Après le logo, Perpignan « la Rayonnante » remplace « la Catalane » sur les panneaux d’entrée de ville

LA CATALANE

C’était en 2016, quand, la nouvelle Région née de la fusion de Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, était rebaptisée Occitanie. Un vent de révolte avait soufflé sur le Pays Catalan. Et la majorité des maires avaient rajouté Pays Catalan à leur panneau d’entrée de ville. À Perpignan, qui affichait déjà 2 panneaux, l’un en français, l’autre en catalan, l’équipe municipale avait rajouté « La Catalane ». Désormais, ces panneaux « La Catalane » sont progressivement retirés pour être remplacés par des panneaux « La Rayonnante ».

♦ Perpignan la Catalane devient La Rayonnante à toutes les entrées de ville

Questionné à propos de la suppression des panneaux « La Catalane », Louis Aliot répond : Les panneaux « Perpignan la catalane » font place aux nouveaux « Perpignan la rayonnante ». Et à moins de déplacer Perpignan au cœur de l’Auvergne ou de l’Alsace, Perpignan est la capitale du Roussillon et reste catalane ». En 2016, alors qu’il était député européen, Louis Aliot s’était exprimé sur ces panneaux qui avaient vocation à réaffirmer l’identité catalane.

« Nous sommes Français avant tout avec une identité forte, je ne suis pas dans la course aux panneaux qui conduit à des aberrations avec à l’entrée de Perpignan 1 mètre 50 de panneaux ! ». Il dénonçait en septembre 2016, la « caravane publicitaire des panneaux carnavalesque« .

♦ Où sont passés les panneaux Perpinyà ?

Louis Aliot de nous transférer la réponse des services techniques de la ville de Perpignan. « Pour info, les panneaux d’entrée de ville sont très régulièrement volés notamment à l’occasion des matchs. Ça ne vient donc absolument pas de la mairie qui les aurait fait disparaître ».

Hasard du calendrier, ce 9 octobre se joue le match entre les Dragons Catalans et les St-Helens. Les supporters les plus chanceux prenant l’avion ce matin pour assister au match à Manchester. Ces supporters ont-ils amené avec eux les panneaux Perpinyà ? Le mystère reste entier. De son côté, le parti catalaniste Unitat Catalana y voit plutôt « la décatalanisation progressive et sournoise de la ville par le maire Louis Aliot ».

// Retour sur la polémique du Logo « Perpignan la Rayonnante »

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances