Accueil » Actualités » Éco - Société » Occitanie | Ma petite entreprise connaît pas la crise

Occitanie | Ma petite entreprise connaît pas la crise

En 2020, 78.000 nouvelles entreprises ont vu le jour en Occitanie selon l’Insee. Cette hausse, constatée depuis plusieurs années, n’a pas été freinée par la crise sanitaire mais simplement ralentie. La chute des créations d’entreprises due au premier confinement a été compensée durant l’été. Cependant, tous les secteurs n’ont pas la même évolution : les créations sont plus fortes dans la livraison à domicile et la vente à distance mais diminuent dans le domaine de l’hébergement, de l’enseignement, de la restauration et des services de loisirs. Très souvent, les créateurs d’entreprises individuelles choisissent le statut de micro-entrepreneur. Décryptage.

♦ 2020 : une année record pour les créations d’entreprises

Dans l’ensemble de l’économie marchande, hors secteur agricole, 78.000 nouvelles entreprises d’Occitanie ont été créées en 2020 ; 52.000 sous le régime de micro-entrepreneur, 17.800 sociétés et 8.200 entreprises individuelles classiques. C’est 2.500 de plus qu’en 2019, qui était déjà une année record. Malgré le contexte de crise sanitaire, entre ces deux années, le nombre de créations d’entreprises a augmenté de 3,3%.

Entre 2018 et 2019, la progression était de 20%. L’Occitanie s’inscrit dans la tendance nationale (+4% en 2020, +18% en 2019). Toutefois, cette hausse de créations s’explique uniquement par les micro-entrepreneurs (+10,5%) et compense la baisse des nouvelles sociétés (-0,6%) et atténue celle des créations des nouvelles entreprises individuelles classiques (-22,5%).

Occitanie | Ma petite entreprise connaît pas la crise
Infographie © Insee 2021

♦ Des créations qui suivent les mesures sanitaires

Lors du premier confinement de 2020, le nombre de créations a fortement chuté ; et ce, pour toutes les activités, hormis la vente à distance. En mars, avril et mai, les créations s’effondrent de 35% par rapport à la même période de l’année précédente. Ensuite, les créations d’entreprises explosent ; atteignant +51% en juillet, par rapport au même mois en 2019. Au quatrième trimestre 2020, les créations sont supérieures de 17% comparativement à la même période de l’année précédente.

La crise sanitaire a eu des répercussions sur les créations d’entreprises. La vente à distance s’est nettement développée avec 3.000 créations en 2020 ; soit 66% de plus qu’en 2019. De nombreux indépendants ont créé une structure dédiée à la vente en ligne, souvent en tant que micro-entrepreneur, pour pallier la fermeture de leur point de vente physique. Les créations dans le secteur de la livraison à domicile (ex la livraison de repas) ont augmenté de façon importante. Là encore, des travailleurs indépendants avec le statut de micro-entrepreneur.

D’autres secteurs d’activité ont vu leur nombre de nouvelles entreprises croître. Cela s’explique par les nouveaux impératifs sanitaires. Les créations dans les secteurs du nettoyage des bâtiments et de la fabrication de vêtements ou d’accessoires ont fortement progressé.

Durant la crise, les particuliers ont pu épargner davantage et ont cherché à obtenir des conseils sur leurs placements. En 2020, les créations d’entreprises ont augmenté de 13,3% dans le secteur de l’assurance et de la finance.

10/11/2020, Perpignan, France, Commerces Click and Collect © Arnaud Le Vu / MiP
10/11/2020, Perpignan, France, Commerces Click and Collect © Arnaud Le Vu / MiP

♦ Des secteurs à l’arrêt

En revanche, les mesures sanitaires ont mis à l’arrêt certains secteurs d’activité ; et cela s’est également ressenti dans les créations d’entreprises. Les plus touchés sont l’hébergement, la restauration, l’enseignement ainsi que les services aux particuliers. En 2020, le recul le plus important concerne le secteur de l’organisation de foires, de salons professionnels et de congrès (-38%). Par rapport à l’année précédente, les créations dans la restauration traditionnelle et les débits de boissons diminuent de 26%.

Elles sont également moins nombreuses dans l’enseignement de disciplines sportives et d’activités de loisirs (-16%) et dans l’enseignement culturel (-10%). Les activités récréatives, celles liées au sport et aux services personnels suivent la même tendance.

Les restrictions de déplacements, aussi bien touristiques que professionnels, ont impacté les activités de transport de voyageurs. La création des VTC a diminué de 15% en 2020.

Occitanie | Ma petite entreprise connaît pas la crise
Infographie © Insee 2021

♦ 3 zones d’emploi sur 4 connaissent une augmentation de créations d’entreprises

Les effets de la crise n’ont pas le même impact sur toutes les zones d’emploi de la région. Les restrictions ont des effets hétérogènes selon l’orientation économique des territoires. Dans les zones touristiques, les créations d’entreprises n’augmentent que de 0,5%. Elles chutent nettement dans la zone d’Agde-Pézenas, plus faiblement dans celle de Sète, et stagnent dans les zones de Perpignan et Narbonne. En effet, toutes ces zones sont très touristiques et enregistrent une diminution importante des créations d’entreprises dans le secteur de la restauration, de l’hébergement, des services à la personne et du commerce.

À l’inverse, dans les zones d’emploi spécialisées dans l’industrie comme Figeac-Villefranche et Nord-du-Lot, ou spécialisées dans l’agriculture comme Auch, Mende et Castelsarrasin-Moissac), les créations sont très élevées.

Sur les 27 zones d’emploi de la région, les créations d’entreprises augmentent dans 21 d’entre elles. Les zones de Montpellier et de Toulouse concentrent à elles seules 46% des nouvelles immatriculations.

Infographie © Insee 2021

♦ Des créateurs d’entreprises plus jeunes

Les moins de 30 ans représentent 36% des créations d’entreprises individuelles en 2020 ; contre 33% en 2019 et 28% en 2016. Ils sont 89% à choisir le statut de micro-entrepreneur. Dans le secteur des transports et de l’entreposage, 70% des créateurs d’entreprises n’ont pas encore atteint la trentaine.

En revanche, dans le secteur de la construction et de l’industrie, ils ne sont plus que 25% dans ce cas. C’est dans les zones de Montpellier et de Toulouse que les créateurs d’entreprises individuelles sont les plus jeunes : 4 créateurs sur 10 ont moins de 30 ans.

Infographie © Insee 2021

// Sur le même thème :

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances