Musée Rigaud Perpignan – Nouvelle conservatrice et nouvelle exposition temporaire

LECTURE

Alors que s’achève l’exposition à succès “Rodin-Maillol en face-à-face“, le Grand Rigaud a trouvé sa nouvelle conservatrice. Pascale Picard intégrera le musée Rigaud dès janvier 2020 après les musées d’Avignon. La conservatrice sera notamment en charge de coordonner la prochaine exposition avec le château de Versailles. Une exposition intitulée “Perpignan – Versailles : Le portrait en majesté”.

♦ Pascale Picard succède à Claire Muchir au poste de conservatrice

Après avoir collaboré à la réouverture du musée Rigaud, Claire Muchir est devenue depuis le 1er septembre conservatrice du musée d’art moderne de Collioure. Pascale Picard a, quant à elle, été recrutée parmi une vingtaine de postulants.

“Tout au long de ma formation, mon cœur a balancé entre l’antiquité, l’art moderne et l’art contemporain”.

Claire Picard est d’ailleurs titulaire d’un doctorat sur l’influence de la peinture de céramiques antiques dans l’œuvre du peintre J.-A.-D. Ingres. Depuis le début de son parcours, elle a porté de nombreuses expositions.

Entre 2013 et 2016, elle fut notamment directrice du musée Réattu, musée des Beaux-Arts et d’art contemporain de la ville d’Arles . Claire Picard a particulièrement travaillé sur la redécouverte des collections permanentes et sur l’histoire de la reconnaissance artistique de la photographie. La valorisation de la collection Picasso du musée Réattu l’a également engagée dans le réseau européen Picasso Méditerranée.

À partir de 2016, à Avignon et sur le thème du cabinet de curiosité, elle a proposé de présenter au Palais des Papes l’exposition Mirabilis qui réunissait quatre cents œuvres et objets issus des réserves des musées municipaux. Dans un écrin scénographique conçu sous la direction artistique de Christian Lacroix, il s’agissait de révéler des collections méconnues. Mais aussi d’inciter le public à la découverte des musées de la ville.

♦ “Amener le musée le plus haut, le plus loin possible”

La mission pour la nouvelle conservatrice du musée Rigaud est “de surprendre afin de classer le musée Rigaud comme un incontournable des musées français. C’est notre pari collectif” indiquait le maire de Perpignan Jean-Marc Pujol, lors de la conférence de presse.

Depuis son ouverture en juin 2017, le musée a déjà accueilli 200.000 visiteurs. Pour mémoire, le musée affiche une collection permanente et des expositions temporaires d’envergure. Lors de l’ouverture, l’exposition Picasso avait permis de mettre en lumière la réouverture du Grand Rigaud. La mise en scène de Rodin en face à face avec Maillol a également marqué les esprits.

La nouvelle conservatrice a eu “un véritable coup de cœur pour le musée” notamment l’exposition mettant face-à-face Rodin et Maillol. Pascale Picard confiait à la presse que “la perspective des “Trois Ombres” de Rodin face aux “Trois Grâces” de Maillol nous a appris beaucoup de choses sur ces sculptures d’une grande finesse”.

Pascale Picard évoque le musée Rigaud. « Très attentive à l’actualité muséale, j’ai noté l’attachement remarquable de la Ville de Perpignan à l’égard du musée Hyacinthe Rigaud. Entièrement rénové et agrandi depuis 2017, il est porté depuis par une ambitieuse programmation d’expositions temporaires qui témoigne d’une volonté de positionner et développer cette institution au niveau national. Cette dynamique motive ma décision de proposer mes compétences et mon expérience au service d’un musée en plein essor ».

♦ Hyacinthe Rigaud de Perpignan à Versailles 

Pour sa prochaine exposition temporaire, le musée Rigaud a choisi de mettre le portrait au centre de sa réflexion. Arborant la troisième collection nationale d’œuvres d’Hyacinthe Rigaud, le musée a imaginé de mettre en parallèle, Rigaud, Largillière et Detroy.

L’adjointe à la culture Danielle Pagès déclarait : “Nous avons pensé à une exposition qui réunirait des portraits de ces trois artistes, une exposition en partenariat avec le château de Versailles. À l’issue de notre exposition, les toiles prendront place au château de Versailles”. Ce déplacement d’œuvres de notre collection serait compensé par un prêt de toiles issues de la collection versaillaise. Pour l’élue, “c’est ce partenariat avec Versailles qui va faire une grande partie de l’intérêt de cette exposition”.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Inauguration permanence Louis Aliot Robert Menard Perpignan
Article précédent

Municipales 2020 - Louis Aliot veut faire de Perpignan "la place forte de la reconquête" de la région "Occitanie Pays Catalan"

Article suivant

Les 7 lieux à connaître absolument en Pays Catalan avec KikiMagTravel

at vulputate, eget quis id efficitur.