Petits écrans | « Derrière nos écrans de fumée », diatribe contre les réseaux sociaux

Derrière nos écrans de fumée © Netflix

Ils ont créé Facebook, Instagram, Twitter ou Youtube et sonnent aujourd’hui l’alarme. Certaines de leurs inventions provoquent des addictions et déstabilisent les démocraties.

Arrivé sur la plateforme Netflix le 9 septembre 2020, Derrière nos écrans de fumée (The Social Dilemma) est un documentaire d’1h29 de Jeff Orlowski. Des témoignages d’experts en nouvelles technologies mettent en lumière le danger provoqué par les réseaux sociaux.

♦ « Derrière nos écrans de fumée » – Le synopsis

Ce documentaire est une diatribe contre les réseaux sociaux. On passe notre vie avec notre téléphone portable à la main pour tweeter, liker, ou partager. Mais quelles sont les conséquences de cette dépendance croissante aux réseaux sociaux ? Les experts de la Silicon Valley révèlent comment les plateformes numériques, bien qu’essentielles pour rester en contact, sont en train de reprogrammer notre civilisation. Que se cache-t-il vraiment derrière nos écrans ?

Une étude menée sur le rapport entre santé mentale et réseaux sociaux a démontré que des dizaines de millions d’Américains sont dépendants de leur appareil électronique. Une autre a révélé que les fausses informations relayées sur Twitter se répandaient plus vite que les vraies ; rapportant au passage plus d’argent à ces entreprises.

Plusieurs témoignages s’enchaînent. Une quinzaine d’hommes et de femmes font part de leur expérience ; nombre d’entre eux sont d’anciens employés de ces firmes. À l’image du témoignage de Tristan Harris, ex-éthicien du Design Google et Cofondateur de Center For Humane Technology, qui souhaite que le milieu de la tech adopte un « design éthique » dans ses produits. L’homme raconte comment Google, son ancien employeur, a rendu les gens accros ; notamment grâce aux notifications. Tout le monde s’accorde avec ses propos ; mais personne n’a agi.

♦ « Toute technologie suffisamment avancée n’est pas différenciable de la magie. » – Arthur C. Clarke

Ex-cadre de Twitter et entrepreneur dans la tech, Jeff Seibert tient des propos encore plus alarmants. Pour lui, « tout ce qui est fait en ligne est observé, suivi, mesuré« . Il explique qu’il est ainsi possible de savoir quelle image nous avons regardée, et pendant combien de temps. Tout comme les algorithmes sont en capacité de déterminer qui est seul, déprimé ; ou qui regarde les photos de son ex… Une fois synthétisées, toutes ces données vont définir les vidéos ou photos qui vous seront proposées, vos notifications ; et surtout les publicités que vous verrez.

On découvre qu’à l’université de Stanford, il existe des cours de captologie. On apprend aux étudiants comment utiliser la psychologie et la vulnérabilité de l’esprit pour en faire une technologie. Le but est de modifier le comportement des utilisateurs et de créer une dépendance. Sandy Parakilas, un ancien de Facebook, affirme que Google et Facebook ont mené des expériences sur leurs utilisateurs ; tels des « rats de laboratoire« . Selon lui, aujourd’hui « les réseaux sociaux nous contrôlent plus qu’on ne les contrôle« .

Derrière nos écrans de fumée © Netflix

♦ Les réseaux sociaux sont une drogue et créent un effet de dépendance

Le Dr Anna Lembke, de la faculté de médecine de Stanford, et directrice médicale en addictologie n’hésite pas à dire que les réseaux sociaux sont une drogue et qu’ils créent un effet de dépendance. Avec pour fond sonore « I Put Spell on You » de Nina Simone (Je t’ai ensorcelé / Car tu m’appartiens), Derrière nos écrans de fumée prouve que les technologies ont créé un besoin de validation sociale entraînant une fausse popularité basée sur des « J’aime ».

« Seules deux industries appellent leurs consommateurs « utilisateurs » : celle de la drogue et celle du logiciel« .

Edward Tufte

Même si ce documentaire est une critique virulente des réseaux sociaux et des nouvelles technologies, il permet de faire réfléchir à l’utilisation qui en est faite. Entre témoignages et partie fictionnelle mettant en scène une famille ordinaire, Derrière nos écrans de fumée permet de créer un réel électrochoc. Les propos théoriques des intervenants seront davantage compris par les adultes ; tandis que les scènes de fiction convaincront les plus jeunes ou les plus réfractaires.

Derrière nos écrans de fumée © Netflix

♦ Pourquoi la rédaction vous le conseille…

Bien que certains propos soient à temporiser, ce documentaire peut permettre à chacun d’évaluer sa propre utilisation des réseaux sociaux et des nouvelles technologies ; mais aussi de suivre certains conseils donnés à la fin du documentaire. Parmi ceux-ci : désactiver certaines notifications, remplacer Google par Qwart, ne pas regarder une vidéo suggérée… Une façon de bouleverser les algorithmes.

♦ Ils font l’actualité des documentaires

Chambre 2806 : l’Affaire DSK, une série documentaire de Jalil Lespert composée de 4 épisodes qui revient sur l’affaire DSK ; véritable onde de choc en France et dans le monde entier. Diffusée sur Netflix, cette série reconstitue la chronologie des faits survenus en mai 2011.

Cette série documentaire retrace l’affaire d’agression sexuelle ayant impliqué Dominique Strauss-Kahn en 2011, alors au sommet de sa carrière. En réponse à ce documentaire, Dominique Strauss-Khan a annoncé un documentaire à l’automne 2021 pour donner « sa version des faits. »

// Envie de découvrir d’autres documentaires ?

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances