Accueil » Actualités » Politique » Pol’Hebdo du 3 décembre l Hebdomadaire politique des Pyrénées-Orientales

Pol’Hebdo du 3 décembre l Hebdomadaire politique des Pyrénées-Orientales

FRANCE - ERIC CIOTTI SUPPORTS AURELIEN PRADIE DURING THE REGIONAL ELECTION

Au programme du Pol’Hebdo. Ciotti/Pécresse, la surprise des militants LR avant le 2d du congrès. Le sénateur Jean Sol désigné vice-président de la commission d’enquête « Santé et la situation de l’hôpital en France ». Législatives 2022, l’union des candidats de gauche déjà en discussion. Carole Delga, première à venir féliciter Laurent Gauze pour son élection à la CCI. Le directeur, non renouvelé, du théâtre de l’Archipel dénonce « l’hostilité » de la mairie de Louis Aliot à son égard.

♦ Éric Ciotti et Valérie Pécresse qualifiés pour le second tour de la primaire des LR

Le député des Alpes-Maritimes et la présidente de région Île-de-France sont les 2 candidats qualifiés pour le second tour. Les adhérents LR peuvent d’ores et déjà voter pour choisir leur champion à la présidentielle 2022. Samedi 4 décembre à 14h, le vote sera clos. Ce 29 novembre, Éric Ciotti était dans les Pyrénées-Orientales. Il est le seul des 5 candidats à l’investiture à avoir fait le déplacement dans notre département.

Damien Albanell, Osez la France pays catalan, a apporté son soutien à Éric Ciotti dès le 1e tour. Pour Damien Albanell, « le positionnement du député des Alpes Maritimes, pour une droite forte et décomplexée, à la fois libérale et sécuritaire est la seule alternative possible pour la droite républicaine, si elle veut s’adresser aux électeurs qui pourraient être tentés par Éric Zemmour ou encore Marine Le Pen ».

Dès l’officialisation des résultats, les candidats éliminés, Michel Barnier, Xavier Bertrand et Philippe Juvin, ont appelé à voter pour Valérie Pécresse. La présidente de la Région Île-de-France apparaît comme la favorite pour remporter l’investiture du parti Les Républicains.

Valerie Pecresse - Perpignan - Octobre 2018
Archives Valerie Pecresse – Perpignan – Octobre 2018

♦ Le sénateur Jean Sol devient vice-président de la commission « Santé et la situation de l’hôpital en France »

Le sénateur Les Républicains, ancien cadre de santé rappelle les objectifs de cette commission d’enquête. Il s’agit de mener une « réflexion approfondie pour identifier les causes des dysfonctionnements du système de santé français ». La commission se présente également en tant que « force de propositions » pour améliorer l’accès aux soins. Parmi les sujets de travail, les membres veulent « assurer une répartition efficace des missions et des rôles entre médecine publique et médecine privée ».

Election du président parti Les Républicains Perpignan Christian Jacob
Archives – Jean Sol, Perpignan 10-2019

Le constat des sénateurs à l’annonce de cette commission est sévère. « La santé vit en France sur un modèle à bout de souffle. La crise que traverse l’hôpital public n’est qu’un des symptômes d’une crise qui touche l’ensemble de la santé en France. L’accès aux soins est devenu de plus en plus difficile depuis plusieurs années.

  • Carence en personnel soignant.
  • Soins déprogrammés à l’hôpital.
  • Délai d’attente de plus en plus long pour avoir un rendez-vous en médecine de ville sur l’ensemble de notre territoire.
  • Difficultés à trouver un médecin généraliste référent.
  • Et les déserts médicaux en progression constante.

♦ Législatives 2022 – Les verts se font désirer pour l’union à gauche

Alors que les candidats à la présidentielle de 2022 font la une des médias nationaux, localement les législatives sont dans toutes les têtes. Après l’appel à l’union des communistes et des socialistes catalans, les écologistes demandent des preuves d’une réelle volonté d’union des gauches. En conférence de presse ce 2 décembre, ils temporisaient les ardeurs des communistes et socialistes. Selon les propos rapportés par le journaliste Julien Marion, Salima Baaziz (Génération.s) se dit étonnée de leur empressement « oubliant l’étape de la présidentielle ». Nicolas Berjoan, secrétaire départemental de Europe-Écologie-Les-Verts tacle, « nous ne comptons pas enjamber la présidentielle (…). Nous, ce que l’on attend c’est moins de proclamations publiques à l’union, mais du concret ! ». Pour rappel, aux dernières élections départementales, et malgré plusieurs échanges entre les formations, le pôle écologiste et la majorité départementale de gauche n’avaient pas de fait le choix de candidats communs.

France, Perpignan, 2021-06-20. Illustration, special organisation of the polling stations in the town of Perpignan, both to respect the health rules related to the Covid-19 pandemic, but also to allow voting for the regional and departmental elections. Photograph by Arnaud Le Vu / Hans Lucas.
France, Perpignan, 2021-06-20. Illustration, organisation speciale aux bureaux de vote de la ville de Perpignan, a la fois pour respecter les regles sanitaires liees a la pandemie Covid-19, mais aussi pour permettre le vote pour les elections regionales et departementales.. Photographie de Arnaud Le Vu / Hans Lucas.

♦ Carole Delga assiste à l’investiture de Laurent Gauze à la CCI des Pyrénées-Orientales

La présidente de la Région a tenu, par sa présence, à rappeler son « attention » envers la situation économique des Pyrénées-Orientales. « Mon ambition est claire : favoriser la création, l’implantation et le développement des entreprises afin de soutenir l’emploi, valoriser le potentiel touristique catalan et sa culture ouverte et dynamique ». Via un communiqué de presse commun, les deux élus évoquent une rencontre qui a permis « d’échanger sur les grands enjeux économiques du département et les projets ambitieux pour accompagner la dynamique du territoire catalan ».

De son côté, Laurent Gauze voit dans la venue de Carole Delga « la volonté de la Région de continuer à travailler avec notre CCI territoriale ». Il a également remercié la présidente de la Région pour « son soutien sans faille ». Un soutien d’autant plus nécessaire dans les dossiers nombreux à développer. Laurent Gauze de citer le tourisme, la logistique, le BTP, l’économie du sport, ou le commerce de centre-ville et rural.

Laurent Gauze, Carole Delga et Bernard Fourcade - Credit photo Antoine Darnaud
Laurent Gauze, Carole Delga et Bernard Fourcade – Credit photo Antoine Darnaud

♦ Après son éviction de l’Archipel, son directeur dénonce « l’hostilité » de la municipalité de Louis Aliot

Après le vote du conseil d’administration et le refus de reconduire le contrat de Borja Sitja pour 3 ans, le directeur du théâtre s’est fendu d’une longue déclaration sur ses réseaux sociaux. « L’hostilité que la municipalité actuelle de Perpignan manifeste à mon égard (…) ne me permet plus d’exercer la direction de ce lieu avec l’indépendance artistique et la sérénité professionnelle requises« . En creux, Borja Sitja dénonce une hostilité de la mairie de Louis Aliot, (également porte-parole de Marine Le Pen) à l’égard « d’un projet artistique et culturel socialement engagé et créatif ». Il déclare partir « avec tristesse et avec le regret de ne pas avoir pu aller au bout d’un très bon projet artistique et culturel avorté par la crise sanitaire, mais aussi avec le sentiment que nous avons fait tous ensemble un travail formidable et passionnant dont nous pouvons être fiers ». 

Illustrations Perpignan Théâtre de l'Archipel

// Précédents Pol’Hebdo

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances