Festival Confrontation Perpignan Photo film Lord of War © Lions Gate Home Entertainment

Le 56e festival cinématographique Confrontation à la poursuite du temps présent

LECTURE

Pour bien commencer le printemps, l’Institut Jean Vigo organise le festival Confrontation du 24 au 29 mars 2020. Cette 56e édition va rassembler des cinéastes, des historiens et des spécialistes du cinéma autour du thème « Histoire du temps présent, 1980-2020 ». Au programme de ces 5 jours de festival : projections, tables rondes et débats. Photo de Une film Lord of War © Lions Gate Home Entertainment.

♦ Confrontation, l’Histoire du temps présent, 1980-2020

Cette année, la cinémathèque de Perpignan s’est associée à l’Institut d’Histoire du Temps Présent afin de proposer une programmation mettant en lumière l’Histoire depuis les années 1980 jusqu’à aujourd’hui. C’est aussi l’occasion de mettre en parallèle le regard du cinéma avec l’Histoire qui se vit. 

Le thème « L’Histoire du temps présent, 1980-2020 » va permettre de réfléchir sur l’action qu’exerce le cinéma dans le passé, le présent ou le futur. C’est un art qui permet de poser son regard sur le monde. En 2020, le festival Confrontation proposera une réflexion sur l’Histoire actuelle. Ces 5 jours seront divisés autour de 3 grandes thématiques :

  • la première intitulée « La Chute du Mur ou la fausse victoire : focus sur le cinéma allemand et la contre-culture » permettra de découvrir des films, souvent rares, qui abordent cet épisode majeur de la fin du XXe siècle. Les spectateurs pourront découvrir des films créés par les studios d’Allemagne de l’Est ou de la DEFA (Deutsche Film AG) ; des documentaires pris sur le vif ou des fictions sur les changements apportés par la réunification. Ceux qui ont vécu l’Histoire deviennent alors des acteurs de cinéma.
  • la deuxième « Un monde déréglé : le Capital vainqueur, l’Homme à la marge » s’intéressera à la brutalité de l’Histoire. Le monde pacifique tant attendu ne s’est pas réalisé. Le cinéma a redéfini des héros et des anti-héros pour essayer de redessiner le présent. 
  • la dernière thématique « L’historien et le cinéaste, nouveaux regards » s’articulera autour du regard que l’historien porte sur le cinéma. Les jeunes cinéastes seront invités à répondre à cette question : comment filmer l’époque ?

♦ Réalisateurs, artistes et historiens face au public du festival Confrontation

Parmi les invités, Gustave Kervern. Avec Benoît Delépine, il a débuté lors de la période “Canal + historique” ; notamment avec l’émission Groland. Puis les deux compères ont réalisé plusieurs longs-métrages. Gustave Kervern viendra dans le cadre du Festival Confrontation lors de la soirée de clôture du 29 mars pour présenter Effacer l’historique en avant-première au cinéma Castillet. Le film abordera le sujet des nouvelles technologies et des réseaux sociaux. Le public pourra également rencontrer Virgil Vernier, Matthieu Bareyre ou encore Marc Ball. Ils viendront présenter leur travail. 

D’autres invités issus d’universités parisiennes viendront à Perpignan lors de ce Festival Confrontation pour des tables rondes sous la coordination du réalisateur Christian Delage. Les enseignants-chercheurs de l’université de Perpignan participeront eux aussi aux tables rondes et aux conférences. François Croquette, ambassadeur pour les droits de l’Homme, animera la conférence « Cinéma et l’écologie ». Jocelyn Dupont, maître de conférences en études américaines à Perpignan, reviendra sur « le cinéma de l’après 11-septembre ». Une table ronde reviendra sur le lien entre les jeux vidéo et le cinéma.

♦ Marathon cinématographique au Castillet lors de la Nuit du cinéma

Pour la soirée d’ouverture, le 24 mars, les spectateurs profiteront d’un film en avant-première au cinéma Castillet dès 19h30. Ce même lieu accueillera la Nuit du cinéma le 27 mars. 4 films seront diffusés, de 21h jusqu’à l’aube. Pour tenir toute la nuit, des pauses pizzas, des quiz et un petit déjeuner. La programmation est dystopique : Soleil vert de Richard Fleischer, Les Mondes parallèles de Yuhei Sakuragi, District 9 de Neill Blomkamp et Jessica Forever de Caroline Poggi et Jonathan Vinel. 

Durant tout le festival, la place de la Victoire abritera l’espace festival. Les visiteurs y trouveront l’accueil, la billetterie, la librairie et le bar. Des salons thématiques seront également installés : rétro gaming, culture punk et culture skate ; ainsi que des rendez-vous quotidiens à 18h15.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Illustrations Perpignan
Article précédent

Que manque-t-il aux entrepreneurs pour s'installer dans les Pyrénées-Orientales ?

Article suivant

Quelle place pour nos producteurs locaux au salon international de l'agriculture ?

commodo ut facilisis risus luctus suscipit felis