fbpx
Aller au contenu
Accueil » Actualités » Culture » 100.000 visiteurs pour Narbo Via et un « mur lapidaire » primé pour sa scénographie

100.000 visiteurs pour Narbo Via et un « mur lapidaire » primé pour sa scénographie

Narbo Via

Article mis à jour le 1 août 2022 à 14:43

Pour la première année, l’association « Scénographes* » a décerné le prix de la meilleure scénographie d’une exposition permanente historique. Et c’est le scénographe de Narbo Via qui a été récompensé par ses pairs. Visiteurs comme professionnels ne s’y trompent guère, dès l’entrée du musée, le mur lapidaire monumental de 76 mètres de long par 10 de haut impressionne. Quant à la déambulation au sein de l’exposition permanente, elle est conçue comme une villa romaine et montre la richesse de la civilisation de la Rome antique ainsi que son leg à la ville de Narbonne.

Déjà 100.000 visiteurs pour Narbo Via

Depuis son inauguration en mai 2021, 100.000 visiteurs ont pu découvrir le musée Narbo Via. La rédaction a aussi été convaincue par son parcours innovant et ce mur lapidaire monumental. « L’ambition de Narbo Via est de faire revivre la prestigieuse cité antique qu’a été Narbonne en donnant à tous la chance de redécouvrir ses collections exceptionnelles, en les revalorisant au sein d’un site à la hauteur de son patrimoine et de son histoire. En effet, première colonie romaine créée en Gaule, ancienne capitale de la province de Gaule narbonnaise,

Narbonne est un foyer de la civilisation romaine dont le patrimoine antique fait figure de référence à l’échelle internationale ». Des cartes animées permettent de mieux comprendre les avancées technologiques apportées par les Romains, l’exploitation des ressources naturelles et le développement démographique de la région. Au milieu des amphores, ou des bustes romains, des tableaux interactifs permettent également de comprendre le fonctionnement et le rôle de chacun (citoyens, hommes, femmes, esclaves) au sein de cette société très codifiée.

// Lire aussi notre article l Les trésors antiques du nouveau musée Narbo Via se dévoilent enfin

Un mur lapidaire monumental pour colonne vertébrale du musée Narbo Via

Comment exposer et permettre le travail d’étude de manière dynamique les 7.000 vestiges mis au jour depuis le début des fouilles ? Les concepteurs de Narbo Via ont relevé le défi et imaginé un mur monumental permettant d’exposer 760 pièces parmi les 2.000 éléments lapidaires romains. La galerie lapidaire est conçue comme colonne vertébrale du musée et de ses collections. Au-delà des pièces historiques, 4 alcôves numériques mettent en valeur les coulisses de la recherche archéologique, ses spécialités et ses pratiques.

« Élément central du musée, un mur monumental composé de 760 blocs de pierre répartis sur deux rangées, issus pour la plupart des nécropoles romaines de la ville antique, ouvre le parcours des collections. Grâce à un dispositif automatisé inédit dans un musée, permettant de réorganiser les œuvres au moyen d’un engin de levage intégré, cette galerie lapidaire renouvelle la mémoire de la ville romaine. Elle constitue également une véritable réserve ouverte, destinée à faciliter le travail d’étude et de recherche des archéologues, historiens ou scientifiques accueillis au sein du musée ». 

// Lire aussi notre article l Pour l’édition 2022, le festival Pablo Casals se réinvente et donne le ton

« Narbo Martius, Renaissance d’une capitale », une exposition temporaire à découvrir jusqu’à fin 2022

Après le parcours permanent, le visiteur plongera aisément dans l’exposition temporaire immersive qui mêle techniques de restaurations, pop culture et cinématique documentaire. « Le fil conducteur du parcours s’appuie sur le travail de reconstitution en images de synthèse de la ville romaine mené depuis plusieurs années par l’archéologue et réalisateur Marc Azéma, co-commissaire de cette exposition avec Ambroise Lassalle, chargé des expositions temporaires de Narbo Via, en collaboration étroite avec Jean-Claude Golvin, dessinateur, archéologue, architecte et grand spécialiste de la reconstitution archéologique ».

Le parcours de Narbo Martius renaissance d’une capitale dévoile les secrets de fabrication de plusieurs techniques de restitution, reposant sur les nouvelles technologies (3D, réalité virtuelle), les techniques traditionnelles (dessins, maquettes) et transparaissant aussi dans la pop culture (BD, films, jeux vidéo, figurines et jeux d’assemblage).

Des planches des BD Alix et Arelate, esquisses originales de Gladiator, ou des maquettes de Playmobil viennent rythmer le parcours de visite.

// Lire aussi notre article l Monuments, emploi, économie… Quel est le poids de la Culture en Occitanie ?

Narbo Via en chiffres

– Une collection de plus de 7.000 œuvres antiques issues de Narbonne,
– 8 000 m2 de surfaces utiles,
– Un parcours permanent de 2.600 m2,
– Une salle d’exposition temporaire de 500m2,
– 3 ateliers pédagogiques,

– Un laboratoire de restauration et de recherche, des réserves, des salles d’études et de documentation,
– Pose de la 1ère pierre : le 10 novembre 2015,
– Un projet d’investissement de 56,8 millions d’euros,
– Labellisé parmi les 1.220 musées de France agréés par l’État.

* À l’occasion du salon international des musées, des lieux de culture et de tourisme 2022 (Sitem) que l’association « Scénographes » a décerné le premier prix de la scénographie au Studio Adrien Gardère pour son travail au musée Narbo Via. Lors du Sitem 2022, l’exposition permanente du musée Soulages de Rodez a également été mise à l’honneur via son Philippe Maffre, architecte du patrimoine.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances