Covid-19 en Occitanie | “Une situation en amélioration mais qui reste tendue”

France, Perpignan, 2021-05-19. Illustration, start of Covid-19 vaccination for all ages in France shortly before summer. Example of the vaccinodrome at the Perpignan exhibition centre. Photograph by Arnaud Le Vu / Hans Lucas.
France, Perpignan, 2021-05-19. Illustration, debut de la vaccination Covid-19 pour tous les ages en France peu avant l ete. Exemple du vaccinodrome du parc des expositions de Perpignan. Photographie de Arnaud Le Vu / Hans Lucas.

À quelques jours de la rentrée scolaire, la situation sur le front du Covid en Occitanie “reste très tendue” au niveau des établissements de soins de la Région. Le directeur de l’Agence Régionale de Santé évoque un taux d’incidence en “nette baisse” depuis 7 jours sur l’ensemble des 13 départements (319 cas pour 100.000 personnes -70 points). Dans les Pyrénées-Orientales, le taux d’incidence est à ce jour de 313 cas ; contre près de 500 au 10 août. Pierre Ricordeau qualifie la 4ème vague de l’épidémie “d’une puissance et d’une fulgurance exceptionnelle”.

♦ “L’impact reste fort sur le système de soin”

Au-delà de l’hôpital, où certains services de réanimations restent à quasi-saturation, Pierre Ricordeau rappelle “qu’en plein été, c’est tout le système de santé qui a été sous la pression de cette 4ème vague”. En juillet et août, la situation dans les établissements de soins régionaux est proche de la situation de mars 2020. Actuellement, l’hôpital de Perpignan compte 132 patients positifs au Covid dont 21 en service de réanimation.

La situation se stabilise au niveau des hospitalisations, mais l’activité reste soutenue avec 354 entrées en réanimation au cours des 2 dernières semaines ; 152 de moins de 60 ans (42%) dont 47 de moins de 40 ans (13%). Le directeur précise que le passage au plan blanc a permis de limiter la saturation dans les services de soins critiques des hôpitaux de la région. Pour rappel, depuis le 4 août, l’ensemble de la Région Occitanie a activé le plan blanc. Les déprogrammations d’actes de chirurgie considérés non urgents et le rappel de personnels soignant ont permis de monter la capacité d’accueil en service de réanimation à 570 lits sur l’ensemble de la Région. L’activation du plan blanc a également permis de transférer 16 patients vers des régions moins touchées par cette 4ème vague de l’épidémie (Nord et le Grand Est).

26/01/2021, Perpignan, France, quotidien des soignants hôpital St Jean secteur Covid-19 et réanimation © Arnaud Le Vu / MiP

90% des lits de réanimations sont actuellement occupés, dont 44% par des patients positifs au Covid. “On est dans une situation toujours très tendue. Qui tient grâce à la forte mobilisation du personnel, mais aussi à la réaffectation de personnel vers des services Covid. Nous avons frôlé une situation très difficile au cœur de l’été ! S’il y a une leçon à retenir de l’été, c’est l’importance des actions de tous et de chacun. Et notamment au niveau de l’application des gestes barrières”. 

♦ Une campagne vaccinale “d’ampleur inédite”

La vaccination s’est fortement accélérée cet été et surtout depuis l’allocation d’Emmanuel Macron précise le directeur de l’ARS. Les centres de vaccination et les professionnels de santé libéraux de proximité sont restés mobilisés, des opérations de vaccination ont été menées au plus près de tous ceux qui se sont vaccinés sans attendre la rentrée. 74% des habitants de la Région de + de 12 ans ont un schéma vaccinal complet. Ils sont 8/10 à avoir reçu au moins 1 dose de vaccin. Dans les Pyrénées-Orientales, 75,36% des habitants ont reçu 1 dose de vaccin.

À l’heure où la campagne de vaccination se met en place dans ou à proximité des établissements scolaires, le spécialiste de santé reste prudent. En Occitanie, 800.000 personnes n’ont reçu aucune dose de vaccin, ;dont 30 à 40.000 des plus de 65 ans.

France, Perpignan, 2021-08-05. Illustration, Covid-19 ephemeral vaccination centre in the parking of a shopping centre. After Corsica and the Provence-Alpes-Cote-d Azur Region, it is the Regional Health Agency of Occitanie that has triggered the white plan for all the establishments in the Region. Doctor Aumaitre declared himself "very worried about the epidemic situation which is becoming tense in the hospital". The specialist in epidemiology at Perpignan hospital fears that the situation will be complicated at least until 20 August. Photograph by Arnaud Le Vu / Hans Lucas.
France, Perpignan, 2021-08-05. Illustration, centre de vaccination Covid-19 ephemere sur la parking d un centre commercial. Apres la Corse et la Region Provence-Alpes-Cote-d Azur, c est l Agence Regionale de Sante d Occitanie qui declenche le plan blanc pour l ensemble des etablissements de la Region. Le docteur Aumaitre se declarait tres inquiet sur la situation epidemique qui se tend a l hopital. Le specialiste en epidemiologie a l hopital de Perpignan craint une situation compliquee au moins jusqu au 20 aout. Photographie de Arnaud Le Vu / Hans Lucas.

♦ Priorité à la vaccination des jeunes

Le taux d’incidence reste élevé pour les 20-30 ans avec 600 cas pour 100.000 personnes ; ce taux d’incidence avait atteint 1.200 au début du mois d’août. Quant aux 12/17 ans, ils sont nombreux à s’être engagés sur le parcours vaccinal. 61,5% ont reçu 1 première dose de vaccin, et 38% sont complètement vaccinés. Sur la tranche des 18-24 ans, 80% ont déjà reçu au moins 1 dose de vaccin.

Pour Pierre Ricordeau, “l’évolution de la situation sanitaire nous invite à rester très vigilants face au virus. Pour une rentrée en toute sécurité, le bon réflexe est de choisir la vaccination dès maintenant”. Il invite ceux qui auraient des d’interrogations sur le vaccin à se rapprocher d’un professionnel de santé de proximité.

// Sur le même thème

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances