L’Archipel se réinvente | Concert « à la criée » pour période décriée

Concert à la criée au théâtre de l'Archipel - Crédit photo Idhir Baha

Il sort les rames en ces temps de crise ; mais le navire Théâtre de l’Archipel avance malgré la tempête nommée Covid. L’Archipel se réinvente, s’adapte, innove… pour ne pas mourir rideaux baissés alors que la date de réouverture des lieux de spectacle vivant a été une nouvelle fois repoussée.

Ainsi le traditionnel concert de la nouvelle année – planifié pour ce dimanche 10 janvier à 18 heures – se fera en streaming. Le rendez-vous est donné sur Facebook et Youtube* pour un « concert à la criée » ; un évènement imaginé par l’Orchestre de chambre de Toulouse. Le tout en direct live et gratuit. Explications.

♦ De Vivaldi en entrée à Joplin pour le fromage

Au centre de l’affaire ? Gilles Colliard, chef d’orchestre, et directeur artistique de l’Orchestre de chambre toulousain depuis 17 ans. Il revient pour nous sur l’initiative du concert à la criée et son originalité. « C’est un concept que nous avons inventé pour essayer de démocratiser la musique, et l’offrir à tous les milieux socioculturels, et toutes les générations. La musique en partage était notre maxime quand j’ai repris l’Orchestre. Nous sommes donc partis sur ce genre de participation active.« 

Habituellement, sur scène, Gilles Colliard et ses musiciens jouent des morceaux choisis à la criée par leur public. Les artistes proposent un menu avant le concert ; de l’entrée au dessert, sans oublier le fromage.

« Il y a des plats de consistance avec les morceaux les plus conséquents. À l’inverse pour les entrées. Comme à table. C’est une dégustation musicale. Je voulais ce rapport avec le culinaire : une musique peut être plus poivrée ou plus sucrée. Il y a un réel rapprochement avec la cuisine« .

Illustrations Perpignan Théâtre de l'Archipel
Illustrations Perpignan Théâtre de l’Archipel

♦ Pour le premier concert à la criée en ligne

Ce dimanche à 18h se tiendra le tout premier concert à la criée en ligne ; tant pour l’Orchestre de Toulouse que pour le Théâtre de l’Archipel. À défaut de pouvoir voter depuis la salle du grenat, tout se fera en direct via les publications sur les réseaux. Des modérateurs porteront la parole du public. Une microdémocratie éphémère et culturelle. Ces porte-paroles d’un jour totaliseront les votes par œuvres en lice ; et ce, grâce aux commentaires du public profitant du spectacle depuis son canapé.

Parmi les modérateurs, Jackie Surjus-Collet, directrice adjointe du Théâtre perpignanais. Elle nous précise : « J’informerai Gilles Colliard en direct. Nous serons très réactifs. En cas de dispute verbale d’internautes, ce sera géré de façon joyeuse ; ça prouve que nous sommes vivants, que la culture est essentielle, et que les internautes sont impliqués. Aucune inquiétude à ce niveau-là« . Le chef d’orchestre rigole : « Normalement, dans la salle, lors des concerts à la criée, c’est un brouhaha énorme ! C’est un moment très particulier où tout le monde hurle. C’est assez cocasse mais il y a beaucoup d’humour. Une très bonne ambiance« .

Concert à la criée au théâtre de l'Archipel - Crédit photo Idhir Baha
Crédit photo Idhir Baha

♦ Le menu du concert de dimanche :

♫ Amuse-bouche offert

Wolfgang Amadeus Mozart (1756 – 1791) Allegro di molto

♫ Entrées (2 au choix)

Antonio Vivaldi (1678 – 1741) Concerto op 3 n°9 (Violon Gilles Colliard)
Henry Purcell (1659 – 1695) Suite The Fairy Queen
Jean-Féry Rebel (1666 – 1747) Les Caractères de la Danse
Michael Haydn (1737 – 1806) Thème et variations du divertimento en ré
Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840 – 1893) Thème russe
Camille Saint-Saëns (1835 – 1921) Danse macabre (Violon, Gilles Colliard)  

♫ Plats (2 au choix)

Georges Bizet (1838 – 1875) Suite de Carmen (version cordes)
Wolfgang Amadeus Mozart (1756 – 1791) Symphonie n°40 (version cordes Cimador)
Carl August Nielsen (1865 – 1931) Petite suite
Edvard Grieg (1843 – 1907) Suite Holberg
Félix Mendelssohn (1809 – 1847) Symphonie n°10
Benjamin Britten (1913 – 1976) Simple Symphony  

♫ Fromages (2 au choix)

Jean-Philippe Rameau (1683 – 1764) La Timide et Tambourin
Marin Marais (1656 – 1728) Trois danses
Scott Joplin (1868 – 1917) The Entertainer
Gustav Holst (1874 – 1934) « The Dargason » de la Suite Saint Paul  

♫ Dessert

La surprise du chef

♦ « Une façon de lutter contre le confinement »

Interrogé sur les arguments de ce pari, le Théâtre de l’Archipel croit en « l’originalité de cette proposition ; pour son côté participatif, se sentir actif, et non seulement récipiendaire devant son écran. C’est une façon de lutter, contre le confinement mental, en plus de physique. Être là, en présence, et être réactif. Notre public est curieux et nous comptons sur lui« .

Quant au risque de mettre sur le banc de touche les plus âgés moins à l’aise avec le web ? Jackie Surjus-Collet rassure : « Le public de la musique classique est plus connecté que l’on ne le pense ! Ces confinements ont permis à ceux qui ne maîtrisaient pas encore les réseaux de s’adapter. Le streaming permettra aussi d’élargir, et de croiser, les publics. Nous voulons débuter l’année en musique, et dans un moment de partage léger, gai, et de grande qualité. Un moment de joie pour fêter la vie et notre plaisir d’être à nouveau ensemble ; en distanciel certes, mais ensemble, en attendant, en espérant mieux ».

Concert à la criée au théâtre de l'Archipel - Crédit photo Idhir Baha
Crédit photo Idhir Baha

♦ « Nous sommes tous affamés ! »

La salle de concert du Mediator et le Théâtre de l’Archipel n’en sont pas à leur premier exercice en direct et streaming. Renouer avec le public, et lutter contre un certain jeûne de spectacle vivant, sont donc leurs motivations premières.

Le Théâtre de l’Archipel de conclure : « Nous faisons ce que nous savons faire de mieux : programmer et donner la parole aux créateurs et aux artistes. Nous sommes sans horizon depuis tellement de mois. Nous arrêtons de subir et passons à l’action ! L’équipe est investie à 200%. Nous voulons partager des émotions. Nous sommes tous affamés ! »

*Retrouvez le concert du nouvel an de L’Archipel sur la page Facebook de Made In Perpignan.

// Dans les coulisses du théâtre de l’Archipel :

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances