Une reconversion vous tente ? Nous avons testé « Parcours Formation Métiers »

Une reconversion vous tente ? Nous avons testé « Parcours Formation Métier »

Selon un sondage* réalisé en 2019, 93% des Français ont déjà pensé à changer de métier ou ont même déjà franchi le cap. Et vous avez vous déjà envisagé une reconversion ? À l’image du témoignage d’Agathe, ancienne soignante des Pyrénées-Orientales devenue communicante, d’autres salariés ou demandeurs d’emplois cherchent désormais un but à leur quotidien professionnel. La Région a mis en place un outil pour aider à la reconversion professionnelle. Nous avons testé « Parcours Formation Métiers ».

♦ Profil, parcours, aspirations et surtout les métiers qui me correspondent

L’outil démarre par plusieurs questionnaires, sur la situation, les compétences, les goûts ou les contraintes et le dépôt du CV du candidat à la reconversion. Ensuite, l’outil vous indique les compétences qui vous définissent le mieux « action de communication », « définir une ligne éditoriale », « interpréter un rôle au cinéma ». Plus étonnant, mon profil fait apparaitre des compétences dans le « registre humour, policier ou jeunesse ». Certaines compétences – induites par votre parcours – peuvent être décochées afin de privilégier la reconversion plutôt que la continuité professionnelle. Sur votre profil, il est également possible de pousser certaines compétences plus que d’autres à l’aide d’un curseur.

Tel le Tinder de Pôle emploi, la moulinette agit pour vous livrer les 10 métiers qui matchent. Ouf, me voilà rassurée, l’outil m’indique que le métier qui me correspond le plus (76%) est « journaliste ». Moins rassurant, il n’y a qu’une seule offre d’emploi qui correspond à cette recherche.

Parmi les autres choix proposés, l’outil a pris en compte mes nouvelles aspirations. Ainsi, mon profil concorde à 68% avec la conduite des travaux du BTP et de travaux paysagers ; et à 63% avec le management et ingénierie méthodes et industrialisation.

Copie écran de mon Parcours Formation Métiers

♦ L’état du marché, les formations et les offres d’emploi

Pour chacun des métiers, la plateforme m’indique les compétences demandées par les employeurs ; mais aussi les formations Région qui pourraient me faire acquérir ces compétences. Mon Parcours Formation Métiers m’informe également de « l’état du marché » dans ce métier.

Ainsi, la météo s’annonce maussade dans le secteur de l’information en Occitanie ; avec une majorité des contrats proposée en intérim.

Par contre, si je choisis de me réorienter sur la conduite de travaux ou les travaux paysagers, le marché affiche un soleil radieux : 72% de CDI et un salaire médian entre 2270€ et 2950€ net mensuel.

En déroulant l’outil, s’affiche une carte sur lesquels sont géolocalisées les offres d’emplois. Un simple clic et s’ouvre la page de Pôle emploi avec la ou les offres correspondant au métier sélectionné. Ainsi, j’aurai plus de chance de me reconvertir dans la communication (64% de matching) avec 93 offres d’emploi dont 5 à Perpignan, contre seulement 1 seule entreprise « susceptible d’embaucher » dans le journalisme.

Météo de l'état du marché

♦ Des reconversions réussies, à l’image d’Agathe ex-soignante

Nous reprenons ici les propos d’Agathe, cette soignante qui nous avait confié son parcours. « Se lancer et réussir sa reconversion professionnelle, c’est une remise en question chaque jour. Je ne vais pas vous mentir, tout n’est pas rose. Néanmoins, c’est la meilleure décision que j’ai prise de ma vie. Chaque jour, je fais le tri dans ces milliers d’idées qui me traversent l’esprit. Trouver ce projet ; celui qui me passionne tout en étant viable à long terme. C’est un nouveau combat de tous les jours.

À l’heure où je vous écris ce témoignage, je ne sais pas encore de quoi demain sera fait. Mais j’ai appris une chose : c’est qu’il vaut mieux partir que rester dans un monde qui ne nous ressemble pas ou plus. Gardez toujours vos valeurs et croyez en vous comme j’ai pu croire en moi et en mes choix ». Aujourd’hui, Agathe a réussi, elle est devenue une communicante avisée et reconnue et surtout recommandée par ses clients. Ce qui est finalement l’une des plus belles reconnaissances.

26/01/2021, Perpignan, France, quotidien des soignants hôpital St Jean secteur Covid-19 et réanimation © Arnaud Le Vu / MiP

Le besoin et l’envie de reconversion interventiennent souvent lors d’une bascule dans le parcours de vie ou professionnel (licenciement, soucis de santé, épuisement moral, bouleversement familial). La pandémie, la succession des confinements ont aussi conduit certains à s’interroger sur le sens de leurs métiers. Certains ont considéré que leur métier était un bullshit job** et ont finalement choisi de donner une nouvelle orientation à leur vie professionnelle.

De nombreux reportages montrent d’anciens cadres se lancer dans des métiers plus concrets, en rapport avec l’art ou la ruralité.
Mais parfois, la réorientation est aussi liée à une erreur d’aiguillage au moment de la formation initiale. Et c’est le cas de nombreux jeunes, parfois orientés par défaut. Ils éprouvent finalement le besoin de changer pour mieux répondre à la vision qu’ils se font de leur quotidien professionnel.

♦ Une solution développée à 100% en Occitanie

Pour la présidente de la Région, Carole Delga, Parcours Formation Métiers vient compléter la palette des outils mis en œuvre pour accompagner tous les profils. Jeunes, moins jeunes, demandeurs d’emplois ou en emploi pour accéder à une formation ou à une profession. Parcours formation métiers a été imaginé en partenariat avec Pôle emploi, Agefiph et les Missions locales afin que chaque citoyen « puisse bâtir son profil, découvrir les différents métiers disponibles près de chez lui et pour lesquels il détient les compétences nécessaires ». Ou envisager des formations complémentaires pour améliorer son employabilité dans le secteur ou le métier auquel il aspire.

FRANCE - CAROLE DELGA PRESENTS HER LIST FOR THE REGIONAL ELECTIONS IN OCCITANIE
Archives – Carole Delga mai 2021

// Notes :

* Sondage auprès de 2000 personnes réalisé en octobre 2019 par AEF info.
** Un bullshit job ou « job à la con » désigne un métier vide de sens. Selon Wikipédia, c’est l’anthropologue David Graeber qui utilise le premier cette notion d’un métier dédié à des tâches inutiles et sans réel intérêt pour la société.

// Aller plus loin :

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances