fbpx
Aller au contenu
Accueil » Santé » Covid-19 l Plan blanc au niveau maximum dans les Pyrénées-Orientales

Covid-19 l Plan blanc au niveau maximum dans les Pyrénées-Orientales

26/01/2021, Perpignan, France, quotidien des soignants hôpital St Jean secteur Covid-19 et réanimation © Arnaud Le Vu / MiP

Article mis à jour le 6 janvier 2022 à 17:09

Alors que notre département les Pyrénées-Orientales et le Gard sont les 2 départements d’Occitanie à dépasser les 700 cas de covid pour 100.000 habitants, l’Agence Régionale de Santé active le Plan blanc à son niveau maximum (4/4). Une mesure qui permet de déprogrammer des actes chirurgicaux non urgents ou de réaffecter du personnel afin de réarmer de nouveaux lits. Le directeur Agence régional de Santé, Pierre Ricordeau a appelé à la « mobilisation générale » de tous face à la « hausse exponentielle du nombre de cas ».

♦ Situation hospitalière tendue en Occitanie

Selon Pierre Ricordeau, la hausse du nombre de cas covid et la situation épidémique de la grippe compliquent le travail des services de soin. « Nous sommes la première région de métropole à rentrer dans cette situation. Nous allons devoir cumuler une circulation très rapide du covid et de nombreux cas de grippe ». À ces éléments, le directeur de l’ARS rajoute la perspective de hausse des cas liés au nouveau variant (Omicron). À ce jour, 1 seul cas de Omicron a été détecté ; mais 300 cas seraient en cours d’étude. « Il est probable que ce chiffre augmente fortement dans les jours qui viennent ». 

« Cette flambée épidémique impacte déjà fortement toutes les équipes hospitalières de notre région. Le nombre de cas graves de Covid est en augmentation assez forte ces derniers jours. À ce stade, les patients atteints de Covid occupent 38% des 550 lits de réanimation déployés actuellement. Mais ces services de réanimation sont déjà occupés à 93% de leurs capacités au regard de l’ensemble des pathologies prises en charge en cette période hivernale. Tous les soignants sont à nouveau mobilisés. ».

26/01/2021, Perpignan, France, quotidien des soignants hôpital St Jean secteur Covid-19 et réanimation © Arnaud Le Vu / MiP

Pierre Ricordeau précise que même si la courbe du nombre marque un ralentissement, les cas nécessitant une hospitalisation pourraient augmenter dans les 15 jours à venir et jusqu’au début de l’année prochaine. « Le nombre de personnes nécessitant une hospitalisation a augmenté de 80% dans les 7 derniers jours ». Pour le responsable de l’ARS, cet élément complique d’autant plus la prise en charge des malades. Alors que lors des vagues précédentes certaines régions étaient moins touchées que d’autres, elles pouvaient prendre en charge des malades des régions les plus touchées. Ce qui est impossible actuellement confirme l’ARS.

♦ Un appel à la vaccination et aux gestes barrière pour les fêtes de fin d’année

Les services de l’ARS appellent à la vaccination ceux qui n’auraient pas franchi le pas ; et à la dose de rappel pour « rebooster l’immunité et garantir le plus haut niveau de protection face au virus ». Les chiffres fournis par l’ARS indiquent que 85% des personnes en soins critiques ne sont pas vaccinées. Les autres, souffrant de maladies qui réduisent leur immunité. Au-delà de la vaccination, Pierre Ricordeau rappelle qu’il est nécessaire de « continuer à respecter les gestes barrières partout, pour freiner la circulation du virus ».

Le responsable de l’ARS rappelle que les efforts collectifs portent leurs fruits. « À chacun d’agir par les bons réflexes de vaccination, de dépistage et de protection par les gestes barrières que nous connaissons tous. Appliquons les partout dès maintenant : c’est essentiel pour nous protéger face à tous les virus de l’hiver. N’oublions pas que la grippe est aussi arrivée en Occitanie… Ne gâchons pas nos fêtes ! » 

26/01/2021, Perpignan, France, quotidien des soignants hôpital St Jean secteur Covid-19 et réanimation © Arnaud Le Vu / MiP

♦ La situation Covid-19 dans les Pyrénées-Orientales

  • Dans les Pyrénées-Orientales, au 16 décembre, il y a près de 730 cas positifs au covid pour 100.000 habitants. La moyenne régionale est de 595,2.
  • Au 14 décembre, 142 sont hospitalisées à Perpignan, dont 15 en service de réanimation. Depuis le début de la crise sanitaire, 447 personnes sont décédées du Covid dans les établissements de soin.
  • Malgré un taux de vaccination relativement élevé (75%), les Catalans sont moins vaccinés (-2,4%) que la moyenne nationale. Source Covid-tracker.

// Plus d’articles Covid-19 :

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances