Céret Amélie les Bains marché arènes musée

Sauriez-vous dresser le portrait-robot des touristes des Pyrénées-Orientales ?

LECTURE

Qui sont les touristes des Pyrénées-Orientales ? En 2018, le département a accueilli 2,9 millions de voyages et 22,2 millions de nuitées. Si les Pyrénées-Orientales connaissent une explosion de fréquentation touristique durant les mois d’été, ils sont plus désertés en automne et en hiver. Séjour d’un ou plusieurs jours, personnel ou professionnel, en famille ou en solo, voici le portrait-robot de ces voyageurs des Pyrénées-Orientales.

♦ Les touristes des Pyrénées-Orientales viennent à 40%… d’Occitanie

Sur 22,2 millions de nuitées passées dans le département par les voyageurs, 99% l’étaient pour un motif personnel. C’est plus que la moyenne nationale qui est de 93,4%. Les Pyrénées-Orientales représentent 1,9% des nuitées totales du niveau national. Ce qui en fait le 11e département le plus fréquenté. La fréquentation est très forte l’été, particulièrement en août (31% des nuitées et 22,9% des voyages), bien au-delà de la saisonnalité nationale de 23,8%. Fait assez surprenant, les touristes viennent à 40%… d’Occitanie. C’est le premier bassin de clientèle, devant l’Île-de-France avec 12%. 

Le département accueille majoritairement (82,2%) des voyageurs accompagnés. 36,9% d’entre eux le sont d’ailleurs d’enfants. Le schéma le plus fréquent est donc une famille de 2 adultes et 1 enfant. Parmi les 63% de voyageurs sans enfant qui optent pour les Pyrénées-Orientales, ce sont deux adultes dans 36.8% des cas. C’est moins que la moyenne nationale qui affiche respectivement 72.7% et 37,3%.

À noter tout de même que les voyageurs en solo représentent 17,8% des voyages réalisés dans les Pyrénées-Orientales. 67,1% des voyages ont pour objectif les vacances ou les loisirs. C’est bien plus que la moyenne nationale qui est de 43,3%. Près de 25% des voyageurs viennent dans les Pyrénées-Orientales pour rendre visite à de la famille ou des amis. Cette fois, c’est beaucoup moins que la moyenne nationale qui atteint presque 48%.

♦ Des séjours plus longs et plus nomades dans les Pyrénées-Orientales

En moyenne, la durée du voyage est de 5 nuits en France métropolitaine. Dans les Pyrénées-Orientales, les touristes restent plus longtemps, 8,1 nuits en moyenne. 92,2% des nuitées passées dans le département le sont donc pour des longs voyages. En France métropolitaine, ceux-ci ne représentent que 79,3% du nombre total de voyages. Le département se démarque donc du reste du pays en ce qui concerne la durée du séjour. Les voyageurs des Pyrénées-Orientales sont un peu plus nomades (16,6% des voyages sont des multi-séjours contre 11,9% pour ceux de France métropolitaine). 

26,3% des voyageurs choisissent d’être hébergés par de la famille. C’est bien moins que la moyenne nationale de 43%. Cela reste dans les deux cas le mode d’hébergement privilégié. Les voyageurs des Pyrénées-Orientales se tournent vers le camping à 18,8%. C’est trois fois plus qu’au niveau national. Indémodable, le camping est ainsi le deuxième mode d’hébergement pour les voyages dans le département. Alors qu’au niveau national, la deuxième place revient à l’hôtel (12% des voyages). En termes de nuitées, le camping occupe la première place puisqu’il représente 22,1% du nombre de nuitées totales passées dans les Pyrénées-Orientales.

♦ Pour leurs déplacements dans les Pyrénées-Orientales, les voyageurs optent pour la voiture

86,5% des déplacements dans le département se font grâce à ce mode de transport. Au niveau national, ce chiffre est inférieur : 81,2%. Une autre différence notable est constatée entre les voyages dans les Pyrénées-Orientales et les voyages en France métropolitaine. 12,4% des voyages en France métropolitaine sont réalisés grâce au train. Mais ce chiffre n’est que de 8,5% pour les voyages dans le département. Il reste cependant le moyen de transport le plus utilisé, après la voiture.

Le profil type du voyageur des Pyrénées-Orientales serait donc un couple dont les membres sont âgées de 35 à 49 ans, sans enfant et habitant dans une grande ville d’Occitanie. Le revenu net mensuel de leur foyer se situerait entre 3001 et 5300€. Il correspond sensiblement au profil type du voyageur de France métropolitaine. Si ce n’est qu’il viendrait d’Île-de-France et que son âge serait compris entre 50 et 64 ans.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Manifestation grève Retraites 16 janvier syndicats réforme
Article précédent

Mobilisation contre les retraites à Perpignan - 43ème jour de grève contre la réforme

Deferlantes 2018 - Shaka Ponk
Article suivant

FID & BD, El Mediator, Casa Musicale, Jazzèbre, Déferlantes, Bulles sonores, Festival en Kit - La Rubrique-à-Zic #3

eleifend ut sit commodo ut mattis lectus sed venenatis risus