Les stations catalanes du sud et andorranes resteront fermées pour Noël

Les Pyrénées - Février 2019

La pression mise par le gouvernement français à l’encontre de ses voisins a porté ses fruits. Les stations andorranes resteront fermées jusqu’en janvier. Il s’agit pour le gouvernement andorran d’afficher « sa solidarité avec les pays européens voisins ; et plus particulièrement la France avec lequel il entretient une relation historique privilégiée ».

Modification de dernière minute le 11 décembre. Après avoir repoussé l’ouverture de leurs domaines skiables, les Catalans du Sud ont désormais annoncé le lancement de la saison hivernale dès ce 14 décembre.

Planté du bâton ou de banderille ?

Une décision lourde de conséquence indiquent les gestionnaires des stations andorranes qui rappellent que l’économie du tourisme représente 20% de l’économie de la principauté et de ses 70.000 habitants. « Nous serons fermés sur la période la plus importante de la saison », explique Francesc Camp, Président de Ski Andorra. Il ajoute que cela touche « de nombreux acteurs. Au-delà des remontées mécaniques, cela va impacter également les petites entreprises».

Quant aux stations catalanes du sud, la réponse est différente. Certes certaines stations avaient déjà annoncé la réouverture de la saison pour ce 11 décembre ; mais elles font désormais marche arrière. La station Baqueira Beret affiche un laconique : « Nous informons que ce vendredi 11 décembre, la saison de ski ne sera pas inaugurée comme annoncé initialement ». 

À cela s’ajoute l’interdiction faite par le gouvernement espagnol de toute activité touristique sur son sol. En effet, durant la période qui s’ouvre, les restrictions régionales perdurent en Espagne ; à l’exception des déplacements professionnels ou familiaux.

Il est donc tout aussi interdit d'aller skier sur les stations catalanes si elles étaient ouvertes que de visiter les Ramblas de Barcelone.
Les Pyrénées - Février 2019
Les Pyrénées – Février 2019

Quelles sanctions pour les Français qui franchiraient les autres frontières ?

Le président de la République, Emmanuel Macron, avait annoncé la mise en place de sanctions à l’encontre des skieurs désireux de dévaler les pentes enneigées de l’Andorre, l’Espagne, ou l’Autriche.

Jean Castex, ancien maire de Prades et conseiller départemental du canton du Conflent, a confirmé à la presse des mesures de mise en quarantaine automatique à l’encontre des vacanciers qui se rendraient dans les domaines skiables étrangers.

Le premier Ministre a tenu à rappeler au micro de Jean-Jacques Bourdin le principe de ces mesures. “L’idée est d’empêcher les Français d’aller se contaminer dans les stations de Suisse.”

Jean Castex
Les Angles Conflent neige montage lac images illustration
Les Angles Conflent

♦ Une saison hivernale amputée pour la filière pourvoyeuse de 120.000 emplois

Huit stations de ski maillent le département des Pyrénées-Orientales. Situé entre 1 500 et 2 700m d’altitude, le domaine skiable des Neiges Catalanes, s’étend du Haut-Conflent à la Cerdagne-Capcir.

Selon lAgence de Développement du Tourisme, le chiffre d’affaires des remontées mécaniques pour la saison 2019/2020 était en hausse par rapport à la saison précédente ; de +8,3% pour Font-Romeu-Pyrénées 2000 à 39,2% pour les remontées mécaniques du Cambre d’Aze. Le secteur de la montagne compte pour 14% des séjours dans le département.

Le pic de fréquentation touristique sur la 1ère semaine de l’année demeure inégalée ; même en comparaison avec la semaine du 15 août. Car le nombre de vacanciers des 4 mois d’hiver équivaut aux 7 autres mois de l’année ; avec pourtant une vraie saison estivale selon l’observatoire de l’Agence de Développement Touristique des Pyrénées-Orientales.

"Nos Pyrénées-Catalanes (Cerdagne/Capcir pour les locaux) sont un des 4 espaces géographiques majeurs de notre destination sur l’année ; mais plus encore sur les mois de décembre et janvier. La montagne est synonyme d’évasion, d’espaces, de lumière, de liberté, d’ailleurs".
Les Pyrénées - Février 2019
Les Pyrénées – Février 2019

♦ Une mesure destinée à garantir l’équité entre toutes les stations

Pour le premier ministre, ces contraintes ont aussi vocation à établir une équité entre les gestionnaires de stations de ski. Le gouvernement avait déjà établi cette règle le mois dernier au sujet des produits non-essentiels ; arguant de rétablir ainsi l’équilibre entre grandes surfaces et petits commerçants. Ce précepte avait conduit à la fermeture symbolique des rayons livres dans les supermarchés autorisés à ouvrir.

Interviewé au micro de France Bleu, Laurent Leygue, maire de la commune transfrontalière d’Estavar, déclarait son “agacement, stupéfaction et [sa] grande interrogation sur la mise en place de tout cela”. Il déplorait “un manque de respect des personnes vivant en milieu transfrontalier”.

// Sur le thème du tourisme en Pays Catalan :

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances