Illustrations Perpignan

Usagers de la SNCF enclavés, Brexit et Anglais du département, photojournalistes émergents, Cémoi – “Débriefe moi la semaine”

LECTURE

Au programme du débrief de cette semaine, les usagers catalans du rail qui devront attendre le 25 novembre pour reprendre le train vers l’Est. Ils pourront éventuellement prendre leur mal en patience en allant découvrir une nouvelle exposition. Celle des photojournalistes émergents au Centre International de Photojournalime. Pour les gourmands de passage à Paris, vous pourrez retrouver le célèbre ourson de l’entreprise catalane Cémoi au Salon du chocolat de Paris. Cette semaine a été aussi marquée par un nouveau report du Brexit. L’occasion pour l’INSEE de s’intéresser aux Anglais dans la Région Occitanie.

En ce week-end prolongé, nous vous invitons à lire ou à relire les articles publiés cette semaine. Pour traiter au mieux la séquence des municipales 2020, nous avons choisi de mettre en place un « live », intitulé « Municipales 2020 Perpignan et Pyrénées-Orientales – De fil en anguille(s) ». Cet article sera mis à jour régulièrement tout au long de la campagne des municipales. Nous avons aussi parlé transport, « Moi(s) sans tabac », ou encore de l’arrivée prochaine de la nouvelle conservatrice du musée Rigaud. Sans oublier les « 7 Kiki coups de cœur » de notre bloguetrotteuse préférée.

♦ Les usagers catalans du rail coupés du reste de l’Europe jusqu’au 25 novembre

Conséquences des violents orages des 22 et 23 octobre dernier, les infrastructures ferroviaires dans le secteur de Villeneuve-lès-Béziers ont subi d’importants dommages. Le trafic est totalement interrompu depuis le 23 octobre pour tous les trains circulant sur cette ligne.

La SNCF avait dans un premier temps estimé une reprise partielle du trafic au 4 novembre. Or il s’avère que l’importance des dommages ne permettra pas la réouverture de la ligne avant le 25 novembre.

“La plateforme sur laquelle repose la voie ferrée a été emportée par les eaux sur plusieurs centaines de mètres. Ces fondations doivent être entièrement reconstruites pour garantir la stabilité de la voie ferrée et la sécurité des circulations. Ces opérations de grande ampleur nécessitent plusieurs semaines de travaux et la mobilisation de moyens exceptionnels”.

La SNCF précise le détail des travaux à réaliser. “Dépose de la voie ferrée et raccordement des fils caténaires sur les poteaux non endommagés, terrassements, reconstruction de la plateforme ferroviaire, pose de la voie ferrée et de nouveaux poteaux caténaires”.

Pour plus d’informations, plusieurs moyens sont à la disposition du public :

    • Sur internet pour les TER, TGV et Intercités  : www.ter.sncf.com/occitanie ou https://www.oui.sncf/ 
    • Par téléphone, pour les TER Occitanie 0.800.31.31.31. Pour l’info trafic Grandes Lignes 0.805.90.36.35
    • Sur mobile via l’application SNCF
    • Et sur les réseaux sociaux : Twitter @TER_Occitanie @GroupeSNCF @SNCF

https://twitter.com/TER_Occitanie/status/1189793349110321152

♦ Le CIP met en lumière “4 photojournalistes émergents” dans une exposition plurielle

“4 reportages de 4 photojournalistes présenteront 4 facettes de l’actualité du monde.
4 regards pour s’interroger sur la révolution du sourire en Algérie, l’artisanat en Birmanie, la place des aidants en France et une cérémonie religieuse en Indonésie”.

Deux d’entre eux ont déjà été remarqués par Paris Match lors de la sélection annuelle de son Grand prix du photoreportage étudiant. Stéphane Ferrer avait remporté le prix Pure Essentielle en 2018 pour le reportage exposé au Centre International de Photojournalisme. Stéphane Ferrer était devenu, le temps d’un reportage, le témoin du travail de ces ouvriers qui façonnent les briques dans une carrière d’argile à la sortie de Hpa-An, en Birmanie. “Malgré des conditions de travail particulièrement éprouvantes, les règles sont strictes au sein de cette usine de briques. Le travail est interdit en deçà de 13 ans, les plages horaires sont limitées et deux jours de repos par semaine sont obligatoires”. Stéphane Ferrer Yulianti rappelait que ces règles étaient les bienvenues “pour une enfance aux pieds d’argile”. 

Nous avions également consacré un article à Idhir Baha. Son reportage avait été remarqué par le jury Paris Match. Il expose désormais ses images prises lors de “La révolution du sourire” à Alger. Les photos prises à Alger et Bejaïa (Kabylie) depuis le 22 février témoignent de cette volonté du peuple algérien de reprendre son destin en main.

Le reportage de Lionel Pédraza, « Je t’aide à ne pas m’oublier » et celui Idriss Bigou-Gilles, « Cérémonie Bukakak » complètent ce quatuor de photojournalistes.

Exposition du 15 novembre 2019 au 15 janvier 2020 au CIP, 15 rue Rabelais à Perpignan.

♦ L’Occitanie 2e région préférée des Britanniques

L’INSEE vient de publier une étude indiquant que l’Occitanie est la 2e région de France qui accueille le plus de Britanniques. En 2016, notre région accueillait 25.000 personnes de nationalité britannique, 40.000 en  Nouvelle Aquitaine. En France, la communauté britannique compte environ 400.000 personnes.

Pour rappel en 1990, il n’y avait que 6.000 ressortissants britanniques dans la région. Ce chiffre n’a cessé de croître jusqu’en 2011, où la dévaluation de la livre sterling a affecté le pouvoir d’achat des Anglais en France. En région Occitanie, 14.500 résidences secondaires appartiennent à des citoyens résidant au Royaume-Uni.

La région se caractérise par une forte présence de retraités parmi les Britanniques (42 % contre 35 % en France métropolitaine en 2016) (figure 2). La majorité des retraités britanniques d’Occitanie étaient des cadres ou exerçaient une profession intermédiaire. Avec un pouvoir d’achat relativement élevé, ils participent au dynamisme économique des zones dans lesquelles ils vivent. Par ailleurs, seuls 32 % des Britanniques de la région sont des actifs en emploi (contre 37 % en France métropolitaine). Enfin, la région ne compte que 800 étudiants de nationalité britannique en 2016.

Pour permettre à tous les citoyens de Royaume-Uni vivant en France de ne pas subir les conséquences d’un Brexit sans accord, les services du gouvernement ont mis en place un site internet pour répondre à l’ensemble des questions qui peuvent se poser.

♦ Le chocolatier catalan Cémoi au salon parisien du chocolat

Avec son siège est à Perpignan, Cémoi est le n°1 du Chocolat en France. Le créateur du célèbre ourson en chocolat emploie plus de 3.300 collaborateurs, dont 2.200 en France. La France où il concentre 9 de ses 14 unités de production. Cémoi transforme 200.000 tonnes de chocolat chaque année.

Avec plus de 800 tonnes de chocolat produites quotidiennement, le Groupe Cémoi fait partie des 5 plus grands groupes mondiaux du secteur. D’ailleurs, il est l’un des seuls en capacité de maîtriser l’intégralité de la filière cacao.  “Cémoi se positionne comme un exemple à suivre et renouvelle son ambition durable à l’horizon 2025 dans de nombreux domaines. La société est partie prenante du programme Transparence Cacao dont les actions sont tournées vers la protection de l’environnement et la lutte contre la déforestation”.

Le stand du groupe tient une bonne place au cœur de la 25e édition du salon du chocolat qui se tient en ce moment même à Paris. Cémoi anime pour le salon junior un atelier découverte dirigé par Morgane Sirguey de Cakes Paradise. Au cœur de ces animations : l’Authentique Petit Ourson Guimauve magnifié et customisé, une gourmandise aimée des petits mais aussi des plus grands !

Le petit ourson en guimauve est également la star du dispositif #AttrapOursonCemoi. Les participants s’y transforment en pince géante pour attraper les oursons.

https://twitter.com/arukikataparis/status/1189330452525518848

♦ Le salon du chocolat de la porte de Versailles

Au programme du salon, défilés de robes en chocolat, expositions de créations de chocolatiers, ateliers, découverte des processus de fabrication. Et pour le plus grand plaisir des gourmands, dégustations des différentes variétés de chocolat.

Le salon du chocolat de la porte de Versailles est le plus grand événement international dédié au cacao. C’est le rendez-vous mondial incontournable pour tous les passionnés de chocolat :

        • Plus de 500 participants venus du monde entier
        • 60 pays représentés
        • Les plus grands noms de la chocolaterie et de la pâtisserie réunis exceptionnellement pendant 5 jours
        • La plus grande offre de chocolats venus des 5 continents
        • La présence des pays producteurs de cacao en plein cœur de Paris

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Campagne des Municipales 2020 Perpignan
Article précédent

Municipales 2020 Perpignan et Pyrénées-Orientales - De fil en anguille(s)

Steve McNamara - Dragons Catalans vs Castlerock Tigers Super League Perpignan avril 2019
Article suivant

USAP pris de revers à Nevers, mercato des Dragons Catalans, XIII sur ViàOccitanie, Magic Weekend - "Débriefe moi le week-end Sports"

mattis felis leo Praesent libero commodo efficitur. pulvinar