ni assez constants pendant une longue durée pour passer au niveau supérieur.”

Pour Rémi Casty : “En attaque, nous étions vraiment loin du compte. Nous avons loupé quatre occasions franches qui nous auraient permis d’espérer. Au vu des deux derniers matchs, nous ne méritons pas d’être dans le top 5”. Maintenant, l’objectif est de bien finir la saison comme conclut le capitaine des Dragons. “Nous leur avons fait des hauts et des bas et ils ont beaucoup soufferts. Je pense qu’ils méritent qu’on finisse sur une victoire à Brutus”.

♦ Le succès des Grizzlys Catalans 

Forts de leurs dernières saisons (Champions de France D3 2018 et Vice Champions de France D2 2019), les Grizzlys Catalans ouvrent une équipe B. Celle ci évoluera en Championnat Régional Occitanie dès cette année. Pour l’équipe première, rien n’est déterminé à ce jour par la fédération française de football américain. Le club catalan a fait appel de la décision de la fédération de les maintenir en D2 pour des raisons administratives. Verdict final le 2 septembre.

En attendant, les Grizzlys continuent de se structurer et de voir plus grand. Ce mardi, lors d’une réunion d’information au stade Jo Maso, il y avait plus d’une vingtaine de joueurs intéressés par le projet d’une équipe B. Le but de cette formation “réserve” est d’intégrer les nouvelles recrues et néophytes, et de les initier au football américain. Ce qui n’était pas chose évidente dans une équipe de haut niveau bien rodée à ses schémas tactiques. Mais, ce mardi, certains sportifs avaient des visages familiers, avec, pour certains, une dizaine d’années de pratique. Car, parmi les joueurs présents, on dénombrait de nombreux “anciens” des Archanges. Le club perpignanais ayant fermé ses portes.

Les championnats régional et national étant décalés, il sera également possible pour le club de mettre en place une synergie entre les deux équipes. Tout d’abord, les entraînements communs permettront aux joueurs de se connaître. Les meilleurs de la réserve auront également la possibilité d’intégrer l’équipe première en fonction de leurs résultats à l’automne. Et l’entraîneur principal Eric Verdun a mis tout le monde immédiatement au clair. Pas question de faire de la figuration, la réserve joue pour gagner. Il sera assisté dans sa tâche par Cyrille Netzer, et Phillipe Thibodeau fraîchement débarqué du Québec.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Dossier Éoliennes de Passa - Força Real éoliennes Fenouillèdes
Article précédent

Enquête sur le projet éolien de Passa - Les Aspres finiront-elles en champs d'éoliennes ?

Céret Amélie les Bains antifa
Article suivant

Soral à Amélie-les-bains - Quand le discours antisfasciste ne mobilise plus

Donec mi, porta. massa felis elit. luctus sem, velit,