Entrevue avec Carole Delga | Covid-19, Pays Catalan, Régionales

28/02/2021, Perpignan, France, Carole Delga © Arnaud Le Vu / MiP

Présidente de la Région Occitanie, Carole Delga a troqué ses traditionnelles rencontres départementales de début d’année par des vœux en petit comité avec la presse. Échange à bâtons rompus avec la présidente socialiste de Région candidate à sa réélection.

Au programme ? La gestion de la pandémie, le soutien de la région, la marque Pays Catalan, la date des élections et la stratégie électorale pour les élections régionales à venir.

♦ Carole Delga qualifie de « supplice chinois » les atermoiements sur le confinement

« Depuis quelques jours, chaque expert scientifique donne sa version. On entend le ministre ou secrétaire d’État parler de son sujet ou de son domaine. Alors que les remontées de terrain sont que les Françaises et les Français n’en peuvent plus ! Ils sentent qu’il va y avoir des évolutions ; et ces discours contradictoires, cette difficulté de comprendre l’avenir, cela devient anxiogène. »

« Je pense que l’opinion française préférerait avoir des mesures claires ; même si elles sont dures. Ce flou est hyper anxiogène pour les Françaises et les Français. »

« Ils sont courageux et ils sont prêts à entendre des nouvelles difficiles en termes de limitation de déplacements. Mais ils ont maintenant envie de savoir comment va se passer le mois de février. Personnellement, il y a de cela 15 jours, j’avais proposé en voyant les conditions sanitaires s’aggraver, un confinement le dimanche au niveau national. Et des mesures départementalisées en fonction du taux d’incidence. »

28/02/2021, Perpignan, France, Carole Delga © Arnaud Le Vu / MiP
28/02/2021, Perpignan, France, Carole Delga © Arnaud Le Vu / MiP

♦ « Le Pays Catalan est une pépite, un diamant brut ! »

Carole Delga répond sur la marque Pays Catalan dont elle avait émis l’idée lors de ses vœux en 2019. « J’avais proposé que ce soit des acteurs sur le territoire catalan qui le portent, ça n’avance pas beaucoup. Sur le prochain mandat, si je suis toujours présidente, la Région sera moteur. Jusque-là, j’ai tenté d’être accompagnante, mais cela n’a pas suffi.« 

J’ai toujours dit que Pays Catalan était une marque territoriale à développer ; comme ont su le faire les Basques avec Pays Basque. Et objectivement, le territoire catalan est aussi beau que le territoire basque. Je le trouve même encore plus beau ; je trouve que le soleil est plus présent, qu’il rayonne plus. Si je suis réélue, je porterai la création de la marque Pays Catalan. Une marque qui provoque un imaginaire y compris auprès des touristes. Le Pays Catalan est une pépite, un diamant brut ! »

25/05/2020, Collioure, France, Port Vendres, vignes, côte vermeille, fort St Elme © Arnaud Le Vu / MiP / APM
25/05/2020, Collioure, France, Port Vendres, côte vermeille, Fort St Elme © Arnaud Le Vu / MiP

♦ Quid des élections régionales les 13 et 20 juin prochains ?

« Je souhaite que les élections se tiennent en juin. C’était prévu en mars ; mais les décaler à juin permettra de les organiser dans un contexte sanitaire plus maîtrisé. La vaccination concernera plus de personnes. Si jamais elles étaient reportées, cela deviendrait du tripatouillage électoral. Et d’ailleurs, je pense que le gouvernement a bien d’autres urgences plutôt que de refaire une loi sur ce sujet. »

« Parce qu’aujourd’hui la proposition de report se porterait sur décembre 2022. Cela signifie qu’en 6 mois, les Français vont être appelés à voter pour la Présidentielle, les législatives, les départementales, les régionales auquel pourrait s’ajouter le référendum sur le climat ! »

[…] « Appeler 4 ou 5 fois les Français aux urnes en 6 mois, ça serait pire. De plus au niveau constitutionnel, il est très dangereux de concentrer des élections dans un laps de temps aussi court. Il y a un risque de plébiscite de la présidentielle ; comme c’est d’ailleurs le cas avec les législatives. »

« Avec Renaud Muselier, (NDLR Président de la Région Sud Paca et à la tête de l’association des Régions de France), nous allons proposer de mettre en place un groupe de travail au Ministère de l’Intérieur ; avec des associations d’élus, des parlementaires représentatifs… L’objectif est par exemple de mettre en place deux procurations par personne au lieu d’une ; ou de multiplier le nombre de bureaux de vote pour éviter une trop grande concentration de personnes dans les bureaux de vote et de mieux assurer en termes de sécurité sanitaire. »

28/02/2021, Perpignan, France, Carole Delga © Arnaud Le Vu / MiP
28/02/2021, Perpignan, France, Carole Delga © Arnaud Le Vu / MiP

♦ L’union avec Europe Écologie Les Verts dès le 1er tour ?

« C’est une décision nationale. J’ai dit à Julien Bayou que je ne comprenais pas cette stratégie. D’autant plus qu’en plus en Occitanie où la majorité est restée unie et tout se passe bien. On a survécu à 2017, contrairement à d’autres majorités qui ont éclaté avec l’arrivée du macronisme. En plus, il me semble qu’on a vraiment fait du bon travail. On a répondu à beaucoup de problèmes sur cette région ; d’où la décision d’Agnès (NDLR Langevine). Maintenant, elle est suivie par d’autres. Agnès a été la première à dire que cette stratégie n’était pas cohérente. »

« Moi, je pense toujours que la gauche est plus forte quand elle est unie. Face au Front national, l’union toujours plus victorieuse. Personnellement, j’ai encore écrit il y a 10 jours à Antoine Maurice, tête de liste EELV, en lui proposant une union, une main tendue ; mais il n’a pas répondu. C’est pour cela que d’autres élus écologiques l’ont quitté. Mais bon, après, honnêtement, je ne travaille pas beaucoup sur les régionales. J’ai du boulot sur d’autres sujets. »

José Bové Avec Agnès Langevine, la présidente de la Région, Carole Delga, et la présidente du Conseil Départemental Hermeline Malherbe ils ont visité les laboratoires de recherche et le domaine agricole biologique de l’Université de Perpignan.© Arnaud Le Vu / MiP / APM
Avec Agnès Langevine, la présidente de la Région, Carole Delga, en visite aux laboratoires de recherche et le domaine agricole biologique de l’Université de Perpignan.© Arnaud Le Vu / MiP

♦ Les mesures de soutien de la Région Occitanie au département des Pyrénées-Orientales

Dans le cadre du plan d’urgence lié à la crise sanitaire :

– 3.317 entreprises ont bénéficié d’aides pour un montant total de 16M€
– 392 loyers de commerçants ont été pris en charge durant le 2ème confinement
– 1.7M de masques distribués
– 118 clés 4G et 299 ordinateurs distribués aux étudiants
– 6 vagues de distribution de produits locaux aux aides alimentaires qui ont permis de soutenir 2.400 bénéficiaires
– 337 associations soutenues
– 105.182 billets de train régionaux à 1€ supplémentaires mis en vente

Afin de soutenir les étudiants de la Région, Carole Delga a débloqué 300 contrats étudiants supplémentaires répartis sur l’ensemble du territoire. « Ils vont aider les services de la Région pour l’instruction des dossiers d’aide, et pour les associations et pour les entreprises. Ils vont aussi aider pour la réservation des transports à la demande. Et on va les mettre aussi dans les lycées pour les tâches administratives. Puisque l’Éducation nationale organise des campagnes de tests dans les lycées. Et donc, pour tout ce qui est administratif, ce sont ces jeunes qui pourront le faire ».

// Sur le même thème :

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances