fbpx
Aller au contenu
Accueil » Actualités » Politique » Élection Canton 10 l Louis Aliot fait entrer l’extrême droite au Département

Élection Canton 10 l Louis Aliot fait entrer l’extrême droite au Département

ELECTIONS DEPARTEMENTALES CANTION 10

Article mis à jour le 16 décembre 2022 à 08:28

Lors des élections départementales de juin 2021, aucun des binômes soutenus par le vice-président du Rassemblement National et maire de Perpignan n’avait été élu. Il aura fallu l’annulation du vote sur le canton 10 et une forte mobilisation des proches de Louis Aliot pour faire élire le binôme Aliot/Muti.

Alors que seulement 257 bulletins séparent les deux binômes, Louis Aliot et Carla Muti l’emportent avec 53,53% des voix. La participation sur le canton est de 23,98%, dont seulement 16,87% sur les 12 bureaux de vote perpignanais.
Louis Aliot / Carla Muti : 1.949 voix, dont 1.162 à Perpignan, 787 à Canohès.
Jean-Louis Chambon/ Florence Micolau 1.692, dont 614 à Perpignan, 1.078 à Canohès.

Une bataille de Maires

Sur les réseaux sociaux, les images des proches des maires de Perpignan et Canohès se sont affichés arpentant les rues du canton 10 pour diffuser les tracts de leur champion. Du côté du Rassemblement National, campagne de Sms, phoning des militants et tracts dénonçant les subventions du Conseil Départemental ont émaillé cet entre-deux-tours. Louis Aliot lui-même a délocalisé sa campagne sur le plateau la matinale de BFMTv.

Louis Aliot en duplex – Archive juillet 2022 – Jean-Louis Chambon assis, Robert Vila au micro – Archive juin 2021

Florence Micolau se dit « déçue » mais relativise la victoire de Louis Aliot

« Quand on voit le réseau et les moyens du maire de Perpignan, numéro 2 du Rassemblement, il ne gagne l’élection que de 257 voix. Certes, c’est une victoire, mais c’est loin d’être un plébiscite !« . Florence Micolau, ancienne colistière de Jean-Marc Pujol se dit quand même fière d’avoir pu mobiliser son réseau sur Perpignan. « Si nous avions eu un peu plus de temps, nous aurions pu faire plus. Mais nous n’avons pas démérité« .

La voix de Perpignan sera-t-elle au cœur du département ?

« Mettre Perpignan au cœur du Département« , c’était le slogan du binôme du RN, mais que pourront faire Louis Aliot et Carla Muti isolés ? Vont-ils utiliser l’Assemblée départementale comme un porte-voix des idées d’extrême droite ? Vont-ils travailler les dossiers au-delà des petites phrases et de la communication ? En attendant la prochaine session du Conseil Départemental, le maire de Perpignan et la présidente des jeunes RN 66 (également attachée parlementaire de Michele Martinez) vont devoir adapter leur agenda pour assurer leur présence.

Hermeline Malherbe, présidente de gauche de l’assemblée départementale déplore « un contexte très particulier, qui n’a aucunement permis une campagne sereine« .

Hermeline Malherbe rappelle que « la gauche demeure majoritaire au sein de l’Assemblée départementale« . La socialiste « réaffirme plus que jamais (un) projet politique pour un département solidaire, écologiste et citoyen ».

Archive - Meeting Marine Le Pen à Perpignan
Carla Muti – Archive – Meeting Marine Le Pen à Perpignan

Quels reports de voix ?

À plus petite échelle que lors des élections municipales de 2020, la gauche n’a pas répondu à l’appel du « barrage républicain« . En effet, alors que les sortants de gauche, éliminés dès le premier tour, avaient appelé à voter pour le binôme Chambon/Micolau, ce dernier n’a pas su ou pu mobiliser les près de 900 électeurs qui avaient voté Blanc/Chatard.

Rappel des résultats du premier tour

Louis Aliot/ Carla Muti : 1493 voix, dont 832 à Perpignan et 661 à Canohès.
Jean-Louis Chambon/Florence Micolau : 936 voix, dont 158 à Perpignan et 778 à Canohès.
Mathias Blanc/Françoise Chatard : 893 voix, dont 528 à Perpignan et 365 à Canohès.
Monique Férre/Roger Segura : 66 voix, 32 à Perpignan et 34 à Canohès.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances