fbpx
Manifestation grève Retraites 16 janvier syndicats réforme

Recensement, appel à projets, caméras-piéton pour les pompiers, assises territoriales – “Débriefe moi la semaine”

LECTURE

Cette semaine nous évoquerons avec vous le prochain recensement à Perpignan, et le questionnaire en vue des assises territoriales de la sécurité intérieure. De son côté, l’ARS lance un appel à projets pour l’innovation numérique. Le digital au service de la perte d’autonomie des personnes âgées et/ou en situation de handicap. Les pompiers catalans s’équipent eux de caméras-piéton pour lutter contre les agressions. Et pour les prochains week-ends, zoom sur la première pièce jouée au théâtre Jordi Pere Cerdà. Et le 48e concours de taille de la vigne à Tautavel.

Petite piqûre de rappel si vous avez manqué des articles cette semaine. “Dans les yeux de Loli”, le combat d’une famille et la solidarité de Millas face au syndrome de Rett. Le début de nos grands entretiens avec les candidats aux Municipales à Perpignan ; cette semaine Louis Aliot et Olivier Amiel. Politique toujours avec Jean-Marc Pujol qui se dit prêt à faciliter la tenue d’une manifestation organisée par Puigdemont à Perpignan. Côté culturel, la ré-ouverture du théâtre municipal de Perpignan,et toutes les festivités de la 4e Nuit de la lecture ce 18 janvier dans les Pyrénées-Orientales. Sans oublier le débrief sportif du lundi.

♦ Concours de taille de la vigne à Tautavel

Samedi 1er février, les amateurs de sécateurs, de terroir et de vigne sont conviés à s’inscrire au 48e concours Départemental de Taille de la Vigne à Tautavel. Organisé par la Fédération Départementale des Foyers Ruraux 66 (FDFR66), ce concours rassemble une soixantaine de viticulteurs, salariés ou exploitants. Il récompense 3 catégories (moins de 21 ans, adultes hommes et adultes femmes). C’est un événement historique local permettant de valoriser le savoir-faire des vignerons autour d’une rencontre conviviale, fédératrice et valorisante.

Techniquement précise la FDFR66, la taille en gobelet est en effet un travail long et difficile. Mais elle fait partie des travaux les plus intéressants ; tant l’action de l’homme sur le végétal est primordiale sur la conduite et le devenir des plants de vigne.

Programme de la journée :

  • 7h30 Accueil des participants (confirmation des inscriptions) et du Jury à la Salle Jo Maso (à côté du stade)
  • 8h00 Consigne du Propriétaire et départ à la Vigne
  • 8h15 Tirage au sort par les candidats du numéro de rangée
  • 8h45 Début du concours (avec jury) puis notation de la Technique
  • 9h30 Petit-déjeuner catalan
  • 10h30 Délibération du Jury et animation + QCM facultatif avec un panier gourmand à gagner
  • 11h00 Remise des prix suivie d’un apéritif
  • 13h00 Repas : Au restaurant Le Petit Gris : Civet de chevreuil avec légumes, fromage, dessert

Programme et fiche d’inscription à télécharger sur fdfr66.com. Renseignements et information par téléphone au 04.68.35.00.65, ou par mail.

♦ Recensement à Perpignan – Comptez-vous

La nouvelle campagne de recensement de la population 2020 se déroulera du 16 janvier au 22 février. L’objectif est de permettre, entre-autres, de connaître le nombre de personnes vivant en France. Le recensement détermine également la population officielle de chaque commune. La dotation financière de l’État aux communes est notamment basée sur ce chiffre.

Cette démarche permet une étude fine de la population des territoires (âge, profession, conditions de logement, …). Afin aussi de mieux ajuster l’action publique aux besoins de la population. À noter que seuls 8% des logements sont recensés chaque année. Et les habitants, objets de l’étude, sont informés par courrier postal.

Recrutés par la Ville de Perpignan, les agents recenseurs se présenteront au domicile des habitants concernés. Ils seront munis de leur carte officielle.

♦ Appel à projets pour l’innovation numérique – Au service de la perte d’autonomie des personnes âgées et/ou en situation de handicap

L’ARS Occitanie lance son premier appel à projets “Innovation Numérique en Santé”. Comme son nom l’indique, l’objectif est de développer l’innovation dans le domaine de l’e-santé. Et “d’accompagner ainsi la dynamique des acteurs de l’écosystème occitan du numérique en santé – entreprises, professionnels de santé, usagers – dans leurs projets d’innovation en santé”.

Pour cette première édition, focus sur la thématique de l’accès aux soins. Et ce parallèlement au parcours Vieillissement et Handicap mis en avant dans le Projet Régional de Santé de l’Agence.

L’appel à projets en cours soutiendra des actions collaboratives entre industriels régionaux, professionnels de santé et usagers. Il permettra aux entrepreneurs d’innover en lien avec les priorités de santé publique identifiées dans le Projet Régional de Santé Occitanie. Son objectif est le développement et la promotion des innovations numériques existantes et à venir.

“Il s’agit de réunir l’énergie créatrice des entrepreneurs régionaux, des professionnels de santé des secteurs sanitaires et médico-sociaux, des usagers, des universitaires… dont la richesse est clairement identifiée et reconnue par l’ARS. Mieux articuler les innovations numériques en santé facilitera le déploiement de solutions numériques clés en main qui bénéficieront aux personnes âgées en perte d’autonomie et aux personnes en situation de handicap”.

Cliquez sur les liens pour télécharger les documents et connaître les modalités de participation :

♦ Les pompiers catalans s’équipent de caméras-piéton pour lutter contre les agressions 

Face à l’augmentation des agressions ces dernières années envers les sapeurs-pompiers, le service départemental d’incendie et de secours des Pyrénées-Orientales (SDIS66) s’équipe de caméras mobiles. Pour rappel, en 2019, les pompiers ont déposé 23 plaintes. 17 de ces plaintes concernaient l’agression physique des agents dans le cadre de l’exercice de leurs missions de secours et d’assistance à personnes.

La finalité de ce nouveau dispositif est de permettre la collecte des preuves de violences et agressions verbales ou physiques commises à l’encontre des sapeurs-pompiers. Les 10 premières caméras équiperont les centres d’incendie et de secours de Rivesaltes, Perpignan-sud et Perpignan-Nord.

“L’enregistrement n’est pas permanent. Lorsque les circonstances l’exigent, le déclenchement au cours de l’intervention sera réalisé. Les sapeurs-pompiers équipés de caméras mobiles sont autorisés à les utiliser en tous lieux pendant les opérations de secours lorsque se produit ou est susceptible de se produire un incident de nature à mettre en péril leur intégrité physique”.

À noter que le droit d’opposition à l’image ne s’applique pas dans ce cas. Et le déclenchement de l’enregistrement ne nécessite en aucun cas l’accord des personnes impliquées. Néanmoins, et précise le préfet du département Monsieur Chopin, aucun enregistrement n’est conservé sur la caméra après l’intervention. Les images sont stockées pendant six mois, puis détruites automatiquement à l’issue de ce délai. Les sapeurs-pompiers porteurs de la caméra mobile ne peuvent à aucun moment visionner les images prises.

♦ Première pièce jouée au théâtre Jordi Pere Cerdà

Adaptée de l’œuvre de Lessing par Alice et Bertrand Kazmareck, « Dialogue avec Nathan le sage » sera sur les planches du théâtre municipal le samedi 25 janvier à 19h. Il s’agit d’une œuvre qui s’appuie sur le dialogue inter-religieux. Un thème qui s’invite régulièrement dans le débat public et médiatique et parfois sources de tensions entre les citoyens.

Prenant en exemple le succès populaire du film de Philippe de Chauveron, « Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ? », l’adaptation d’Alice et Bertrand Kazmareck a vocation à renouer le dialogue “au service de la paix sociale, de la fraternité”. À l’origine de cette création, les membres de l’Amitié Inter-religieuse (AIR) d’Istres. Et surtout leur désir de vivre une aventure humaine collective, dépassant la simple cohabitation pacifique.

Parmi la troupe d’une quinzaine d’acteurs, danseurs et musiciens qui seront présents sur scène, la présence d’un prêtre et d’un imam interpelle le spectateur. Leur présence sur scène fait écho à cette voix du dialogue fraternel. La libre adaptation du “Dialogue avec Nathan le sage”  a déjà tracé sa voie dans plusieurs grandes villes de France. Mais aussi à Alger et Jérusalem.

♦ Questionnaire en vue des assises territoriales de la sécurité intérieure 

Le gouvernement et le Premier ministre ont annoncé, en juin 2019, la rédaction d’un livre blanc de la sécurité intérieure. Un livre blanc dont “la vocation est de dresser un état des lieux de la menace et de ses évolutions et de dégager les grandes orientations en matière de sécurité intérieure pour les années à venir”. Ce livre blanc associe l’ensemble des acteurs concernés, y compris les citoyens. Au mois de décembre, la préfecture des Pyrénées-Orientales a lancé les Assises territoriales dans le département.

Il s’agit d’une démarche de consultation des élus nationaux et locaux, des forces de sécurité intérieure et de l’ensemble des citoyens. L’objectif est d’identifier et de prendre en compte les besoins du territoire, pour formuler des recommandations pertinentes, susceptibles d’enrichir la rédaction du livre blanc.

Dans le département des Pyrénées-Orientales, la concertation s’articulera en trois phases :

  1. Consultation de la population et de la société civile ;
  2. Réunion des forces de sécurité et de l’autorité judiciaire ;
  3. Temps d’échange avec les élus et les collectivités locales, organisés par arrondissement.

Trois thématiques abordées :

  • L’organisation territoriale des forces de sécurité intérieure. Cette catégorie comporte six questions, dont “le nombre d’implantations des commissariats ou gendarmerie vous semble-t-il satisfaisant ?” ou encore “les horaires d’ouverture des commissariats et brigades vous paraissent-ils adaptés aux besoins de la population”.
  • Les partenariats existants ou à créer dans le cadre du continuum de sécurité. Ici, il s’agit de donner son avis sur l’interaction avec les forces de police ou de gendarmerie. Le préfet nous demande notamment : “Comment renforcer la proximité entre les services de police et de gendarmerie et la population ?“. Et nous propose plusieurs réponses, dont celle de mettre plus d’effectifs sur le terrain ou encore de “renforcer la coordination des services de l’État avec la Justice”.
  • L’adoption des nouvelles technologies au service de la protection de la population. Dans ce dernier volet du formulaire, il s’agit des méthodes de communication mises en place et les moyens qui pourraient les améliorer notamment par dématérialisation des démarches.

Enfin, le citoyen peut exprimer ses attentes en matière de services de sécurité aujourd’hui, et proposer des points d’amélioration. Alors que les élections battent leur plein et qu’à Perpignan, la sécurité est un enjeu électoral important, cette consultation est l’occasion de donner son avis sur le maillage et le fonctionnement des services de sécurité dans le département.

Il est accessible via le lien cliquable ou sur le site internet de la Préfecture des Pyrénées-Orientales.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances