Les masques transparents bientôt livrés dans les crèches et maternelles des Pyrénées-Orientales

12/05/2020 Perpignan, France, Illustration deconfinement retour enfants en ecole primaire, mise en place des gestes barrière / deconfinement return of children to primary school, implementation of barrier gestures © Arnaud Le Vu / MiP / APM

Outil de prévention indispensable face à l’épidémie, le port du masque interroge voire fait débat ; notamment autour du développement de l’enfant.

Depuis le 2 novembre 2020, l’Académie de médecine et le gouvernement français ont imposé le port du masque à partir de 6 ans dans les espaces clos tels que les salles de classe. Même si le port du masque des adultes encadrant était déjà obligatoire lors du retour à l’école après le premier confinement.

Selon nos informations, 3.041 masques transparents partiront des ESAT de l’APF à destination des 158 structures des Pyrénées-Orientales ; des livraisons planifiées entre le 7 et le 24 décembre. Financée par la Caisse Nationale des Allocations Familiales, cette opération d’envergure se destine aux crèches, microcrèches et Mam.

De son côté, la mairie de Perpignan a expérimenté en maternelle 2 modèles de masque inclusif entre le 30 novembre et le 11 décembre.

♦ Le masque, le langage, et l’orthophoniste

Certes, le langage s’acquiert principalement dans le cercle familial. Néanmoins, les maîtresses et maîtres participent pleinement à l’apprentissage de la phonétique. Le masque devient un obstacle évident à ce perfectionnement de la maîtrise des syllabes. 

L’apprentissage des langues étrangères est aussi impacté par les mesures sanitaires ; complexifiant la formulation et l’articulation de nouvelles sonorités. Comment enseigner le positionnement idéal des lèvres et de la langue quand professeur et élèves ont la bouche entièrement dissimulée ?

12/05/2020 Perpignan, France, Illustration deconfinement retour enfants en ecole primaire, mise en place des gestes barrière / deconfinement return of children to primary school, implementation of barrier gestures © Arnaud Le Vu / MiP / APM
12/05/2020 Perpignan, France, Illustration déconfinement retour des enfants en école

Si elle persistait, cette mesure pourrait être source de difficultés dans la prononciation ; difficultés qui donneront du fil à retordre aux orthophonistes*. À l’image d’Élisabeth Hivert, orthophoniste à Saint-Phillibert-de-Grand-Lieu, ils témoignent de ce risque.

Avec les petits, les mimiques sont très importantes. Car le visage parle aussi pour eux. Il en est de même pour les enfants autistes, ou les adultes atteints d’AVC.

♦ Quid de la transmission émotionnelle avec un masque ?

Le masque dissimule une large partie du visage. Sourire, grimace, rictus ; les plus jeunes enfants utilisent l’entièreté du visage au cours de leur apprentissage. Cette acquisition est fortement basée sur le mimétisme de ceux qui l’entourent. 

« Les enfants imitent des situations vécues en milieu familial, ou issues d’observation. Ils imitent dans la gestuelle ou sur le plan sonore.

Maria Montessori

Donc, d’après Maria Montessori, précurseur dans l’analyse du comportement de l’enfant, les plus jeunes, imitent instinctivement leur entourage, y compris dans leurs expressions. Ce même mimétisme fait adopter aux futurs adultes, des manies, gestuelles ou expressions appartenant à des personnes proches.

Comment permettre à un enfant d’observer et d’acquérir une variété d’expressions lorsque les adultes ou camarades cachent une partie essentielle de leur visage ? Comment construire son identité, apprendre à sourire, ou à modérer les expressions de son propre visage ?

12/05/2020 Perpignan, France, Illustration deconfinement retour enfants en ecole primaire, mise en place des gestes barrière / deconfinement return of children to primary school, implementation of barrier gestures © Arnaud Le Vu / MiP
12/05/2020 Perpignan, France, Illustration déconfinement retour enfants en école primaire, mise en place des gestes barrière © Arnaud Le Vu / MiP

♦ Le masque inclusif présenté comme LA solution ?

Dans un contexte de rapports humains changeants avec la démocratisation des réseaux sociaux et du virtuel, experts et enseignants s’accordent à dire que le port d’un masque transparent simplifierait l’équation.

Diverses initiatives ont vu le jour ; allant de la simple visière au masque dit inclusif. Vivement critiquée – car moins protectrice face au coronavirus – par les professionnels de la santé, la visière a cédé la place au masque « transparent ».

Également prôné par les malentendants, ce modèle inclusif est disponible à un prix plus élevé que ceux en tissu largement plus répandus. Malgré une demande grandissante, sa démocratisation dans les salles de classe tarde à arriver.

11/05/2020 Perpignan, France, Illustration deconfinement retour enfants en ecole primaire, mise en place des gestes barrière © Arnaud Le Vu / MiP
11/05/2020 Perpignan, France, Illustration déconfinement retour enfants en école primaire, mise en place des gestes barrière © Arnaud Le Vu / MiP

♦ Le masque inclusif généralisé cet automne pour les maîtres et maîtresses ?

Dans une interview de rentrée donnée au Journal du Dimanche début septembre, la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel annonçait la mise en fabrication de 100.000 masques inclusifs à destination des enseignants de maternelle ; ainsi que des personnels prenant en charge les enfants sourds.

« Nous avons maintenant cinq modèles de masques homologués. Les deux premiers « Inclusif » et Beethoven », ont été conçus par des entreprises employant des travailleurs handicapés. »

Sophie Cluzel

Selon la ministre, la production va s’accélérer. « Plus de 100.000 masques seront fabriqués d’ici la fin du mois. Des masques transparents, réutilisables, lavables 25 fois à 60 degrés, qui vont être disponibles en grand nombre dans le courant de l’automne. »

Par ailleurs, « à la demande du gouvernement, la Caisse Nationale des Allocations Familiales (CNAF) va financer l’acquisition et la distribution de 500.000 masques transparents pour les personnels des crèches et des Maisons d’assistants maternels (Mam) ».

01/09/2020, Perpignan, France, Rentree scolaire ecole primaire covid-19 © Arnaud Le Vu / MiP
01/09/2020, Perpignan, France, Rentrée scolaire école primaire © Arnaud Le Vu / MiP

♦ Dans quelques jours, 3.041 masques livrés dans les Pyrénées-Orientales

D’après nos informations, une opération de la CNAF – visant à fournir des masques transparents aux crèches, microcrèches et Mam – est en cours au niveau national**. Dans les Pyrénées-Orientales, 158 structures sont concernées. 3.041 masques seront livrés directement aux structures ; et 200 livrés à la Caf en tant stock de sécurité. Les masques ont été élaborés par l’association APF France Handicap ainsi que les colis ; en association notamment avec des ESAT notamment.

Chaque structure recevra un nombre de masques équivalent au nombre de places agréées ; une crèche de 25 places recevra 25 masques transparents. Il faudra les changer chaque 4 h comme pour les autres masques.

Les livraisons des masques transparents seront effectuées entre le 07 et le 24 décembre 2020 directement aux structures. Les colis seront accompagnés d’une lettre cosignée par le Secrétaire d’État en charge de la famille, du Ministre des Solidarités et de la Santé, de la Cnaf, du Président de Chronopost et d’une notice explicative sur les masques.

01/09/2020, Perpignan, France, Rentrée scolaire © Arnaud Le Vu / MiP
01/09/2020, Perpignan, France, Rentrée scolaire © Arnaud Le Vu / MiP

♦ Des tests en cours dans les maternelles de Perpignan

Au 4 décembre, la ville de Perpignan nous informe que 2 modèles de masques inclusifs sont en cours d’expérimentation. Le premier a été testé durant la semaine du 30 novembre au 4 décembre par les adultes intervenant auprès des enfants de la crèche Jordi Barre et des écoles Roudayre et Jules Ferry. La semaine du 7 au 11 décembre un second modèle sera à l’essai.

Au-delà de cette date, les adultes et notamment les ATSEM (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles) auront à choisir entre ces deux modèles avant que la ville ne fasse une commande plus large.

Les services de la mairie nous ont informés que cette dotation est à la charge exclusive de la commune et non prise en charge par l’État. Ces mêmes services nous ont confié n’avoir aucune information à propos de la dotation prévue via les Caisses d’Allocations Familiales.

*Professionnels paramédicaux des déficiences et troubles de la communication humaine.
**Les assistants maternels exerçant à domicile ne sont pas concernés par cette opération puisqu’ils n’ont pas l’obligation de porter un masque.

// Pour en savoir plus :

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances