Covid-19 | Les psychologues du Département à l’écoute de vos souffrances

Santé mentale et discriminations 2

Confinement, couvre-feu, mesures sanitaires, distanciation sociale ; la situation actuelle affecte notre santé mentale. Sans oublier l’omniprésence du champ lexical de la pandémie au caractère anxiogène.

Des aides psychologiques gratuites existent depuis ce printemps ; des numéros dédiés et gérés principalement par des professionnels, à l’échelle nationale comme locale. Détail de ces solutions déployées à différents niveaux.

 Les psychologues du département tendent la main

Ce printemps, sous l’impulsion des psychologues contractuels du Conseil Départemental, a été lancée la plateforme d’écoute Allopsychologuecd66 ; une initiative toujours en place.

« Ils proposent un espace de parole et d’écoute anonyme. Si vous avez du mal à vivre cette situation (…), que vous avez besoin d’en parler, de partager, de trouver des solutions, vous pouvez appeler : le service Allopsychologuecd66« 

Conseil Départemental 66

Allopsychologuecd66 au 04 68 85 85 54.
Les lundi, mardi, jeudi et vendredi matin de 8h à 12h.
Le mercredi après-midi de 15h à 19h.

Il ne s’agit en aucun cas d’un numéro d’urgence psychiatrique ; mais d’un numéro d’écoute psychologique. À rappeler que l’extériorisation, via la parole ou toutes formes d’expression, est une thérapie. Les psychologues en ligne réorientent les bénéficiaires, si besoin en est, vers les services adéquats.

Santé mentale et discriminations

Une fatigue mentale qui touche les plus fragilisés, mais pas que…

David Sala, directeur de l’Insertion et de l’Accès aux Droits au Département, partage : « Il y avait des souffrances psychologiques au regard du contexte. Cette situation engendre parfois des troubles ; surtout chez les plus fragilisés ».

Et de développer : « Les gens qui appellent pour demander de l’aide sont souvent isolés, seuls, sans lien social. Les confinements accentuent la solitude ; mais placent aussi des couples face à une situation délicate : obligés de vivre ensemble, confinés, avec le ou la compagne. On écoute aussi des aidants familiaux, en grande fatigue par rapport à la prise en charge de la personne handicapée. Les situations sont variées. Tout comme les âges« .

Toute personne peut appeler le 04 68 85 85 54 ; du moment qu’elle vit mal une situation actuelle. David Sala insiste sur « le respect de la déontologie, du non-jugement, de la confidentialité, de l’anonymat« .

Santé mentale et discriminations 4

Plusieurs dispositifs d’écoute disponibles en France

Pour le 04 68 85 85 54, sept psychologues se relayent ; à raison d’une demi-journée chacun et par semaine. « On a mis en place un système de roulement ; et ils sont appuyés d’un secrétariat afin de pouvoir assurer tous les appels« , conclut le directeur de l’Accès à l’Insertion et aux Droits au Département. « Pour ce deuxième confinement, nous nous attendions à recevoir davantage de demandes ».

En plus de numéro local, d’autres dispositifs d’écoute sont disponibles à l’échelle nationale. Les Agences Régionales de Santé communiquent sur des plateformes spécialisées, et compétentes, pour du cas par cas. 

Ci-dessous, quelques numéros d’écoute disponibles pendant la pandémie :

© ARS Île-de-France – Mai 2020 – Gettyimages

Quid de la santé mentale du personnel soignant ?

Le Ministère des Solidarités et de la Santé a mis en place un dispositif de soutien destiné au personnel soignant ; et « aux professionnels en charge de l’accompagnement de personnes vulnérables dans le cadre de l’épidémie de coronavirus« , informe-t-il sur solidarites-sante.gouv.fr.

« La procédure vise principalement les établissements ou structures n’ayant pas pu, à ce stade, mettre en place un dispositif de soutien psychologique pour les personnels des établissements de santé et médico-sociaux et des services de soins à domicile ».

« L’objectif est d’assurer, après une analyse rapide de la situation ; soit une orientation notamment vers un accompagnement de proximité s’il apparaît plus adapté ; soit une prise en charge directe, en prenant le temps nécessaire à une évaluation de professionnels de santé qui présenteraient des manifestations de stress aigu, ou une détresse psychologique dans leur discours » développe le Ministère.

Pour ce faire, le numéro vert 0800 73 09 58 est disponible de 8 heures à minuit. Le suivi est assuré par le Ministère, ou par la Croix-Rouge, en fonction du cas. « En cas de fragilité impliquant un suivi, l’écoutant propose une levée d’anonymat permettant un rappel par la CUMP [Cellule d’urgence médico-psychologique] dans un délai de 48 heures« .

Cette plateforme fonctionne grâce à des psychologues professionnels bénévoles. Les candidatures peuvent être adressées à soutien-covid-19@sante.gouv.fr.

// Pour approfondir le sujet :

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances