Littérature | Thierry Grillet livre ses Mystiques Méditerranéennes

Hannibal vu par Thierry Grillet

Nouvelle sortie littéraire perpignanaise en ce début d’année. Thierry Grillet, journaliste, auteur, musicien, photographe, vadrouilleur, nous propose Mystiques Méditerranéennes, et autres nouvelles historiques. Un recueil d’histoires originales – aussi vraies qu’elles sont tirées par les cheveux – toutes nées dans les départements des Pyrénées-Orientales et de l’Aude. Une série de trouvailles faites par l’auteur et qui nous illuminent d’identités historiques et locales : des Kabbalistes de Narbonne à l’enrôlement du Professeur Choron à Perpignan.

Un “bouquin” en guise de déclaration d’amour à son territoire. Retour sur Mystiques Méditerranéennes avec son auteur, Thierry Grillet, l’éternel rebelle.

♦ Un livre né sur les routes audoises et catalanes

Thierry Grillet est membre de la rédaction du quotidien L’Indépendant depuis de nombreuses années. Notamment en charge des pages magazine de l’édition du Dimanche, le quarantenaire au look Folk & Rock avale les kilomètres sur les départementales catalanes et gabaxes.

Il raconte ce qui l’a poussé à sortir son troisième livre : “Il y a quatre ans, j’ai commencé à publier des séries sur des petites histoires locales et mystérieuses. En allant sur le terrain, je me suis rendu compte, et c’est terrible, que beaucoup de gens ne connaissaient pas – ou très peu – notre histoire. Je me suis dit, pourquoi ne pas les compiler ? Avec de l’inédit bien sûr !”

La vadrouille ? Thierry Grillet nous en fait profiter à l’heure du télétravail et de la distanciation physique. Mystiques Méditerranéennes c’est aussi ça.  “Pour couvrir un événement ou pour un article, je vais dans les petits villages et j’y passe la journée. Les discussions s’enchaînent avec les gens sur place. Les envies commencent comme ça”. Petite leçon de journalisme de terrain. L’auteur dévoile aussi ses principales sources d’inspiration. “Je creuse au sujet des histoires locales et des personnages historiques. Puis je contacte des historiens mais aussi, et surtout, des érudits. Notamment des personnes âgées. Pour moi, ils font parti des érudits. Je reviens sur place pour continuer le sujet. Mais les bouquins d’histoire sont aussi à prendre en compte. Ils me mettent sur les pistes. Il faut ensuite remonter le filon”.

Thierry Grillet
Thierry Grillet

♦ Pas d’histoire, pas d’avenir

Le livre fustige “un aspect délaissé de notre passé“, sans pour autant tomber dans les défauts d’une édition universitaire. Mystiques Méditerranéennes est une lecture rythmée d’une histoire toutes les deux ou trois pages.

“On connaît peu cette histoire et je trouve ça grave. Quand on ne connaît pas son territoire, comment peut-on le porter, l’aimer, lui donner un avenir ?” Pas d’histoire pas d’avenir. “Je trouve que c’est essentiel de connaître son passé. Celui de la Méditerranée est l’axe du livre. Pour moi ,ce passé peut résoudre pas mal de problèmes actuels”. Religions, tolérance, acceptation et paix en ligne de mire. Thierry Grillet entame Mystiques Méditerranéennes sous l’angle religieux : Islam et soufisme en Septimanie, les Kabbalistes de Narbonne, les rabbins catalans de la tolérance, etc.

“Aujourd’hui tout est fait pour séparer, ostraciser les gens ; alors qu’une ville comme Narbonne – au 10e siècle environ – était un exemple : c’était une marmite où bouillaient toutes les philosophies. Elles s’interpénétraient. Ils n’étaient pas si cons que ça au Moyen-Âge. Pourtant, souvent, on le décrit comme période sombre. Il est lumineux. Il y avait un dialogue inter-religieux. Prendre ce genre d’exemple aujourd’hui aurait du sens“.

Pourquoi avoir fait une sélection de nouvelles positives et optimistes ?Je ne parle que de gens formidables qui ont apporté quelque chose à notre Méditerranée”. Une flamme déclarée à ce territoire ? “Clairement ! Je suis un humaniste et un apolitique. Il faut aimer les gens pour être un bon journaliste et un bon auteur”.

Mystiques Méditerranéennes
Mystiques Méditerranéennes aux éditions Presses Littéraires

♦ “Une mystique commune, qui nous relie par une attache philosophique imprégnée par notre destin commun”

La discussion avec l’auteur se poursuit. Avec du recul, une vision lui reste en tête. Les échanges décollent. Les mots-clés sont : Livres saints, histoire, passif, philosophie, religions. “Tout ce qui découle des trois Livres ce sont des valeurs de tolérance et d’acceptation”. Le journaliste tient à se qualifier de laïc avant de développer. “La Méditerranée a enfanté les Livres. Qu’on le veuille ou non, notre philosophie de méditerranéens en est imprégnée. Il faut la porter ! Laïque ou religieux ? Qu’importe : il faut intégrer cette philosophie de vie. Ne pas être dans le sectarisme”

Il conclut en apostrophant l’Éducation Nationale. “Elle ne fait pas le travail. Pour des gamins qui sont sur le bassin méditerranéen, elle n’intègre ni cette histoire, ni cette philosophie-là”. D’ailleurs, après une préface signée Nicolas Caudeville, Thierry Grillet pose le ton dans ses avants-propos. Des écrits moins positifs.

Pourquoi croyez-vous qu’il y ait autant de profs en dépression et d’élèves décrocheurs d’un système bannissant toutes originalités et créativités ? La norme, les cases, les notes, les appréciations toujours tournées vers le moins dépressif (…). Voilà l’avenir que nous offrons à nos enfants. Ces jeunes générations vivant sur la côte Méditerranéenne, que connaissent-elles de son histoire ? Un semblant du voyage d’Ulysse ? Les conflits armés au Proche-Orient ?” 

Une bonne excuse pour questionner l’auteur sur l’histoire derrière certaines de ses nouvelles.

Hannibal vu par Thierry Grillet
Hannibal vu par Thierry Grillet

♦ Le Professeur Choron : d’un banc de Perpignan à l’Indochine 

C’était pendant le premier confinement. J’étais dans mon grenier pour trier des livres et je suis tombé sur l’autobiographie de Choron. Je l’ai relue. Dans un chapitre, il y parlait de son passage à Perpignan. J’étais comme un couillon : je ne m’en souvenais pas. C’est devenu l’un des derniers chapitres de mon recueil. Avant de créer Hara-Kiri, il faisait de tout et n’importe quoi. Bref, à ce moment il était un peu poursuivi par les flics car il n’avait plus d’argent. Sa première nuit à Perpignan s’est faite sur un banc. Il a vendu son blouson en cuir pour dormir à l’hôtel par la suite. En passant devant la caserne, il a vu une affiche pour s’engager pour l’Indochine. Lui voulait l’aventure alors qu’il n’était pas encore majeur. Il a fait ses classes à Rivesaltes et à Castelnaudary“.

♦ La mystérieuse forêt de Nébias 

C’est une historienne qui fait régulièrement des visites qui m’a parlé de la forêt de Nébias. J’y suis allé avec elle pour une journée. Attention : il faut impérativement un guide car on se perd très rapidement. Il y a des pierres à sacrifices qu’on a du mal à dater mais qui servaient à des rites païens, à tuer des animaux. On voit les petites tranchées taillées dans la pierre et où ruisselait le sang. C’est une belle randonnée ; et en même temps une belle sortie frisson avec les enfants. Mais n’y allez pas en fin de journée.”

♦ L’Hôtel Alexandra de Vernet-les-Bains

Quelqu’un qui fait de la chasse aux fantômes m’avait contacté au sujet de l’hôtel. J’étais dubitatif, mais je l’ai accompagné. En effet, il y avait l’attrait pour les fantômes, mais je me suis penché sur les séjours d’André Malraux, d’Albert de Monaco et d’autres personnalités. Pourtant, on laisse pourrir cet hôtel. Il pourrait être un lieu de mémoire. André Malraux y a écrit ; ce n’est pas rien. Cette histoire est toute récente et elle passe à la trape. C’est une bonne sortie scolaire“.

♦ Le Docteur courage des Hautes-Corbières

Il y a toujours une histoire ou un sujet qui tient plus à cœur que les autres. Pour Thierry Grillet, il s’agit de l’histoire du Docteur courage des Hautes-Corbières.Un docteur du siècle dernier passé sous silence. C’est une bonne période pour parler des blouses blanches ; mais lui était un docteur qui partait à dos de mulet  pour aller dans des hameaux les plus paumés. Il mettait des jours entiers avant de les atteindre. On le payait avec des oeufs, ou avec trois fois rien, pour aller quérir des gens. Une fois sur le chemin du retour, en plein hiver, il a eu un accident avec sa mule : il est tombé dans un ravin. C’est arrivé à deux reprises à ce pauvre docteur. C’est cette abnégation que je trouve extraordinaire“.

“Mystiques Méditerranéennes, et autres nouvelles historiques” de Thierry Grillet aux éditions Les Presses Littéraires est disponible en vente dans les librairies des Pyrénées-Orientales et de l’Aude, ainsi que les sites de vente en ligne.

// D’autres idées de lecture :

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances