Loto du patrimoine – L’ancienne mine de fer de la Pinouse située dans le Canigou parmi les 121 sites retenus

C’est aujourd’hui que la fondation du patrimoine a dévoilé les 121 monuments sélectionnés pour le Loto du patrimoine. Et l’ancienne mine de fer de la Pinouse a tiré son épingle du jeu parmi les 989 candidatures en lice. Elle bénéficiera donc de l’appui de la seconde édition du jeu de hasard lancé par le très médiatique Stéphane Bern. En 2018, 232 sites patrimoniaux se sont partagés les 22 millions d’euros récoltés par la vente des billets.

La Mission Patrimoine en péril a été confiée à Stéphane Bern par le président de la République en septembre 2017. Le passionné d’histoire et de têtes couronnées avait, entre autres, pour objectif de proposer de nouvelles sources de financement pour la sauvegarde de ces sites en péril.

♦ Un site minier exploité jusqu’en 1931, et point de ralliement des maquisards du Conflent pendant la Seconde Guerre mondiale

Sur le site contributif de référence LesPyrénéesOrientales.comla mine de la Pinouse est située à 1.360m d’altitude, sur 4 hectares sur le territoire de Valmanya. Il s’agit d’une ancienne mine de fer située dans le Canigou connue depuis l’antiquité. Elle fut plus particulièrement exploitée pour son minerai de 1904 et 1931. Durant l’ère industrielle, une centaine de mineurs extrayaient environ 40.000 tonnes de minerais par an. Une mine à la fois à ciel ouvert et souterraine, à 170m sous terre. À l’époque, divers bâtiments composaient le site minier : trémies, fours, le tout raccordé par une ligne de chemin de fer dédiée. Le site minier de la Pinouse est le plus connu d’un ensemble d’exploitations minières ayant fonctionné au début du XXème siècle.

Ses galeries sont également chargées d’histoire, car lieu de ralliement des maquisards du Conflent durant la guerre 39-45.

Le fondateur du site Les Pyrénées Orientales révèle que “pendant longtemps, les allemands cherchèrent les maquisards sur les pentes du Canigou sans les trouver. Un jour de 1944, ils firent un coup d’éclat à Prades. Les allemands envoyèrent une colonne punitive sur Valmanya, qui fut détruit, puis ils poursuivirent les résistants en fuite jusqu’aux mines “de la Pinosa”. Julien Panchot, y fut rattrapé et exécuté, le maquis fut démembré ce jour-là”. 

Aujourd’hui, l’accès au site n’est accessible qu’aux amateurs de randonnée.

♦ Objectif : récolter 100.000 euros pour “aménager le site à vocation touristique”

Selon la fondation du patrimoine, cinq types de désordres ont été identifiés sur le site minier de la Pinouse : “Développement de la végétation, accumulation de gravats et détritus végétaux, vulnérabilité des murs, désordres graves sur la structure et effritement des murs”.

Ce complexe minier répond à l’ensemble des critères qu’il faut cocher pour faire partie des sites à protéger. L’urgence, la situation de péril du site, la maturité du projet ou encore son impact économique et culturel sur le territoire sont des critères de choix pour la fondation du patrimoine.

♦ 14 sites retenus dans la région Occitanie

Outre le site minier de Valmanya, dans la grande région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée, ce sont 13 autres sites qui sont sélectionnés par la fondation du patrimoine. Un site par département, sauf pour l’Hérault qui en compte 2, le site emblématique du Fort de Brescou à Agde et le Moulin de Juffet à Montbazin. Un panel de lieux représentant le patrimoine historique, religieux ou encore industriel.

  • Plâtrières de Surba (09)
  • Église Saint-Loup-de-Sens à Clermont-sur-Lauquet (11)
  • Hameau médiéval de Saint-Caprazy (12)
  • Escalier monumental Saint-Pierre à Pont-Saint-Esprit (30)
  • Maison Ysalguier à Auterive (31)
  • Grange basque du château de Caumont à Cazaux-Savès (32)
  • Maison dite Marot à Senaillac-Latronquière (46)
  • Château du Tournel à Mont-Lozère-et-Goulet (48)
  • Ancien atelier de l’architecte Edmond Lay à Barbazan-Debat (65)
  • Château de Ferrières à Fontrieu (81)
  • Chapelle Saint-Pierre à Beaupuy (82)

Découvrir l’ensemble des sites habilités à percevoir des fonds via le mécénat.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

elit. risus justo ut in ut