fbpx
Film promotionnel Mairie de Fourques cherche ses médecins

Initiative à Fourques | Changer pour être médecin au cœur du vignoble des Pyrénées-Orientales ?

LECTURE

La commune de Fourques et ses 1.300 habitants recherchent leurs médecins. La commune des Pyrénées-Orientales a réalisé une vidéo de 2’40 dans laquelle elle met en scène des médecins qui ont fait le choix de s’installer à la campagne.

♦ Aude, médecin généraliste répond depuis son véhicule à la question pourquoi “Pourquoi la campagne ?”

Le sourire aux lèvres la jeune femme répond ; “Parce que c’est beau ! C’est les vacances tout le temps”. Les piaillements des oiseaux et le clapotis d’un lac en fond sonore, la jeune femme se confie :

“Avant j’attendais mes vendredis soirs ; je redoutais les lundis matin, je redoutais les gardes, et je n’ai pas envie d’attendre la retraite, j’ai envie de vivre”.  

À 20 minutes de Perpignan, à 25 minutes des plages de Canet-en-Roussillon, “l’essentiel se trouve à Fourques” selon le clip déjà vu plus d’un millier de fois. Tout le village s’est mobilisé et a joué le jeu ; les enfants de l’école, les commerçants, les vignerons et les professionnels de santé déjà implantés dans le secteur. Vantant les mérites de son village, le responsable a mis en avant, la nature, les paysages et la vue sur le Canigó ; et surtout son nouveau pôle de santé “qui n’attend que son médecin”.

♦ La commune de Fourques unie derrière le projet

Selon Sylvain Guillou, adjoint à la mairie en charge des ressources humaines, l’ensemble des commerçants de la commune et des habitants a souhaité participer à ce clip ; un film tourné par Méryl Estragnat, une réalisatrice native des Pyrénées-Orientales. Réunie autour de leur nouvelle élue, l’équipe municipale a fait le choix d’une production montrant les joies de la vie à la campagne et des nombreux attraits de la commune de Fourques.

“Nous avions déjà fait un appel sur Facebook ; mais le clip nous permet de montrer la belle dynamique de la commune, son école, ses paysages”. 

Comme le rappelle Sylvain Guillou, Fourques dispose d’un nouveau pôle médical imaginé par un des professionnels de santé de la commune. Ce pôle de santé accueille déjà des professionnels (pharmacien, kinésithérapeute, infirmiers…) et un médecin généraliste. D’après l’élu, ce dispositif permet de rayonner sur une patientelle qui va bien au delà des 1.350 habitants de Fourques. Potentiellement, le pôle pourrait ainsi s’ouvrir à 3 médecins généralistes.

Sans oublier que la municipalité est prête à soutenir les potentiels candidates ou candidats. “Nous pouvons les aider ou les accompagner dans leur projet de déménagement familial (école, logement…)”. Cette nouvelle communication a déjà porté ses fruits puisque deux candidates ont pris contact avec la commune.

♦ L’exemple de Leila mise en lumière par Idhir Baha

Le photographe Idhir Baha avait fait le choix de s’intéresser à Leila ; une jeune femme qui a fait le choix de la médecine de campagne. Cette médecine souvent boudée par les jeunes diplômés et qui est, selon elle, si enrichissante en rencontres humaines. Un coup de foudre avec ce territoire pourtant classé “zone médicalement désertée”.

“La jeune docteure est aussi jeune propriétaire, et s’enracine dans cette campagne française, au fil de ses travaux de rénovation. En 2019, en France, l’accès aux soins médicaux est toujours un défi dans certains territoires. La répartition de ce service vital est inégalement réparti, et les plans ministériels se succèdent, pour essayer d’y remédier. Motiver les jeunes diplômés à s’installer est un enjeu de taille”.

♦ Où sont les maisons de santé du département ?

Au sein des Pyrénées-Orientales, les maisons de santé se situent majoritairement près de Perpignan. Mais également dans des communes plus éloignées comme Les Angles, Prades ou Saint-Paul-de-Fenouillet. Autre cas de figure, les usagers peuvent également se rendre dans des cabinets médicaux associés à l’une de ces maisons de santé. Comme à Ria-Sirach, Argelès-sur-Mer ou Maury. Cela permet de maintenir et développer un égal accès aux soins de proximité dans les territoires déficitaires ou menacés de désertification médicale.

En Occitanie, il existe désormais plus de 200 maisons de santé labellisées pour faciliter l’accès aux soins dans chaque territoire et favoriser la création d’équipes pluriprofessionnelles. Un projet de 23 nouvelles maisons de santé vient d’être validé. Leur développement s’est réalisé au cours de la dernière décennie puisqu’on en comptait moins de 10 en 2010. L’ARS soutient toutes ces structures, notamment en participant à leur financement à hauteur de 50.000 € par projet.

C’est en Haute-Garonne que la majorité des nouvelles maisons de santé sera créée (7 au total). Dans les Pyrénées-Orientales, une maison de santé multisites verra le jour dans le Haut Vallespir et une autre à Baho. Toutes deux regrouperont des professionnels de santé divers : podologues, dentistes, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes…

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances