fbpx
indice fertilité démographie Pyrénées Orientales

67 millions de Français, mais la population augmente-t-elle dans les Pyrénées-Orientales ?

LECTURE

Au 1er janvier 2020, la France a dépassé la barre des 67 millions d’habitants. La population a augmenté de 0,3%. Cette hausse s’explique par le solde naturel, la différence entre les naissances et les décès. En Occitanie, la situation est différente, la croissance de la population est due au solde migratoire.

♦ En Occitanie, la population augmente grâce au solde migratoire

En 2019, 753.000 bébés sont nés en France, c’est 6.000 de moins qu’en 2018. Pourtant, la population ne cesse d’augmenter. L’accroissement de la population est dû au solde naturel, même s’il est en constante baisse depuis plusieurs années. En Occitanie, la population augmente grâce au solde migratoire. Il augmente de 0,7% par an tandis que le solde naturel est seulement de +0,1%. En France métropolitaine, l’évolution annuelle due au solde migratoire n’est que de 0,1%.

À la deuxième place en termes de croissance démographique, la région est donc très attractive. Toutefois, on constate un ralentissement de la croissance sur la période 2012-2017 par rapport à la période 2007-2012. Les naissances sont moins nombreuses et les décès plus fréquents. Le solde naturel est même devenu négatif en 2017. Car en dix ans, l’espérance de vie a augmenté en même temps que le nombre de décès. Cela s’explique par le vieillissement de la génération du baby-boom. En France métropolitaine, l’excédent naturel se réduit mais le nombre de naissances est toujours supérieur au nombre de décès.

♦ Un indice de fécondité qui ne cesse de baisser en Occitanie comme en France

L’indice de fécondité en France métropolitaine est de 1,84 enfant par femme. En Occitanie, les femmes ont en moyenne 1,73 enfant. Il ne cesse de baisser au niveau national comme régional depuis 2014. Parmi les départements les plus dynamiques de France, deux se situent en Occitanie. Il s’agit de la Haute-Garonne (+1,3%) et de l’Hérault (+1,2%). L’Occitanie est ainsi la cinquième région la plus peuplée de France. Mais ce classement pourrait être bouleversé puisque la région a gagné 43.600 habitants par an entre 2012 et 2017. Sur la même période, la région Hauts-de-France a vu sa population augmenter de seulement 6.100 habitants chaque année.

♦ Un tiers des enfants d’Occitanie vivent avec un seul de leurs parents

Le recensement a permis de mettre en lumière plusieurs schémas familiaux. Sur 100 enfants, 68 vivent dans une famille dite traditionnelle, avec leurs deux parents et leurs frères et sœurs s’ils en ont, 21 font partie d’une famille monoparentale et ne résident donc qu’avec un seul de leurs parents et 11 enfants vivent dans une famille recomposée. Cela signifie qu’en 2018, 28% des enfants mineurs (soit 4 millions) vivaient avec un seul de leurs parents en France. Parmi les 1.156.000 mineurs d’Occitanie, 66% habitent avec leurs deux parents, 23% vivent dans une famille monoparentale et 11% dans une famille recomposée. Selon les départements, ces chiffres sont très inégaux. 

En ce qui concerne les familles traditionnelles, elles sont plus présentes dans les départements à dominante rurale.

Pour les familles recomposées, quel que soit le département d’Occitanie, les enfants habitant dans une famille recomposée représentent environ 11% du nombre total d’enfants. Quant aux familles monoparentales, on remarque de fortes disparités selon les départements. En famille recomposée, l’enfant vit avec son père dans seulement 16%, avec ses deux parents à 33% et avec sa mère dans 51% des cas,. Ce chiffre passe à 84% dans le cadre d’une famille monoparentale.

♦ Les Pyrénées-Orientales parmi les départements où le nombre de familles monoparentales est le plus important de France

Plus les enfants sont âgés, moins ils vivent dans une famille dite traditionnelle. 13% des enfants de moins de 3 ans vivent dans une famille monoparentale contre 27% pour les enfants âgés de 15 à 17 ans. Plus les enfants prennent de l’âge, plus le nombre de familles traditionnelles diminue pour laisser place à des familles recomposées. Celles-ci ont des fratries plus grandes : 2,4 enfants en moyenne (2 en Occitanie). Ce chiffre descend à 1,7 pour les familles traditionnelles et 1,5 pour les familles monoparentales, et respectivement à 1,9 et 1,8 en Occitanie. Les Pyrénées-Orientales font partie des départements où le nombre de familles monoparentales est le plus important de France.

En France comme en Occitanie, le niveau de diplôme des parents évolue selon le type de famille. Les mères des familles monoparentales et recomposées sont moins diplômées que celles des familles traditionnelles. Dans une famille traditionnelle, 1 femme sur 2 a un diplôme supérieur au baccalauréat. Dans une famille recomposée, seulement 35% des femmes sont dans ce cas de figure. Cela a un impact sur le niveau de vie des familles. Les familles recomposées rencontrent davantage de difficultés pour trouver un emploi et pour se loger.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances