fbpx
Massif du Canigó – Une nuit au Refuge des Cortalets - lever de soleil depuis les cortalets pyrenees orientales

Massif du Canigó – Comment passer une nuit au Refuge des Cortalets ? Par Kiki Mag Travel

LECTURE

Pour la deuxième fois, KiKi Mag Travel repart au coeur du massif du Canigó pour vous raconter, cette fois-ci, l’expérience d’une nuit au refuge des Cortalets. Pour cette nouvelle épopée, elle a décidé de faire le circuit suivant :

JOUR 1 : Départ de Vernet-les-Bains – Col de Juell – Col des Voltes – Nuit au refuge des Cortalets

JOUR 2 : Refuge des Cortalets – pic du Canigó – Prats de Cabrera – Los Masos de Valmanya

  • Cet itinéraire nécessite de laisser une voiture sur Vernet-les-Bains ; ainsi qu’une seconde voiture à Los Masos de Valmanya.
  • La randonnée que je vous présente ci-dessous est de niveau difficile. Car l’ascension du Canigó par le Col des Voltes fait partie des sentiers les plus complexes.

♦ Le refuge des cortalets, une oasis en plein désert

Après 6 heures de marche depuis Vernet-les-Bains et le Col des Voltes, l’arrivée au refuge des Cortalets est une véritable libération. En effet, j’ai l’impression de découvrir une oasis en plein milieu du désert. Heureusement, nous oublions tout très vite, car c’est l’heure de l’apéro. C’est d’ailleurs un lieu extrêmement chaleureux et convivial ; où tout le monde partage son ascension et ses galères. En quelques mots, l’endroit idyllique pour l’apéro.

♦ Faire l’expérience du Canigó, une aventure unique 

Chacun vit sa propre expérience Canigó ; mais une chose est sûre, c’est qu’il faut la vivre au moins une fois dans sa vie. Si c’est votre première ascension, alors l’étape du Refuge des Cortalets est parfaite. Premièrement, car le trajet sur deux jours vous permet de couper la randonnée en deux parties. Et deuxièmement, c’est la partie la plus “facile” pour accéder au pic. En prime, vous pourrez admirer le lever et le coucher de soleil depuis le Refuge, ce qui est un point non négligeable.

Mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs, parlons de ma première rencontre avec ce refuge. Dès notre arrivée, je suis conquise. Si je vous fais le tour du propriétaire, vous avez le magnifique Canigó qui se dresse face à la terrasse du refuge ; et de l’autre versant, une vue éblouissante sur les reliefs et les plaines des Pyrénées-Orientales.

Côté intérieur, c’est cosy à souhait. Tables et bancs en bois, chambres avec vue paradisiaque et jeux de société ; tout est organisé pour que le partage soit au cœur de cette aventure.

♦ L’heure du repas a sonné

Nous avons choisi l’option repas du soir et petit-déjeuner. 19h30, réunion au sommet, il faut remplir nos estomacs affamés. Au menu, soupe de légumes, plat végétarien pour certains et pâtes à la bolognaise pour d’autres ; les assiettes sont gourmandes et copieuses. En dessert, fromage et gros brownie, que je n’ai même pas pu finir, c’est pour dire.

  • Lors de votre réservation, il est possible d’indiquer vos habitudes alimentaires.

♦ Le coucher du soleil 

Moment tant attendu, le fameux coucher de soleil depuis le refuge des Cortalets ; moment de digestion et de plénitude totale. Nous oublions alors toutes nos courbatures et nous sommes littéralement coupés du monde d’en bas. Il ne reste plus que nous et ce moment suspendu dans le temps. Une fois, le soleil couché, nous retournons à l’intérieur pour faire une partie de jeux de société afin de clôturer cette douce soirée sur une touche conviviale. Nous ne tardons pas trop, car le lever de soleil nous attend très tôt demain matin.

♦ 5h58 : un lever de soleil inoubliable

Un lever de soleil depuis le refuge des Cortalets, c’est un ciel épanoui et lumineux. Un soleil doux et brûlant à la fois qui nous procure des étoiles dans les yeux. Si , tout comme nous, la chance est de votre côté, vous apercevrez la Méditerranée et même certains étangs. Ce fut un des plus beaux levers de soleil de ma carrière de baroudeuse. Il rejoint ma liste au côté des pagodes de Bagan en Birmanie. Il fait désormais partie de ces souvenirs impérissables qui ne pourront jamais s’effacer de ma mémoire.

Après ce moment idyllique, l’heure est au petit-déjeuner. Il est temps de manger du lion avant la dernière ascension ; celle qui nous mène à la croix la plus réputée du Pays Catalan. Nous rassemblons toutes nos forces autour d’un bon café chaud et quelques biscottes, puis partons à la conquête du Canigó. Il est 7h00 du matin, et la lumière est incroyable. Nous laissons toutes nos lourdes affaires pour ne prendre que le strict nécessaire. Ce qui rend la randonnée plus facile.

♦ Le Pic du Canigó 

La joie immense d’arriver au sommet du Canigó est indescriptible. Euphorie, bonheur, surexcitation, à ce moment même, toutes les émotions traversent notre esprit. Nous profitons comme il se doit de ce sacré panorama et savourons ce moment de fierté avant le retour au refuge ; et bien évidemment le pique-nique qui n’est jamais de trop après toute cette effervescence.

♦ Informations pratiques sur le refuge des Cortalets :

  • Période d’ouverture et fermeture été 2020 : ouvert du samedi 30 mai 2020 au jeudi 15 octobre 2020 (105 places, refuge et annexe Coderch).
  • Hiver 2020/21: du 15 octobre 2020 au 29 mai 2021 seule la partie annexe sera ouverte (19 places, annexe dit Jean Coderch).
  • Vous pouvez réserver tout au long de l’année sur leur page internet ; par téléphone ou e-mail. Vous retrouverez tous les renseignements directement sur le site.
  • Le refuge des Cortalets propose le service de restauration. Petit-déjeuner, panier-repas ou repas du soir. Vous pouvez tout réserver directement sur le site avec votre nuitée.
  • L’accès à la douche est payant pour 2€50.
  • Pour toutes informations supplémentaires n’hésitez pas à découvrir le site internet du refuge des Cortalets.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances