Famille d’accueil pour Chatons – Câliner pour la bonne cause

Au détour d’un post sur les réseaux sociaux, nous avons fait la rencontre de l’association « Le Chatlanquais ». Un coup de cœur de la rédaction pour une association s’occupant des chats trouvés ou abandonnés et qui leur trouve des familles aimantes. Focus sur le « métier » de famille d’accueil dont le rôle consiste à accueillir les chats malades ou les chatons pour les socialiser. Nous vous proposons de participer au choix des noms de 3 chatons. en laissant vos propositions en commentaires sur la publication concernée de notre page Facebook ou Twitter.


Socialiser tu devras !
En plus de prendre soin des chats accueillis, le maître mot de la famille d’accueil consiste à socialiser les petits ou grands félins. La famille d’accueil s’engage pour une durée déterminée ou non à prendre en charge un ou plusieurs chats de l’association dans le but de le ou les socialiser, de lui faire prendre confiance en l’homme.

À l’instar de l’offre de job à Dublin qui consistait à câliner les chats pour les habituer, l’objectif de la famille d’accueil est favoriser le contact avec l’homme et son environnement « technologique », les caresser et leur permettre de s’intégrer dans les meilleures conditions dans la famille qui aura adopté ces délicieuses boules de poils.

Devenir famille d’accueil un apprentissage en plusieurs étapes
Avant l’arrivée des animaux, il vous faudra adapter un minium votre environnement à ces nouveaux êtres vivants. Il faudra se munir au minimum d’une caisse pour les besoins et si possible, un parc à petits animaux, qui permettra autant de préserver vos plantes et autres bibelots que de rassurer les animaux qui auront moins d’espace à s’approprier.

Arrivée du ou des animaux, il vous faudra prendre en compte son histoire et peut être vous armer de patience, voir de le laisser dans sa boîte de transport, qui lui permettra de se familiariser avec les bruits et les odeurs de votre maison. Si vous avez d’autres animaux à la maison, il vous faudra pratiquer l’art de la diplomatie pour que ces derniers acceptent l’arrivée de ce qu’ils considèrent comme un intrus dans leur territoire. Si vous avez des enfants, veillez à ne pas les laisser trop près des animaux accueillis. Certains chats ayant des histoires compliquées, ils peuvent être agressifs en cas de mouvements brusques ou de cris trop stridents.

Passés les premiers moments d’appréhension de part et d’autre, il faudra commencer à les prendre dans vos bras afin qu’ils puissent prendre confiance en vous, qu’ils apprennent que la main de l’homme peut-être bienveillante, alors que certains ont vécu des abandons ou des mauvais traitements de la part des humains.

Rapidement, s’il s’agit de chatons, ils prendront confiance en vous et vous offriront même leurs premiers ronronnements ou patouilles. Ensuite, viendra le moment de les laisser explorer votre environnement en veillant à le sécuriser au maximum. Fermez les espaces que vous ne souhaitez pas qu’ils explorent, chambres à coucher, balcons ou salle de bain et laissez la porte de leur espace ouverte afin qu’ils sachent qu’ils peuvent rejoindre leur environnement à tout moment. L’idéal c’est de prendre plusieurs animaux en même temps, cela permettra de se socialiser mutuellement, et si l’un d’entre eux vous adopte plus rapidement que les autres, ces derniers agiront par mimétisme.

Après les premiers jours, viennent les moments moins agréables, traitements anti-puces ou vétérinaires, vermifugation ou antibiotiques contre le coriza (ou rhume du chat) qui fera éternuer les félins.

Le moment de l’adoption … Après vous être occupés de ces petites boules de poils, viendra un autre moment qui s’avérera plus ou moins difficile en fonction de l’attachement à ces animaux. En effet, la vocation des familles d’accueil est d’accueillir les félins en attendant une adoption définitive. Ce qui signifie qu’il vous faudra vous préparer dès leur arrivée à les voir partir vers les bras d’autres dès que cela sera possible. La reconnaissance sera celle de savoir que votre action aura permis à ces animaux, souvent voués à la mor,t de vivre une vie plus agréable et à une famille d’accueillir un chat sociable et qui leur apportera affection et douceur.

Sachez que Sonia, membre très active de l’association cherche en permanence des familles d’accueil qui permettraient bénévolement de socialiser les chatons. En effet, à l’inverse de la SPA, les associations ne disposent pas de locaux pour abriter les animaux. Elles sont donc en permanence à la recherche de familles disponibles pour s’occuper des animaux avant leur adoption définitive. Être famille d’accueil se sont des droits mais surtout des devoirs ou des engagements, certaines associations à l’instar de l’association SOS Chats de l’hôpital de Perpignan, vous feront signer un contrat. Ce document stipule, vos engagements et ceux de l’association.

♦ Participez au baptême de 3 chatons !
Pour vous présenter ces trois chatons, nous vous proposons de participer au choix de leurs noms. Difficulté supplémentaire, nous sommes dans l’année des « N ». Laissez vos propositions en commentaires sur la publication concernée de notre page Facebook ou Twitter.

Deux d’entre eux sont frères, nés de la même portée. Ils ont le pelage tigré et des caractères bien différents. L’un d’entre eux, le dominant, pèse environ 1,2 kilo et c’est le plus téméraire, celui qui cherche tout le temps la sortie. Le second est beaucoup plus doux, il pèse 1 kilo et se laisse câliner avec plaisir mais ne s’endort toutefois que d’une seule oreille. Il faudra du tact, de la patience et du calme l’acclimater aux bras de l’homme. Ces deux chatons, si l’on se fie à leur poids doivent être âgés approximativement de deux mois. Tous deux  sont très joueurs et se stimulent pour explorer leur environnement, s’y cacher, se faire des blagues.

Enfin, le plus petit d’entre eux pèse 600 grammes. Il ne doit pas avoir plus de 5 ou 6 semaines. C’est donc le plus jeune de la « famille ». Il est noir avec une tache blanche sur le poitrail et le ventre. Il ronronne comme un camion et raffole des câlins. Pour le moment, c’est celui des trois dont le comportement se rapproche le plus de ce qu’on imagine être la vie du chat : câlins, dodo et jeux. Ils cherchent d’ailleurs toujours à faire comme les deux grands, ce qui lui vaut quelques cascades et virages incontrôlés sur le carrelage.

La problématique des chats perdus, abandonnés ou errants
Selon certaines études, un couple de chats peut engendrer jusqu’à 15.552 chatons en 5 ans et que la SPA estimait en 2013 à 11 par minute les animaux abandonnés. Se pose aussi le problème des chats adoptés bébés et abandonnés devenus adultes. Les associations comme Le ChatlanquaisLes Amis des chats de Cabestany ou Les Chats’mis Canetois sont loin de manquer de travail.

Statut du Chat Libre
Il y a peu, les municipalités ont opté pour la mise en place d’un dispositif permettant de lutter plus efficacement contre les nuisances causées par les chats errants. De nombreuses municipalités, dont celle de Perpignan, ont choisi de mettre en place le statut du « chat libre ». Les chats errants ou sans propriétaire identifiés pourront être capturés par des associations de protection animale ou par la fourrière afin de stérilisation, puis relâchés à l’endroit de leur capture. Cette pratique est venue progressivement remplacer les euthanasies d’animaux pratiquées jusque là.

 

e5bc5288c9b6d47da60259614f30b528YYYYYYYYYYYYY