fbpx
Aller au contenu
Accueil » Actualités » Culture » Agrandi et rénové, le musée d’art moderne de Céret réouvre ses expositions

Agrandi et rénové, le musée d’art moderne de Céret réouvre ses expositions

Musée d'Art Moderne de Céret exposition J Plensa © Roberto Ruiz

Article mis à jour le 7 mars 2022 à 13:56

Après plus de deux ans de fermeture pour cause de travaux, le musée d’art moderne de Céret a rouvert ses portes ce 5 mars 2022. À cette occasion, le musée met à l’honneur Jaume Plensa, un artiste catalan, à travers l’exposition Chaque visage est un lieu. Les sculptures et les dessins sont présentés sont tous récents. La présentation de la collection permanente a été entièrement repensée. (Photo de Une © Roberto Ruiz).

♦ L’exposition inaugurale de Jaume Plensa

Jaume Plensa a été choisi pour présenter ses œuvres lors de l’exposition inaugurale. Celle-ci sera présentée du 5 mars au 6 juin. L’artiste s’exprime à travers la sculpture, la photographie, la gravure et le dessin. Le corps est l’une de ses thématiques essentielles. Plusieurs de ses créations ont envahi les espaces publics du Brésil, d’Italie, d’Allemagne, des États-Unis ou du Japon.

Les œuvres présentées pour cette exposition ont été sélectionnées il y a trois ans. Elles n’ont pas quitté l’atelier de l’artiste depuis cette date. Elles n’ont jamais été présentées au public et seront réunies pour la première fois à cette occasion. Dessins et sculptures, visages et lettres, vont investir la nouvelle salle d’exposition du musée.

Musée d'Art Moderne de Céret exposition J Plensa © Roberto Ruiz
Musée d’art moderne de Céret exposition J Plensa © Roberto Ruiz

> À lire : Culture | Enric Moner, l’enquête sur la vraie histoire du résistant de Maureillas

♦ La future exposition autour de l’École de Paris

Du 9 juillet au 13 novembre 2022, une nouvelle exposition prendra place au musée d’art moderne de Céret. Elle mettra à l’honneur l’École de Paris. Il s’agit de l’ensemble des artistes qui ont aimé la capitale de la France, au point d’y venir y habiter voire s’y réfugier. Pour les artistes venant des pays de l’Europe de l’Est, Paris symbolisait la sérénité et la paix. 

Avec des expressions artistiques très diverses, ils représentaient des scènes de la vie parisienne ainsi que des portraits. Parfois, ces artistes se sont rendus à Céret, sur les conseils de leurs marchands ou de leurs amis. Juan Gris, Soutine, Picasso ou encore Chagall ont fréquenté Paris et Céret et y ont exprimé leur art.

L’exposition a pour but de rendre hommage à ces artistes dont les œuvres sont aujourd’hui considérées comme des chefs-d’œuvre de la peinture moderne. Le public pourra découvrir des œuvres de Modigliani, de Soutine ou encore de Chagall.

À gauche : Pablo Picasso Sardane de la paix, 20 septembre 1953. Encre noire sur papier vélin 48,8 × 63 cm. Don de la Section du Parti Communiste Français de Céret © Succession Picasso 2022. Photo Joseph Gibernau/Studio Pyrénées. À droite : Marc Chagall Les gens du voyage, 1968. Huile sur toile de lin 129,5 × 205,5 cm. Centre Pompidou, Paris. MNAM/Cci, (Inv. AM 1988-0093) Dation 1988 © Adagp, Paris 2022.

♦ Une collection permanente installée par Alain Clément

La collection permanente du musée de Céret est constituée à partir de dons recueillis par Frank Burty Haviland et Pierre Brune, auprès d’artistes ayant séjourné à Céret. Elle comprend également le legs de Michel Aribaud, l’archiviste de la ville, qui a connu les artistes de passage à Céret et avait constitué une collection personnelle d’œuvres d’Auguste Hervin, Juan Gris, André Masson…
Dans les années 1950, Picasso et Matisse font don de pièces exceptionnelles au musée. Parmi celles-ci, une série de 28 coupelles en céramique sur le thème de la corrida pour Picasso. Matisse, quant à lui, offrira 14 dessins réalisés lors de son séjour dans le port de Collioure en 1905. La collection permanente retrace le passage des artistes les plus importants du XXe siècle à Céret.

Le musée d’art moderne de Céret a pour tradition de confier l’installation de sa collection contemporaine à des artistes contemporains. Pour cette première édition de la réouverture, c’est l’artiste Alain Clément qui a été choisi. Pour l’artiste, « Ce choix, c’est un parti pris dans une collection qui en a un, et plusieurs en même temps. C’est partir de plusieurs points de vue, en sélectionner un, essayer de montrer le meilleur de ce parti pris et ma vision du musée et des collections. » Il ajoute « il y a un côté un peu didactique dans mon accrochage » puis « ce que j’ai aussi voulu montrer, c’est que le musée de Céret, possède un bon fonds de collection ».

Musée d'Art Moderne de Céret exposition permanente © Manolo Mylonas
Musée d’art moderne de Céret exposition permanente © Manolo Mylonas

> À lire : Culture | Prats de Mollo ouvre un centre culturel pour « casser les frontières » pyrénéennes

♦ Des travaux de rénovation et d’agrandissement

Depuis novembre 2019, le musée était fermé. Ces longs mois ont permis de construire la nouvelle aile et de réaliser beaucoup de travaux de renouvellement ou d’inventaire. Créée par l’architecte Pierre-Louis Faloci, la nouvelle aile fait environ 1.300 m2. Elle comprend des espaces de stockage et des espaces d’exposition. Désormais, les œuvres pourront être déchargées sur un espace de livraison puis mises en sécurité au sous-sol du musée.

À l’étage, la salle d’exposition fait 500 m2. Un étage supplémentaire est dédié à l’accueil du public qui pourra profiter d’une vue sur le mont Canigou depuis le belvédère. Une façon d’apprécier ces paysages reproduits dans les tableaux des expositions.

La nouvelle aile est consacrée aux expositions temporaires. Le bâtiment historique du musée abrite la collection permanente. La présentation de celle-ci a été entièrement repensée par Olivier Arnaudo. Le scénographe avait à cœur de raconter une histoire, celle de Céret. Pour cela, il a donc modifié l’architecture intérieure des salles.

Musée d'Art Moderne de Céret © Manolo Mylonas
Musée d’art moderne de Céret © Manolo Mylonas

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances