Festival I De la jouvence de Pablo Casals à Prades

Festival I De la jouvence de Pablo Casals à Prades

Ténor des événements internationaux de musique classique depuis 1950, le festival pradéen Pablo Casals fait lui (aussi) un retour du tonnerre. À la baguette cette année ? Pierre Bleuse. Grande référence française au titre de chef d’orchestre. 

Nouveau directeur artistique. Nouveaux concepts. Nouvelles ouvertures musicales. Nouvelles missions. France Inter titrait – en citant Pierre Bleuse – dans L’Invité du Jour : « Il était essentiel d’imaginer un festival tourné vers l’avenir« . Mais ce dernier rassure et recentre : cette touche de modernité ne sera jamais éloignée de l’histoire du festival Pablo Casals ; et des valeurs de cet exilé, natif d’El Vendrell. Les rendez-vous sont pris du 30 juillet au 13 août. Entre-temps, rencontre avec Pierre Bleuse, et explications autour de l’édition 2021.

Du nouveau, encore du nouveau, toujours plus de nouveau

« Il y a du nouvel air au festival Pablo Casals » initie d’emblée le nouveau directeur artistique. Le mot est passé et repassé : en naviguant sur le site web, on tombe sur la rubrique « Festival – Nouveau projet ».

« Dans ce nouveau projet il faut retenir trois axes« .

Et de citer ; avec les explications de Pierre Bleuse : L’insertion professionnelle pour 35 jeunes talents & friends, issus de cinq grandes écoles européennes. l’Esmuc de Barcelone ; le Conservatoire Supérieur de Paris ; et les Hautes écoles de musique de Genève, Lausanne et Rolle.

« C’est une volonté qui est au centre. Il remplacera l’Académie – tenue dans les éditions précédentes – et qui était davantage sous forme d’un stage. Au contraire, cette année, je ne voulais pas qu’ils soient considérés comme des étudiants au sein du Festival ; mais plutôt comme des acteurs et artistes professionnels. Ils seront rémunérés via une bourse individuelle et auront, notamment, des concerts en fin de matinée et début de soirée« .

La création de l’Orchestre de chambre du Festival – dirigé par le directeur artistique et composé, entre autres, des jeunes talents – avec quatre représentations les 30 juillet, 6, 9 et 13 août.

Festival I De la jouvence de Pablo Casals à Prades

« Partout où est passé Pablo Casals, il a créé un orchestre. Je voulais renouer avec cette tradition, avec la réouverture des frontières ; et en même temps, c’est une belle occasion pour les jeunes de jouer avec des professionnels de renom« . La soirée d’ouverture sera retransmise en direct sur France Musique et France Télévision d’après Pierre Bleuse.

La création du Club du Festival ; avec des rendez-vous plus tard en soirée, après les concerts dits classiques. En soit, un « after » dans le parc du Château Pams, à partir de 22h30. Pour la première fois le Club se tiendra à cinq reprises : les 30 et 31 juillet ainsi que les 6, 7 et 13 août.

« C’est quelque chose qui manquait ; un lieu où on peut ouvrir notre programmation à une sélection musicale plus éclectique : du jazz, de la chanson populaire, de l’electro, etc. Un grand festival se doit d’avoir soif de décloisonnement. C’est une invitation à l’échange ».

Autre particularité cette année et qui se veut, à terme, habituelle : la couverture du Festival par plusieurs artistes. De la peinture au dessin en passant par la photo.

France, Prades, 2021-06-15. Illustration, Poster of the Pablo Casals Classical Music Festival . Photograph by Arnaud Le Vu / Hans Lucas.
France, Prades, 2021-06-15. Illustration, Affiche du festival de musique classique Pablo Casals . Photographie de Arnaud Le Vu / Hans Lucas.

De la création, encore de la création, toujours plus de création

Le dessinateur Joël Person et la photographe Marine Pierrot Detry sont programmés pour cette édition 2021. Ils exposeront chaque jour leur couverture quotidienne du Festival. Pierre Bleuse de justifier ce choix : « Je veux renouer les rencontres entre les arts. Je pense que ce décloisonnement est essentiel« .

Autre création : la résidence du compositeur colombien Daniel ArangoPrada. « Il va créer une œuvre quatuor à cordes que nous jouerons pendant le Festival. Daniel Arango-Prada aura trois casquettes : la rencontre avec le public, son travail de résidence de création, et le travail avec les jeunes talents du festival« . 

Côté programmation, un trio annoncé pour le 3 août nous interpelle : Sol Gabetta, Bertrand Chamayou et Isabelle Faust. « Ces trois artistes donnent naissance au trio pendant le Festival : c’est la première fois qu’ils joueront ensemble partage le directeur artistique. Depuis cette annonce, beaucoup de festivals se l’arrachent« .

Des découvertes, encore des découvertes, toujours des découvertes

Et de continuer plein d’entrain : « C’est une chance. Mais pour moi, ça fait partie de l’ADN de ce Festival : un lieu de rencontre. Quand Pablo Casals s’est réfugié à Prades, il refusait de jouer, il voulait arrêter sa carrière pour contester contre Franco. Alors de grands artistes américains sont venus à lui, à Prades, pour jouer avec lui. Il y a eu des rencontres extraordinaires et historiques« . Autres noms à retenir, entre autres, et programmés pour cette édition 2021 : le trio catalan Da Vinci (11 août) ; Josep Pons, le directeur musical de l’Opéra de Barcelone (6 août) ; les frères Renaud et Gautier Capuçon (6 et 13 août) ; ou encore Élisabeth Leonskaja, dit « la dernière grande dame de l’école soviétique » (12 août). 

Pierre Bleuse de développer dans la satisfaction : « Pour tous ces artistes, c’est la première fois qu’ils viennent à Prades, et c’est très fort. Il y aura des découvertes : je pense notamment au trio Da Vinci. Ce sont trois jeunes qui nous viennent de Barcelone, qui ont un talent fou, et que j’ai décelés pendant le confinement« .

Nous revenons avec l’interviewé sur le programme d’insertion professionnel proposé aux 35 jeunes talents & friends. Interrogé sur une potentielle suite, il se livre sur des étonnants projets en construction.

De la suite, encore de la suite, toujours de la suite

Il serait question d’une tournée départementale, avec les jeunes talents & friends, entre septembre et juillet prochains. Pierre Bleuse de compléter : « Un grand festival doit être ancré dans son territoire ; et donc, on invite ces talents à faire vivre la scène locale tout au long de l’année. Un travail de fond. C’est un projet qui est en train d’être mis en place. Nous ne connaissons pas encore les premières dates, c’est très tôt ; mais je peux dire qu’il y aura une dizaine de rendez-vous au minimum. Et on essaie de pousser jusqu’à l’échelle régionale« . 

Autre action du Festival Pablo Casals à destination des plus jeunes : le Projet Demos, avec le partenariat du Philharmonie de Paris. Il doit prendre effet à partir de la rentrée scolaire 2022, d’après Pierre Bleuse. « Sur trois ans, c’est une centaine d’enfants qui seront aidés. Ils se verront offrir un instrument et auront un cours par semaine dans leur école. Ils auront aussi une réunion mensuelle avec un orchestre« .

Et sur le plan individuel ? Pierre Bleuse multiplie les projets à l’international. Le parisien d’origines catalanes – d’un grand-père de Ria et d’une mère de Perpignan – conclut : « Je suis actuellement à Liège où je dirige l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège, pour un projet de disque autour du bicentenaire de César Franck. Je suis aussi directeur musical de l’Orchestre d’Odense au Danemark. J’ai une saison à venir qui sera très belle et très riche« .

*Toutes les informations sur le Festival Pablo Casals de Prades et sa programmation complète ici. Tarifs de 5€ à 40€. 

Festival I De la jouvence de Pablo Casals à Prades

// Sur le même sujet :

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances