“Pas de santé sans santé mentale” selon l’Organisation Mondiale de la Santé

En France, on estime qu’1 personne sur 5 est, ou sera, un jour confrontée à un trouble psychique au cours de sa vie (dépression, anxiété, addiction, trouble alimentaire, trouble schizophrénique, trouble bipolaire…). Le thème de la 29ème édition des Semaines d’information de la Santé Mentale (SISM) ont pour thème : Santé Mentale Parentalité et Enfance. En détail, les rencontres, débats, ateliers organisés dans les Pyrénées Orientales.

La santé mentale ? De quoi s’agit-il ?
La santé mentale est plus que l’absence ou la présence de troubles psychiques. C’est, selon l’OMS “un état de bien-être dans lequel une personne peut se réaliser, surmonter les tensions normales de la vie, accomplir un travail productif et contribuer à la vie de sa communauté. C’est fondement du bien-être d’un individu et du bon fonctionnement d’une communauté.”

Les évènements autour de la Parentalité et Enfance dans les Pyrénées Orientales
Selon l’OMS : « Environ 20% des enfants et des adolescents dans le monde présentent des troubles ou des problèmes mentaux. Dans la moitié des cas, les troubles mentaux se déclarent avant l’âge de 14 ans. Ils figurent parmi les principales causes d’incapacité chez les jeunes dans le monde.»

En France, c’est un enfant sur huit qui serait concerné par ces troubles. Une prise en compte précoce des troubles conditionne leur évolution. De plus, l’apparition d’un trouble chez un enfant touchant également les proches, il est important de les associer et de mieux les accompagner au repérage, dès la périnatalité.

De nombreuses questions pourront être abordées lors des conférences, rencontres, débats ou colloques notamment, celle de l’accompagnement à la parentalité, autant au niveau ressources que psychologique, les particularités des troubles psychiques chez l’enfant, mais aussi les bouleversements psychologiques liés à la grossesse, à la naissance…

Cliquez pour le programme complet des SISM dans les Pyrénées Orientales

29 suicides par jour et un coût annuel estimé à 110 milliards d’Euros
En France, les troubles psychiques sont au 3ème rang des maladies les plus fréquentes après le cancer et les maladies cardio vasculaires. Les souffrances psychiques sont la première cause d’invalidité et d’arrêts de longue durée. Le suicide en particulier est aujourd’hui la 3ème cause de mortalité chez les adolescents. 10 000 personnes meurent tous les ans suite à un suicide, un chiffre trois fois plus élevé que celui des accidents de la route.

Une enquête réalisée en 2012 par Karine Chevreul estime le coût pour l’Etat des troubles psychiques : 110 milliards d’euros qui recouvrent la perte de qualité de vie, la perte de productivité, le coût du secteur sanitaire et social, ainsi que les médicaments.

Selon une enquête réalisée auprès de 36 000 française en 2004, les résultats les plus marquants sont :

  • Anxiété généralisée : 13%
  • Episode dépressif : 11%
  • Syndrome d’allure psychotique : 2,8%
  • Risque suicidaire élevé : 2%

Visite au musée “Un autre regard” – Samedi 24 mars à 15h
Déjà en décembre 2017, l’association Des mains libres organisait ce type de rencontre. Désormais c’est dans le cadre de la semaine d’information de la santé mentale, que la coordinatrice de l’association, Anne Joulia organise ses nouvelles visites au musée Rigaud de Perpignan. « Un moyen de créer du lien entre l’art et les malades mais aussi pour le visiteur de porter un regard différent sur des maladies qui peuvent toucher chacun d’entre nous ». 

Un pretexte à la rencontre entre ceux qui sont parvenus à surmonté leurs troubles psychiques pour, comme Jean Pierre, Mireille ou Josy, aller au devant d’inconnus, se plonger se plonger dans une oeuvre d’art et pouvoir transmettre son histoire à des visiteurs.


amet, eget mattis vel, dolor. risus elit. commodo consectetur elementum diam ut