Vallée d'Inclus Andorra Photo KikiMagTravel
/

KikiMagTravel en “digital détox” en Andorre – Explorer la Vallée d’Incles

LECTURE

Après avoir gravi la montagne sacrée des Catalans, notre blogtrotteuse préférée a choisi de parcourir quelques kilomètres et de franchir la frontière andorrane. Description et détail de la vallée d’Incles, au cœur de la principauté d’Andorre.

« Pas de wifi, pas de réseau, juste le tweet des oiseaux… »

L’Andorre nous réserve toujours de belles surprises et la vallée d’Incles en fait partie. Située entre El Tarter et Canillo, cette vallée ouvre le champ des possibles sur les magnifiques paysages andorrans. Nous voilà transportés au milieu d’une flore sauvage et colorée. Que ce soit en été, en automne ou bien au printemps, cette vallée mérite le détour pour s’y perdre et profiter du panorama. Aujourd’hui, je vous amène au refuge de Juclar et à ses lacs, un des sentiers les plus beaux de la principauté.

♦ Infos pratiques sur la vallée d’Incles 

  • La vallée d’Incles est le point de départ de nombreuses randonnées. Comme le lac et le refuge de Cabana Sorda, les lacs et le refuge de Juclar, le lac et le refuge de Siscaró, ou encore le Port d’Incles et le Rocher de l’homme droit.
  • En été, entre mi-juin et début septembre, un petit train électrique vous amène au fond de la vallée de 9 h à 18 h, sans interruption. Si vous arrivez en voiture avant 8 h 30, vous pourrez accéder directement au départ des randonnées. Après 9h, et compte tenu de l’exiguïté du parking, la vallée gère les transports afin d’éviter la circulation intempestive.
  • Il est important de respecter les lieux et de ne rien jeter qui puisse les dénaturer !

♦ Refuge de Juclar et ses lacs, récit de randonnée

  • Le lac Juclar est le plus grand d’Andorre. Il est aussi considéré comme l’un des plus beaux des Pyrénées et se situe à 2 299 mètres d’altitude.
  • Il est possible depuis les lacs Juclar de continuer vers le pic d’Escobes. Une randonnée néanmoins classée difficile. Pour accéder à l’itinéraire, rendez-vous sur le site RandoPyrénées.
  • Retrouvez le PDF de la randonnée des lacs Juclar sur le site Visit Andorra.

Temps: 3 heures aller/retour | Dénivelé : 558 mètres | Distance : 6 kilomètres | Difficulté moyenne

Une fois garé au dernier parking, empruntez la route sur votre droite pour vous immiscer dans la vallée. Il vous faudra dans un premier temps rejoindre le pont de la Baladosa où se trouve une aire de pique-nique familiale. Le départ du sentier vers le refuge et les lacs Juclar commence ici :

Comme vous pourrez le constater tout le long de la randonnée, la vallée d’Incles offre une grande diversité de végétation. Même si la fleur nationale est le célèbre narcisse des poètes, les iris, les gentianes ou les rhododendrons ferrugineux tapissent les sols qui nous entourent. Une touche colorée pour nous faire oublier les dénivelés…

Ce sentier est très bien balisé et nous n’avons eu aucun souci pour rejoindre les lacs. Après une bonne première partie de montée, nous arrivons à ce petit pont avec un très joli point de vue pour tout instagramer qui se respecte.

Nous continuons le chemin jusqu’à atteindre un mémorial. Ce site immortalise le lieu de l’accident, en 2011, d’un hélicoptère en opération de ravitaillement. Cinq de ses six occupants y ont péri. Un frisson parcourt notre échine et nous nous arrêtons pour quelques minutes de recueillement.

Dernière partie de la randonnée, il ne faut pas relâcher ses efforts, vous y êtes presque ! Le lac se fait attendre, mais il finit par montrer le bout de son nez avec à ses côtés, le refuge chaleureux qui nous accueille à bras ouvert.

Si les montagnes n’étaient pas présentes partout, autour de moi, j’aurais pu m’imaginer sur une crique paradisiaque. Les belles couleurs méditerranéennes de ce premier lac font briller nos yeux de couleurs azuréennes. Nous longeons ses côtes rocheuses jusqu’à rejoindre le lac voisin, qui croyez moi, est tout aussi épatant. Le sentier qui mène au second lac est relativement court, mais vous allez tomber sur un passage où il vous faudra descendre muni d’une petite corde. Rien de bien compliqué, il suffit simplement de rester prudent.

Même si le matin n’offre pas la meilleure luminosité pour les photos, le moment reste féerique. La quiétude des lieux nous permet de profiter pleinement du lieu. Nous laissons le temps s’écouler librement en lâchant prise. Le retour se fait par le même itinéraire, une fois de plus, c’est très bien balisé.

♦ Les mots de la fin

Une randonnée merveilleuse qui nous prouve, une nouvelle fois, que l’Andorre est fantastique. Une destination qui va bien au-delà des produits détaxés et qui mérite d’être mise en valeur. Je compte sur vous pour aller la ratisser pour y dégoter de pures merveilles !

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Céret Amélie les Bains antifa
Article précédent

Soral à Amélie-les-bains - Quand le discours antisfasciste ne mobilise plus

Article suivant

Lech Kowalski et Florent Marcie - Deux grands réalisateurs à la cinémathèque Jean Vigo

dapibus libero libero mi, velit, lectus