Reprise du travail, retour des enfants à l’école, réouvertures avec distanciation sociale – Débriefe moi la semaine

12/05/2020 Perpignan, France, Illustration deconfinement retour enfants en ecole primaire, mise en place des gestes barrière / deconfinement return of children to primary school, implementation of barrier gestures © Arnaud Le Vu / MiP / APM

Reprise du travail, retour des enfants à l’école, la “nouvelle” vie quotidienne est source d’inquiétudes. Quand elles sont possibles, les nouvelles règles de distanciation sociale s’inscrivent dans une normalité ; comme en témoignent la réouverture des musées, médiathèques, administrations, et même les dons de sang “itinérants”.

Nos autres articles de la semaine :

Et notre article en continu sur les mesures du déconfinement :

♦ Une commission paritaire pour la sécurité sanitaire liée à la reprise du travail

Dans le cadre de la fin du confinement et de la reprise du travail, employeurs et salariés ont souhaité se réunir lors d’une audioconférence avec les services de l’État via la Préfecture. Le Préfet a acté la création d’une commission sécurité sanitaire liée à la reprise du travail en contexte de Coronavirus. Pour Jérôme Capdevielle, responsable du syndicat Force Ouvrière, la reprise du travail est très anxiogène ; pour les employeurs comme pour les salariés. Les normes et les mesures de sécurité sont nombreuses et leur mise en place peut être complexe.

Damien Ribeiro, de l’Union Pour les Artisans, est favorable à cette commission qui va permettre à nombre de petites entreprises d’être accompagnées.  Il rappelle que ce type de commission a déjà existé par le passé dans le département.

Seront réunis dans cette commission, les représentants de l’État, la DIRECCTE*, les représentants des employeurs et les représentants des salariés.

Jérôme Capdevielle a aussi prôné la création d’une instance paritaire qui favorise la représentation salariale ; même dans les TPE sans obligation d’avoir un délégué du personnel. Le secrétaire départemental de FO66 espère que cette instance paritaire pourra être expérimentée dans les Pyrénées-Orientales. Le directeur de l’UPA66 se montre plus sur la réserve concernant cette nouvelle instance. Il rappelle que dans le cadre des affaires menées aux Prud’hommes, les médiations pré-audience, ont un taux de réussite quasi-nul.

“Si c’est pour mettre en place une nouvelle forme de dialogue social ouvert, pourquoi pas. Mais pas pour rajouter une nouvelle strate bureaucratique synonyme de lourdeur”.

Avec la fin du chômage partiel annoncé et les premiers défauts d’entreprises qui pourraient intervenir dès le mois juin, des tensions apparaissent logiquement au sein des entreprises.

♦ Le Barreau des Pyrénées-Orientales accompagne les entreprises

Les avocats ont répondu présents à la sollicitation de la Région ; une démarche pour mettre en place des solutions concrètes dans l’exécution du plan de soutien régional aux entreprises pendant la crise COVID-19. Les entreprises peuvent bénéficier d’un accompagnement via le numéro vert unique : 0800313101.

Les avocats ont donc intégré deux dispositifs d’appui-conseil en droit bancaire et en droit social pour les TPE et PME ; et ainsi apporter :

  • Une assistance juridique en droit bancaire pour toutes les mesures consécutives à la crise du COVID 19 et visant à la préservation de l’activité de l’entreprise.
  • Une assistance juridique en droit social pour toutes les mesures consécutives à la crise du COVID 19 et visant à la préservation de l’emploi.

Durant le confinement, les avocats catalans s’étaient également mobilisés pour accompagner les victimes de violences conjugales. Sous l’impulsion du Conseil National des Barreaux, ils avaient lancé une permanence via le numéro d’appel 3919. ” Un dispositif qui a permis de proposer la mise en relation directe et immédiate avec un avocat pour aider les victimes dans la mise en œuvre d’une protection efficace et immédiate”.

Depuis le 11 mai, les audiences ont pu reprendre avec un strict respect des mesures de distanciation physique.

♦ L’association arménienne de Perpignan a confectionné plus de 6.000 masques en tissu

Vice-présidente de l’association, Nelli Ghazaryan se dit très heureuse d’avoir pu aider la France. “La France nous a tellement bien accueillis que c’était normal d’aider. Le 25 avril, nous avons aussi fait un grand repas pour les infirmiers, policiers et pompiers de Perpignan”.

Pour la réalisation des masques, “les mamans se relaient pendant que les papas restent à la maison pour garder les enfants” nous confie amusée Nelli.

Pour Nelli, arrivée en 2003, ce pays est désormais son pays d’adoption. Elle déclare avoir formé une nouvelle famille ; notamment avec Jérôme Florido, membre de la majorité municipale de Perpignan.

Ce dernier déclarait que “la crise sanitaire inédite que le pays traverse devrait permettre à tous les humains de bonne volonté d’oublier leurs querelles et leurs différends afin de surmonter cette épreuve collective. C’est ainsi que, depuis quelques semaines, cet atelier de couture a fleuri à la salle Bolte ; procurant, un peu dans l’urgence, ces fameux masques comme une arme majeure pour freiner la pandémie”.

♦ Réouverture des musées des Pyrénées-Orientales 

Fermés depuis le 17 mars, nombre de musées ont mis en place les mesures jugées nécessaires pour respecter les distances physiques entre les visiteurs. Par arrêté du 14 mai, le Préfet a donc autorisé la réouverture de certains musées ; considérant notamment que les visiteurs de ces musées étaient essentiellement des visiteurs locaux. Ainsi, la réouverture de ces établissements “n’est pas susceptible de provoquer des déplacements significatifs de population”.

Les musées suivants sont autorisés à rouvrir :

  • Le Musée Hyacinthe Rigaud de Perpignan
  • Le Musée d’Art Moderne de Collioure

Le musée de Tautavel reste pour le moment en attente d’autorisation pour sa réouverture au public.

♦ Dons du sang sur rendez-vous à partir du 18 mai

Dès le 18 mai, toutes les collectes de sang sur une journée reprendront sur rendez-vous. Pour prendre rendez-vous, vous pouvez joindre le numéro vert 0800.972.100 ; ou directement via le site internet www.resadon.fr.

La maison du don de Perpignan (55, av. de la Salanque) accueille elle aussi désormais les donneurs uniquement sur RDV au 0800.972.100.

⊕ Planning des dons du sang dans le département :

  • Lundi 18/05 (15h-19h) – Névian
  • Lundi 18/05 et Mardi 19/05 (15h-19h30) – Rivsesaltes
  • Mardi 19/05 ((15h-19h30) – Vernet-les-Bains
  • Mercredi 20/05 (15h-19h) – Montredon-Corbières
  • Mercredi 20/05 (15h-19h30) – Cassanyes
  • Vendredi 22/05 (15h-19h30) – Saint-Feliu
  • Vendredi 22/05 (15h-19h30) – St André
  • Lundi 25/05 (14h30 à 19h) – Saint-Cyprien Village
  • Lundi 25/05 (15h-19h) – Salelles d’Aude
  • Mardi 25 et Mercredi 27/05 (14h30 à 19h) – Prades – Sans RDV
  • Jeudi 28/05 (15h-19h30) – Saint-Esteve – Sans RDV
  • Jeudi 28/05 (14h-18h) – Banyuls-sur-mer
  • Vendredi 29/05 (15h-19h30) – Saint-Esteve – Sans RDV

♦ Réouverture de la Chambre des métiers et de l’Artisanat au public

Ouverture sous conditions de respect de mesures strictes d’hygiène et de sécurité :

  • Les points d’accueil ont été équipés de plexiglas,
  • Une seule personne est reçue à la fois,
  • Et le port du masque est demandé.

La chambre des métiers rappelle que l’accompagnement par téléphone ou par mail reste à privilégier.

  • La plateforme d’appui aux entreprises est accessible via le mail sae@cma66.fr
  • L’appui aux apprentis et aux maîtres d’apprentissage via le mail viescolaire@cma66.fr

♦ 37.000 bénéficiaires de l’aide exceptionnelle versée par la CAF des Pyrénées-Orientales 

Ils sont 4 Millions au niveau national. Dans notre département la Caisse d’Allocations Familiale a détecté 37.000 bénéficiaires. Le versement d’une aide d’environ 215 euros par personne est versée le 15 mai automatiquement sur les comptes bancaires de personnes ou foyers éligibles. Il s’agit d’un montant total de 8 Millions d’Euros pour le département.

Hormis cette aide exceptionnelle de solidarité, des aides d’urgences peuvent aussi être accordées selon la situation. Le Président de la Caisse d’Allocation Familiale, Jérôme Capdevielle nous précise que les allocataires qui seraient dans la difficulté peuvent joindre la CAF via le site Caf.Fr ou par téléphone. L’occasion de rentrer en contact avec un travailleur social qui pourra étudier la situation au cas par cas.

*DIRECCTE : Directions Régionales des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances