Pyrénées-Orientales | L’INSEE confirme l’interruption de la reprise économique

30/10/2020, Perpignan, France, Illustration vie quotidienne et commerces à l'heure de la Covid-19 © Arnaud Le Vu / MiP

Après une très forte baisse au 1er semestre liée à la Covid-19, l’activité économique, pourtant relancée durant la période estivale, a été interrompue avec l’arrivée de la deuxième vague de l’épidémie. Les conséquences ont été immédiates : taux de chômage en augmentation, nombre important d’emplois perdus, baisse du volume de travail rémunéré, recul de l’activité, chute de la fréquentation hôtelière… Le détail des chiffres de cette étude menée par l’INSEE permet de confirmer ce qui était craint et attendu pour l’année 2020.

♦ Quid de l’emploi salarié en Occitanie ?

Au 3e trimestre, en Occitanie, l’emploi salarié rebondit de 1,5% ; soit 30.000 créations nettes d’emploi. Au niveau national, le rebond est similaire : +1,6% ; soit 401.000 emplois créés. Cela s’explique par la sortie du premier confinement, synonyme de la reprise de l’activité ; dans la région comme sur le reste du territoire. Bien qu’important, ce rebond ne permet toutefois pas de compenser la destruction des 52.000 emplois survenue au premier semestre.

L’emploi intérimaire avait connu un recul historique (-43%, au 1er trimestre), puis une forte hausse au 2e trimestre (+35%). Au 3e trimestre, la hausse s’est poursuivie avec une augmentation de 15% ; soit 6.200 intérimaires de plus. Malgré ces chiffres encourageants, fin septembre 2020, l’intérim en Occitanie était inférieur de 12% par rapport à son niveau de décembre 2019. Dans la région, le rebond de l’intérim est plus faible qu’au niveau national (+23%).

INSEE

Focus emploi

Services Marchands hors interim

Après la forte dégradation du deuxième trimestre (- 2,3 %), l’emploi dans les services marchands hors intérim enregistre un rebond important au troisième trimestre . Dans la région, il progresse de 1,7 %, soit 14 800 emplois supplémentaires par rapport au trimestre précédent.

Hébergement et restauration

Au niveau régional, tout comme national, la progression est plus ancrée dans le secteur de l’hébergement et de la restauration ; +7,3% au 3e trimestre grâce à la saison estivale. Néanmoins, par rapport à la fin 2019, l’emploi a diminué de 9,1%.

Services aux entreprises

En revanche, la progression est moindre dans les services aux entreprises (+1% au 3e trimestre), les transports et l’entreposage (+0,8%), ainsi que le commerce (+0,6%).

Finances et Assurance

Les créations d’emploi sont peu nombreuses dans le domaine de l’information-communication (+0,2%) et dans les activités financières et l’assurance (+0,1%).

♦ Un taux de chômage en forte hausse

Au 3e trimestre, l’emploi progresse dans tous les départements d’Occitanie. Ceux qui enregistrent la plus forte progression sont : l’Hérault, les Hautes-Pyrénées, le Lot et les Pyrénées-Orientales ; avec un taux supérieur à la moyenne régionale. Mais ce sont ces mêmes départements qui avaient enregistré la plus forte diminution du nombre d’emplois au 2e trimestre. En raison de l’effondrement de l’activité touristique dans la ville de Lourdes, le département des Hautes-Pyrénées est le plus impacté (-3,7% par rapport à la fin 2019).

Ce taux d’emploi en baisse a pour conséquence une forte augmentation du chômage. Au 3e trimestre, il représente 10,5% de la population active en Occitanie. Soit une hausse de 2,1% par rapport au trimestre précédent ; contre 9% en France hors Mayotte. Entre le dernier trimestre 2019 et le 3e trimestre 2020, le taux de chômage augmente de 1% dans la région ; et de 0,9% en France hors Mayotte. La hausse est très disparate entre les différents départements de la région. Elle affiche 1,8% dans les Hautes-Pyrénées, la plus forte augmentation de tous les départements français.

Les Pyrénées-Orientales et la Haute-Garonne sont légèrement au-dessus de la moyenne régionale avec une hausse de 1,1%.

Évolution sur 1 an du travail rémunéré en Occitanie au 3e trimestre 2020 - Source © INSEE
Évolution sur 1 an du travail rémunéré en Occitanie au 3e trimestre 2020 – Source © INSEE

♦ Le second confinement de l’année : un impact moindre sur l’activité économique industrielle

La deuxième vague épidémique a contraint le gouvernement à mettre en place un second confinement le 29 octobre 2020. En Occitanie, l’activité économique semble être inférieure de 12% par rapport au niveau d’avant-crise. Cependant, cette baisse est moins importante que lors du premier confinement : en avril (-31%) et en mai (-18%). Cela s’explique par le caractère moins contraignant du second confinement. Les secteurs de la construction et de l’industrie ont connu des pertes beaucoup moins importantes qu’au printemps.

En revanche, le secteur de l’aéronautique a été fortement touché

Entre janvier et septembre 2020, le nombre de salariés dans la filière aérospatiale a diminué de 4% dans les 820 établissements de la région, soit 4.200 salariés. Après une augmentation constante en 2019, l’emploi dans l’ensemble de la filière est retombé à son niveau de fin 2018. Le plan national de soutien à la filière aéronautique présenté début juin par le gouvernement représente plus de 15 milliards d’euros d’aides. Il pourrait aider à compenser le trafic aérien européen, en baisse de 70% par rapport à 2019.

♦ Un secteur touristique durement impacté durant l’année 2020 dans les Pyrénées-Orientales

Malgré une réouverture de 93% des hôtels en Occitanie, la fréquentation entre juillet et septembre diminue d’un quart par rapport à la même période en 2019. La clientèle française a permis de compenser l’absence de clientèle étrangère habituelle. En juin, l’activité hôtelière était en baisse de 68% ; un recul qui n’était plus que de 29% en juillet, grâce à la levée des restrictions de circulation et aux vacances scolaires. En revanche, en septembre, le rebond de l’épidémie et le renforcement des mesures de protection sanitaire ont entraîné une nouvelle chute de la fréquentation touristique.

Comparativement à la même période l’année précédente, le nombre de nuitées dans les hôtels a chuté de 35% ; de 18% dans les autres hébergements collectifs touristiques. Au mois d’octobre, la situation se détériore davantage avec une fréquentation hôtelière en baisse de 44% dans la région par rapport à octobre 2019.

30/10/2020, Perpignan, France, Illustration vie quotidienne et commerces à l'heure de la Covid-19 © Arnaud Le Vu / MiP
30/10/2020, Perpignan, France, Illustration vie quotidienne et commerces à l’heure de la Covid-19 © Arnaud Le Vu / MiP

La réouverture de l’ensemble des commerces durant la semaine du Black Friday a engendré une explosion des transactions par carte bancaire : de 8% en Occitanie, de 5% en France métropolitaine. La consommation avait également connu un rebond à la sortie du premier confinement et les montants payés par carte bancaire étaient supérieurs à 2019. Cela s’explique aussi par un changement de comportement de la part des Français, avec le développement du paiement « sans contact ». En effet, les transactions par carte bancaire étaient nettement inférieures par rapport à l’année précédente.

// Sur le même thème :

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances