fbpx
Aller au contenu

Cinéma : de nouvelles rencontres et découvertes à l’Institut Jean Vigo de Perpignan

Cinéma : de nouvelles rencontres et découvertes à l’Institut Jean Vigo de Perpignan

Article mis à jour le 17 janvier 2024 à 15:49

La nouvelle saison de l’Institut Jean Vigo a débuté ce 9 janvier. Durant ce premier trimestre 2024, la programmation permettra de se retrouver, d’échanger sur les films, l’histoire du cinéma et sa résonance dans l’actualité. Sans oublier les films diffusés dans le cadre de cycles ou d’évènements spéciaux. Quelles sont les séances à ne pas manquer lors de ce trimestre ?

Un début d’année bien mouvementé à l’Institut Jean Vigo

Avec Manon Billaut aux commandes, l’année 2024 est « placée sous le signe du patrimoine, de la rencontre et de la découverte ». De nombreux évènements seront organisés tout au long de la saison pour que chaque public – des plus jeunes aux moins jeunes – puisse pousser les portes de l’Institut et assister à une séance qui lui est dédiée.

Le public pourra notamment commencer par deux séances organisées à l’occasion du festival Maghreb Si loin… Si proche. Ashkal, l’enquête de Tunis, le film de Youssef Chebbi sera diffusé le 23 janvier. Le surlendemain, c’est le film de Carole Filiu-Mouhali et Ferhat Mouhali (qui sera présent pour l’occasion) Ne nous racontez plus d’histoire qui sera diffusé sur les écrans de l’Institut Jean Vigo.

Le festival du film judiciaire

Organisée par l’Institut Jean Vigo, la Semaine lycéenne du Film judiciaire a un but : découvrir la justice, comprendre son fonctionnement, la rendre accessible et lui donner un visage humain. Chaque année depuis 5 ans, près de 800 élèves assistent à des projections, des débats et des rencontres aux côtés de professionnels du Droit, d’avocats et de magistrats, disponibles pour répondre à toutes leurs questions.

Je verrai toujours vos visages de Jeanne Herry sera diffusé le 1er février. La séance sera présentée par Pierre Viard, le président du tribunal judiciaire de Perpignan, et par l’association France Victimes et le SPIP*.

Les films des Collections de l’Institut Jean Vigo

Comme chaque année, des copies 35 mm sont projetées pour le plaisir de redécouvrir l’argentique. En 2024, deux films ont été sélectionnés : Le cheik blanc de Federico Fellini le 27 février et Une poignée de salopards d’Enzo G. Castellani diffusé le 5 mars.

Le mois des droits des femmes

Dans le cadre du Mois des droits des femmes, Brainwashed : Sex-Camera-Power de Nina Menkes sera projeté le 7 mars. Un film qui met en évidence la réification des protagonistes féminines dans le cinéma. « Un langage commun de la culture du viol » selon la réalisatrice. Le 12 mars, c’est Visages de femmes de Désiré Ecaré que le public pourra découvrir. Ce film est une interrogation sur les luttes émancipatrices des femmes africaines suite aux guerres d’indépendance.

Les projections de la Cinémathèque Tchèque

Les cartes blanches sont habituelles à l’Institut Jean Vigo, pour ce premier trimestre 2024, c’est le cinéma tchécoslovaque qui est mis à l’honneur. Les films sélectionnés pour cette carte blanche Národní filmovy archiv offrent une vision plus rare de ce cinéma et montrent les problématiques spécifiques du pays.

La séance de films muets du 22 mars propose deux copies teintées de 1921, témoins d’une politique de sauvegarde née dans les années 1970. Les films La Crucifiée de Boris Orlicky et Le Filon des idées inhumées de Rudolf Myzet et Antonín Ludvík Havel seront précédés d’une conférence de Jeanne Pommeau sur la restauration des couleurs des films muets.

Chronique morave, diffusé le 21 mars, a été interdit en 1970, l’année suivant sa sortie puis est revenu sur les écrans – comme une cinquantaine d’autres films – lors de la révolution de velours en 1990-1991. Pour cette projection à l’Institut, Jeanne Pommeau sera présente.

Les séances pour les tout-petits

Le cinéma des tout-petits revient avec une séance organisée un dimanche matin par mois à 11h. Accessibles des 3 ans, ces séances sont l’occasion de voir ou revoir en famille des dessins animés et des films issus des collections de l’Institut.

Après Vive le vent d’hiver le 14 janvier, c’est Promenons-nous avec les petits loups qui sera diffusé le 4 février. Le 17 mars, en partenariat avec le festival Musique Sacrée, les 3 ans et plus pourront découvrir un programme de courts-métrages d’animation et de films issus des collections des films amateurs de l’Institut avec le quatuor vocal Estelum en accompagnement. Ce même quatuor animera un atelier vocal parent-enfants après la projection.

Le 7 avril, les tout-petits et leur famille pourront assister à la projection de Les fables de monsieur Renard. Enfin, le 18 mai, c’est un ciné-concert qui est prévu dans le cadre du Zah Zuh Festival de Jazzèbre.

Mais aussi…

Le César des Lycéens. Du 7 au 10 février, le César des Lycéens prend place au sein de l’Institut Jean Vigo. Une cinquantaine de lycéens venus de classes de Terminale de l’Académie de Montpellier et de Toulouse se réuniront à l’Institut Jean Vigo autour de Dimitri Doré, un acteur nommé aux César 2023. Ils discuteront ensemble de Pleure pas Gabriel de Mathilde Chavanne et d’Après la nuit de Yann Chemin le 8 février. Les lycéens auront également l’occasion d’assister à deux Master Class.

La Saint Valentin. Pourquoi ne pas passer le 14 février au cinéma ? C’est ce que propose l’Institut Jean Vigo avec la diffusion d’Au loin s’en vont les nuages d’Aki Kaurismäki. Un film finlandais écrit en trois jours, tourné en moins d’un mois et monté en trois semaines. Le champagne sera offert aux spectateurs avant le début de la séance.

La soirée déposants. Le 29 février, une soirée aux déposants avec une création de ciné-concert à partir des images d’archives de l’Institut Jean Vigo sera organisée. L’occasion de découvrir en avant-première Felicitat le film de Claire Ledru, artiste en résidence à l’Institut en 2023 ainsi qu’une version en musique du film muet La Femme et le Pantin de Jacques de Baroncelli grâce au piano nouvellement installé dans l’enceinte de l’Institut.

Sans oublier les séances « Vendredi politique », celles organisées en partenariat avec le théâtre de l’Archipel ou encore la fête du court-métrage du 26 mars et bien d’autres…

* Service de Probation et d’Insertion Pénitentiaire

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances

Pauline Garnier