Zapping de l’actualité du 25 novembre | Pyrénées-Orientales

04/11/2020, Perpignan, France, Vie quotidienne Poste de Police © Arnaud Le Vu / MiP

Chaque soir, Made In Perpignan propose son format “Zapping” à ceux désireux de balayer l’actualité en un clin d’œil. Du lundi au vendredi, entre 18h et 20h, nous vous compilerons les brèves de la journée ; ainsi que des résumés de nos articles publiés.

♦ Vue 1 million de fois, la lettre de Jean-Paul Pelras à Emmanuel Macron

Maniant les arts de la langue française et de la contestation, l’écrivain-paysan parvient à nouveau à créer le buzz sur les réseaux sociaux. Jean-Paul Pelras devait rejoindre le Professeur Raoult et Jean-Pierre Chevènement en qualité d’auteur dans la revue de Michel Onfray “Front Populaire”. Après sa missive à Juliette Binoche lue plus de 160.000 fois, c’est désormais en lisant ses lettres face caméra que Jean-Paul Pelras interpelle tout un chacun.

La vidéo de 1’54 minutes diffusée sur Facebook titre “Monsieur le Président, je ne vous autorise plus à vous occuper de moi…”. Partagée plus de 46.000 fois, la publication a été amplement commentée. Jean-Paul Pelras surfe ici sur le sentiment d’infantilisation d’une partie des Français. À l’instar du documentaire à succès “Hold-Up“, Jean-Paul Pelras parvient à susciter l’adhésion de ceux qui contestent la politique du gouvernement face à la pandémie.

Jean-Paul Pelras s’estime “suffisamment qualifié pour savoir s’il peut ou pas acheter un sapin de Noël, […] aller aux commissions, cueillir des champignons ou se recueillir sur la tombe de ses parents. Je suis assez grand pour m’occuper de ma santé ; je ne vous autorise pas à décider ce qui est bien ou mal pour moi”.

Le rédacteur en chef de la revue l’Agri accuse Emmanuel Macron d’être “dans un théâtre urbain, où le paraître l’emporte sur l’être”.

Jean-Paul Pelras déclare vivre “dans un village isolé des Pyrénées” à l’opposé d’un Président de la République qui vit à “Lutèce“. Contrairement aux urbains, Jean-Paul Pelras affirme “que les gens d’ici, composent avec les joies simples du quotidien et les mouvements brusques du destin”. Malgré le respect qu’il affiche envers la fonction, L’écrivain se dit sérieusement fatigué face aux “injonctions”, “ordres”, “aimables recommandations”, “conseils condescendants” et “commandements” du Président de la République.

Après l’allocution du 24 novembre d’Emmanuel Macron, Jean-Paul Pelras a de nouveau sorti sa plus belle prose et publié une vidéo ; qui commence par une laconique “nous ne sommes pas des enfants”. Il se dit “excédé” par “la suffisance” du Président de la République.

“Monsieur le Président, nous ne vous faisons plus confiance ; car nous ne croyons plus ni les savants qui passent à la télévision, ni les politiques, qui contrairement à ceux qui travaillent, n’ont aucune obligation de résultat, nous ne vivons pas de ce qui émoustille l’esprit”.

Jean-Paul Pelras - Le Journaliste et le paysan - Editions Talaia
Jean-Paul Pelras – Le Journaliste et le paysan – Editions Talaia

♦ Vincent Malherbe accuse Louis Aliot de “squatter” l’hôtel de la Cigale

Engagé durant la campagne municipale aux côtés du candidat En Marche Romain Grau, Vincent Malherbe est aussi l’époux d’Hermeline Malherbe, présidente socialiste du Département. Ce même département avait acquis l’hôtel de La Cigale pour y installer un lieu d’accueil pour les mineurs non accompagnés. En pleine campagne des élections municipales à Perpignan, l’ancien maire Les Républicains Jean-Marc Pujol avait joué du droit de préemption de la mairie. Il en avait fait un argument de campagne ; souhaitant y installer un poste de police conjoint entre la police municipale et nationale.

La préemption par la mairie avait été annulée par le tribunal administratif à la fin 2019. Les services juridiques de la mairie avaient fait appel ; ce qui suspendait cette annulation.

Au mois de juin 2020, le frontiste Louis Aliot, vainqueur de l’élection municipale, a choisi d’emboîter le pas à l’ancien maire sur ce dossier. Sans attendre les résultats du volet judiciaire, le nouveau maire avait lancé les travaux apposant le panneau “Poste de Police” sur le fronton de l’ancien hôtel-restaurant ; quand bien même le chantier était encore en cours.

Le tribunal administratif s’est prononcé ce 18 novembre. Le tribunal a condamné la mairie à verser 1.500 € au Département ; sans pour autant exiger de la commune qu’elle remette le bien dans son état initial. La procédure suit son cours pour savoir si la préemption est caduque, ou si la mairie peut disposer du bien comme elle le fait.

04/11/2020, Perpignan, France, Vie quotidienne Poste de Police © Arnaud Le Vu / MiP
04/11/2020, Perpignan, France, Vie quotidienne Poste de Police © Arnaud Le Vu / MiP

Particulièrement politique, ce dossier a inspiré à Vincent Malherbe une digression autour de la bien connue fable de La Fontaine.

“La Cigale et la Fourmi” devient ainsi, sous la plume de Monsieur Malherbe, “La Cigale et le Squatteur”. Via son mouvement Territoires de progrès 66, Vincent Malherbe accuse la maire de Louis Aliot de “dépenser, voir gaspiller l’argent public”.

S’adressant à Louis Aliot, Vincent Malherbe déclame : “les citoyens souhaitent ne pas avoir à payer votre refus du droit et des décisions de justice. Car somme toute, ce sont nos impôts”. La morale de l’histoire selon Vincent Malherbe ? “Le squatteur ayant dépensé tout l’été, ce fut aux fourmis de rembourser”.

Perpignan France 20/03/2020 quartier gitan Saint-Jacques pandémie Coronavirus Covid-19 communauté gitane décès confinement © Arnaud Le Vu / MiP / APM
Place Cassanyes à proximité de l’ancien hôtel La Cigale à Perpignan

♦ Perpignan dans le TOP 5 des villes où les prix immobiliers devraient baisser dans les 6 prochains mois

Société experte de la data du marché immobilier résidentiel, Yanport publie aujourd’hui une étude prédictive sur la probabilité d’évolution des prix de l’immobilier au cours des deux prochains trimestres dans les villes françaises de plus de 100.000 habitants. Cette étude (réalisée le 27 octobre dernier) s’appuie sur la méthodologie issue des dernières recherches académiques en matière de point de retournement de marché et l’analyse des annonces immobilières publiées au sein des principaux portails d’annonces français.

Depuis mars 2020, les acteurs de l’immobilier s’inquiètent des effets que pourrait avoir la crise de la Covid19 sur les prix de l’immobilier. Et si les prix se sont stabilisés jusqu’ici, certains signaux, comme l’excès de stock de biens à la vente peuvent être avant-coureurs d’une potentielle baisse des prix immobiliers.

Dans ce contexte, Yanport a donc établi une prévision de la probabilité de baisse des prix immobilier au cours des 6 prochains mois. À l’horizon du premier trimestre 2021, un tiers (12 sur 40) des villes de plus de 100.000 habitants a une probabilité importante de voir son prix baisser ou se stabiliser.

Palais des Rois de Majorque et vues sur Perpignan

Avec une probabilité de baisse des prix de l’immobilier de 34% dans les 6 prochains mois, Perpignan figure en 3ème position des villes où la probabilité est la plus forte au niveau national.

Au Top 5 des villes où cette probabilité de baisse des prix de l’immobilier est la plus importante :

  • 1- Bordeaux
  • 2- Rouen
  • 3- Perpignan
  • 4- Amiens
  • 5- Saint-Denis

♦ Les commerces autorisés à ouvrir tous les dimanches de décembre ainsi que le 29 novembre

La Chambre de Commerce et d’Industrie rappelle que selon l’arrêté municipal du 18 novembre 2019, les commerces de détail, alimentaires et non alimentaires, de Perpignan sont autorisés à ouvrir les dimanches :

  • 29 novembre 2020,
  • 6, 13, 20 et 27 décembre 2020.
10/11/2020, Perpignan, France, Commerces Click and Collect © Arnaud Le Vu / MiP
10/11/2020, Perpignan, France, Commerces Click and Collect © Arnaud Le Vu / MiP

♦ Agenda du soir : “Makongo” – Séance de cinéma en ligne gratuite avec l’Institut Jean Vigo

L’Institut Jean Vigo a le plaisir de vous inviter à sa première séance de cinéma en ligne, et vous offre son dernier coup de coeur Makongo, primé au Festival Cinéma du Réel ; séance suivie d’une rencontre avec le réalisateur, en direct.

Séance mardi 1er décembre à 19h, suivie d’une rencontre avec le réalisateur Elvis Sabin Ngaïbino. Séance gratuite, sur réservation auprès de la salle virtuelle La 25éme heure. Lien de réservation ICI.

Pour son premier film, Elvis Sabin accompagne Albert et André, Pygmées Aka de Centrafrique habitant auprès de leur communauté dans un campement en pleine forêt. Seuls scolarisés du village, ils ont décidé de transmettre leurs connaissances en ouvrant des classes dans les villages des Pygmées. Peuple des forêts, cueilleurs hors pair, ils comptent sur la récolte des chenilles (Makongo) pour financer leur projet mais le monde est contre eux et le film déroule un conte aux héros maudits.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances