Pol’Hebdo | J-63 des Régionales et Départementales

28/06/2020, Perpignan, France, Elections Municipales votes de Louis Aliot et Jean-Marc Pujol 2nd tour © Arnaud Le Vu / MiP / APM

Pol’Hebdo vous synthétise l’actualité des Régionales en Occitanie et des Départementales en Pyrénées-Orientales. Retour cette semaine sur le projet culturel d’Antoine Maurice, candidat écologiste à la présidence de la Région Occitanie. Dans chaque Pol’Hebdo, Made In Perpignan reviendra sur l’élection de 2015. Aujourd’hui focus sur les cantons 1 et 2 des Pyrénées-Orientales ; cantons marqués par l’élection de René Olive et Ségolène Neuville.

♦ Régionales – L’écologiste Antoine Maurice veut un plan de relance de 10M€ pour la culture en Occitanie

Les propositions du candidat Europe Écologie Les Verts pour la culture se déclinent en plusieurs volets. « Réparer, réenchanter, décloisonner, impliquer ». Antoine Maurice veut « réparer un secteur culturel meurtri ». La tête de liste EELV aux élections régionales prévoit la mise en place d’un plan de relance de 10M€. « Parce qu’il est plus pertinent de soutenir la culture que les énergies polluantes », Antoine Maurice envisage d’économiser 15M€ sur le soutien aux « petits aéroports ». Une somme qui permettrait de financer son plan de relance.

Cet arbitrage n’est pas sans rappeler la récente polémique suite aux propos de la Maire de Poitiers. Pour justifier la réduction de la subvention aux aéroclubs de la ville, cette dernière avait déclaré : «l’aérien ne doit plus faire partie des rêves d’enfants aujourd’hui». Des propos que l’intéressée a reconnus comme maladroits, mais qui ont donné du grand à moudre aux opposants des écologistes.

« Réenchanter » la culture grâce à des festivals de proximité et à l’initiative des habitants de la Région. Le candidat souhaite aussi que la culture puisse voyager ; et c’est le sens de son « festival des gares ». L’objectif du dispositif est de faire voyager les artistes plutôt que le public. « Le festival se déroulera le long des voies ferrées, dans les villes et villages où se trouve une gare ».

https://twitter.com/AntoineMAURICE/status/1379776083697008643

♦ Antoine Maurice : « des bourses de recherche/création mais aussi la coopération création/entreprise/université ».

À l’image du parlement de la mer ou de la montagne créés par Carole Delga, l’écologiste souhaite un parlement de la culture. Son objectif : « co-construire une politique culturelle représentative de la diversité des pays. Et évaluer les politiques publiques mises en œuvre dans un souci de transparence et d’amélioration ».

Par ailleurs, le candidat à la présidence du conseil régional a reçu le soutien du maire Europe Écologie Les Verts de Grenoble. Éric Piolle, qui entame son second mandat à la tête de Grenoble, accompagne Antoine Maurice lors de plusieurs déplacements de campagne en Occitanie.

♦ Départementales / Retour sur l’élection de 2015 avec le vote sur le Canton 1 et 2

Le Canton 1, aussi appelé Canton Les Aspres. Le bureau centralisateur est basé à Thuir et le canton compte 22 communes. En 2015, 22.743 personnes furent appelées aux urnes sur ce canton. 4 binômes étaient candidats (en gras le binôme élu à l’issue du second tour) :

  • Le socialiste René Olive, Maire de Thuir, et la communiste Édith Pugnet.
  • Daniel Mach UMP, Maire de Pollestres, et Marie-Thérèse Sanchez Schmid UMP.
  • Georges Puig et Claudine Verplanken défendaient les couleurs du Front National.
  • Franck Huette et Élisabeth Wilain portaient la candidature Europe Écologie les Verts.

Ces derniers n’ayant pas franchi le cap du 1er tour, les électeurs du second tour avaient le choix entre 3 binômes.

Départementales 2015 - Canton 1 - Tour 2
16/01/2017, Perpignan, France, Archives Primaires socialistes Ségolène Neuville Guy Esclopé © Arnaud Le Vu / MiP / APM
16/01/2017, Perpignan, France, Archives Primaires socialistes Ségolène Neuville Guy Esclopé © Arnaud Le Vu / MiP / APM

Le Canton 2, Canton Le Canigou. Le canton comptait, en 2015, 16.616 inscrits sur 41 communes. 5 binômes étaient candidats (en gras le binôme élu à l’issue du second tour).

  • Claude Ferrer UMP, Maire de Prats de Mollo, et Anne-Marie Canal UMP, Maire de Marquixanes.
  • Ségolène Neuville, secrétaire départementale du Parti socialiste et Alexandre Reynal, Maire d’Amélie les Bains.
  • François de la Robertie et Odile Lemaire portaient les couleurs du Front National.
  • Mme Renée Alberny et Pierre Serra, communistes.
  • Sylvain Guérin et Armelle Guillemot pour le parti de gauche.

À l’issue du premier tour, seuls 3 binômes avaient franchi la barre des 10% de voix pour pouvoir se maintenir.

Departementales 2015 - Canton 2 résultats tour 2

// Les campagnes électorales dans les Pyrénées-Orientales :

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances