fbpx
Aller au contenu
Accueil » Actualités » Éco - Société » Les besoins en main-d’œuvre dans les Pyrénées-Orientales

Les besoins en main-d’œuvre dans les Pyrénées-Orientales

Les besoins en main d’œuvre dans les Pyrénées-Orientales

Le département des Pyrénées-Orientales fait face à un manque inédit de main-d’œuvre. Pourtant, même s’ils sont liés à une activité saisonnière, les projets de recrutements sont nombreux. La situation diverge en fonction des bassins d’emploi. En revanche, la région semble être confrontée aux mêmes difficultés de recrutement. L’enquête Besoins en main-d’oeuvre permet de déterminer les perspectives en matière de recrutement pour les prochains mois.

♦ Le département des Pyrénées-Orientales

34% des établissements du territoire envisagent de recruter cette année. Au total, ce sont 25.790 recrutements qui sont espérés cette année ; soit une hausse de 7,7%. Les perspectives d’embauche sont plus favorables que l’année précédente avec 1.850 projets de plus qu’en 2021.

Avec 1.340 intentions d’embauche (+29% par rapport à 2021), c’est le secteur de l’hébergement et de la restauration qui est le plus concerné par cette augmentation des projets de recrutement. Dans le département, la saisonnalité est plus marquée qu’en région. 56% des recrutements sont liés à une activité saisonnière dans les Pyrénées-Orientales contre 41% en Occitanie.

49% des employeurs estiment que leurs projets de recrutement seront difficiles à réaliser. Hors saisonniers, les métiers les plus concernés par ces difficultés sont les conducteurs et livreurs sur courte distance, les ouvriers non qualifiés du second œuvre du bâtiment et les formateurs. Il existe une véritable pénurie de candidats.

Pour y remédier, la CCI du département a ouvert un portail de recrutement. Il permet d’accéder à toutes les offres d’emploi diffusées sur le site pole-emploi.fr. Pour motiver le plus de monde possible, le slogan de ce portail se veut entraînant « Il fait beau, il fait chaud, viens bosser dans les #PO ». Actuellement, ce sont plus de 5.000 offres qui sont disponibles. Le département a donc un besoin de main-d’œuvre conséquent.

Infographie Pôle Emploi. *IAA : Industrie Agro-alimentaire **HR : Hébergement-Restauration

> Lire également notre article : Pour trouver un emploi, accueillez des touristes ?!

♦ Les particularités des 3 bassins d’emploi du département

Les bassins d’emploi des Pyrénées-Orientales ne sont pas identiques face aux besoins de main-d’œuvre. 17.430 projets de recrutement sont envisagés dans le bassin d’emploi de Perpignan, 5.360 dans celui de Céret et 3.000 dans celui de Prades.

Dans les trois bassins d’emploi des Pyrénées-Orientales, les entreprises de moins de 5 salariés enregistrent une part importante des projets de recrutement : 59% pour celui de Céret, 54% pour Prades, et 46% pour Perpignan. Pour ces trois territoires, le premier pôle de recrutement concerne les services. À Perpignan, les activités de service représentent 60% des projets de recrutement du territoire, 66% à Céret et 69% à Prades.

Les difficultés de recrutement sont très inégales au sein du département. Dans le bassin d’emploi de Prades, les employeurs rencontrent des problèmes pour recruter dans 34% de leurs projets. Cette part grimpe à 50% pour le bassin d’emploi de Perpignan et à 54% pour celui de Céret.

France, Perpignan, 2021-09-02. Illustration, created by the Occitanie Region and organised with Pole Emploi and the local Missions, the TAF (Travail Avenir Formation) fairs allow people to find precise information on training courses and their outlets, to try out jobs, but also to meet directly with companies that are recruiting near their home. After several postponements due to national measures to combat the Covid-19 epidemic, the TAF fair in Perpignan took place on 2 September. 190 stands, more than sixty training and guidance organisations, and 76 companies offered more than 4,100 jobs, including 900 work-linked jobs, in all sectors. Photograph by Arnaud Le Vu / Hans Lucas.
France, Perpignan, 2021-09-02. Illustration, crees par la Region Occitanie, organises avec Pole Emploi et les Missions locales, les salons TAF (Travail Avenir Formation) permettent de trouver des informations precises sur les formations et leurs debouches, de tester des metiers, mais aussi de rencontrer directement les entreprises qui recrutent pres de chez soi. Apres plusieurs reports lies aux mesures nationales de lutte contre l epidemie de Covid-19, le salon TAF de Perpignan a bien eu lieu ce 2 septembre. 190 stands, plus d une soixantaine d organismes de formation et d orientation, et 76 entreprises proposaient plus de 4100 offres, et 900 en alternance, dans tous les secteurs. Photographie de Arnaud Le Vu / Hans Lucas.
Perpignan, 2021-09-02, le salon TAF (Travail Avenir Formation) permet de trouver des informations précises sur les formations et leurs débouchés, de tester des métiers, mais aussi de rencontrer directement les entreprises qui recrutent près de chez soi.

> Lire également notre article : Quels métiers recruteront en 2030 ?

♦ La saisonnalité joue un rôle très important dans les recrutements

Dans le territoire de Céret, le taux de difficulté de recrutement varie de 34% dans les services aux entreprises à 70% dans les services aux particuliers hors hébergement-restauration. La part des projets saisonniers est de 70% sur le territoire mais de 0% pour l’industrie et de 90% pour l’agriculture.

Dans celui de Perpignan, ce taux de difficulté de recrutement oscille entre 40% pour l’agriculture à 72% pour la construction. Sur le territoire, la part des projets saisonniers est de 50% mais débute à 7% pour la construction pour atteindre 81% pour l’agriculture.

Enfin, dans le bassin de Prades, le taux de difficulté de recrutement fluctue de 6% dans l’agriculture à 88% dans l’industrie. 67% des projets de recrutement sont à caractère saisonnier sur le territoire. Ce taux varie de 14% pour l’industrie à 94% pour le commerce.

Dans ces trois bassins d’emploi du département, les fonctions liées à la vente, au tourisme et aux services concernent plus de la moitié des 15 métiers les plus recherchés. Les 15 métiers les plus recherchés concentrent une grande part des projets de recrutement.

Les besoins de main d’œuvre dans les Pyrénées-Orientales
Infographie Pôle Emploi

> Lire également notre article : La concentration dans les grandes zones d’emploi continue progressivement

♦ Les besoins de main-d’œuvre en Occitanie ?

En Occitanie, les besoins en main-d’œuvre des entreprises suivent la dynamique des Pyrénées-Orientales. 33% des établissements du territoire envisagent de recruter en 2022. 277.010 recrutements sont prévus pour cette année ; soit +12,3% sur un an. Cette hausse est plus importante que la moyenne nationale (+11,9%) et que celle des Pyrénées-Orientales.

Par ailleurs, les perspectives d’embauche pour 2022 sont les plus importantes depuis 5 ans. Après une année marquée par la crise sanitaire, les projets de recrutement sont en forte augmentation : +30.430 par rapport à 2021.

Contrairement au département des Pyrénées-Orientales, cette hausse des projets de recrutement n’est pas due au secteur de l’hébergement et de la restauration mais à celui de l’industrie. 4.710 nouveaux projets y sont envisagés pour 2022 ; soit 63% de plus que l’année dernière. Cependant, le secteur de l’hébergement et de la restauration reste celui qui dénombre le plus d’intentions d’embauche dans la région : 9.860 de plus qu’en 2021.

Dans la région, la saisonnalité est bien plus marquée qu’en France. En effet, 41% des recrutements sont liés à une activité saisonnière, contre seulement 30% au niveau national. Tous les métiers de la vente, du tourisme et de l’agriculture sont fortement représentés. Plus le métier est saisonnier, moins les difficultés de recrutement sont élevées. 

Les métiers de l’agriculture affichent le plus fort taux de saisonnalité de la région (84%). Le taux de difficulté à recruter fait partie des plus faibles (42%). À l’inverse, les techniciens ont à la fois le plus fort taux de difficultés de recrutement (74%) et le plus faible de saisonnalité (4%).

56% des employeurs prévoient des difficultés de recrutement. Les employeurs estiment que les difficultés de recrutement s’expliquent par plusieurs raisons. Ils sont 87% à déplorer une pénurie de candidats. 72% constatent que les profils sont inadaptés au poste proposé.

Infographie Pôle Emploi

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances