fbpx
Aller au contenu
Accueil » Actualités » Éco - Société » Cadres | Une crise sanitaire qui bouleverse le monde du travail

Cadres | Une crise sanitaire qui bouleverse le monde du travail

Cadres | Une crise sanitaire qui bouleverse le monde du travail

La crise sanitaire a donné un réel coup d’accélérateur sur les transformations déjà amorcées dans le monde du travail. Une récente étude réalisée par l’IFOP* pour Freelance.com s’est penchée sur les nouvelles formes du travail pour les cadres du secteur privé. Au total, 1.000 d’entre eux ont été interrogés. Le monde du travail a évolué et leurs préoccupations actuelles sont différentes de celles d’il y a deux ans. Leur perception du travail a également changé et des nouvelles envies se font sentir.

♦ Un électrochoc pour les cadres du secteur privé

La crise sanitaire a permis aux cadres de modifier leur rapport au travail – qui perd peu à peu cette dimension statuaire – et de revoir l’organisation de leur vie. À la question « depuis le début de la crise sanitaire, dans lequel de ces domaines y a-t-il eu le plus de changements selon vous ? », le domaine « dans l’organisation de son travail » arrive en tête à 28%. L’écart avec le suivant « dans l’usage des outils numériques » est notable puisqu’il ne concerne que 21% des sondés.

Les cadres interrogés placent les amis (95%) et la famille (94%) comme les deux domaines les plus importants de leur vie. Le statut au sein de l’entreprise semble moins compter (89%) et arrive même après les loisirs (93%) et le pouvoir d’achat (91%).
Les cadres ont donc la volonté d’accorder moins d’importance à leur travail pour se consacrer davantage à leur vie sociale et leur vie de famille.

Cadres | Une crise sanitaire qui bouleverse le monde du travail

> À lire | Emploi | Start-up, ton univers impitoyable

♦ Quelles envies ont les cadres pour les années à venir ?

En ce qui concerne les enjeux professionnels dans un horizon de cinq ans, 53% des cadres souhaitent avoir la possibilité de concilier vie privée et vie professionnelle ; dont 30% en font une priorité. Ils sont 46% à rechercher l’épanouissement au travail. C’est la priorité pour 23% d’entre eux. Pour 38% de ces cadres du secteur privé, le meilleur moyen de s’épanouir au travail est de réussir à trouver le bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Ils étaient 33% en 2019 et 36% en 2020.

Les enjeux professionnels les plus importants dans un horizon de 5 ans

> À lire | Immobilier | Pourquoi les Français achètent et leurs nouvelles envies pour 2022

♦ Salarié et Freelance à mi-temps, vers une organisation hybride du travail ?

Le freelance fera peut-être partie de la nouvelle organisation de travail des cadres du privé. En effet, ils sont 72% à avoir une bonne opinion des travailleurs indépendants et 30% déclarent même être intéressés pour travailler en freelance à l’avenir. Pour les cadres, la solution pourrait donc être de conserver leur emploi actuel à mi-temps et d’exercer une activité en freelance à mi-temps. Ils sont 46% à plébisciter cette organisation hybride.

39% des sondés affirment que le principal atout du travail en freelance est d’avoir la liberté d’organiser son temps comme on le souhaite. La liberté de choisir ses missions séduit 38% des cadres du secteur privé. En revanche, ils sont 55% à déclarer que l’absence de revenu garanti est un frein au travail en freelance ; et 29% craignent une baisse de leurs revenus.

L’organisation hybride serait donc un excellent moyen de rassurer les cadres qui n’oseraient pas se lancer, en leur donnant la possibilité d’être autonomes grâce au travail en freelance, tout en conservant les avantages – notamment la stabilité financière – du statut de salarié.

Cadres | Une crise sanitaire qui bouleverse le monde du travail

> À lire | Économie : Des employés en vert et contre tous
> À lire l Témoignages | L’épopée des poupées Bella à travers vos plus beaux souvenirs
> À lire l Baisse historique de la masse salariale du secteur privé en 2020

// Méthodologie :

Echantillon de 1000 personnes, représentatif de la population cadre du privé âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée, secteur d’activité) après stratification par région. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 18 au 26 novembre 2021.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances