Baccalauréat 2020, Beaux-Arts à Perpignan, et des poissons connectés – débriefe moi la semaine

LECTURE

Dans les Pyrénées-Orientales, le baccalauréat édition 2020 s’illustrera par un taux de réussite inédit de 96,8%. En soutien aux professions exposées durant le confinement, 8 des 13 Caisses d’Allocations Familiales que compte la Région ont souhaité lancer le dispositif “Premières lignes” pour les vacances ; dont celle des Pyrénées-Orientales. Avec l’inauguration de l’exposition « À la recherche de l’impossible profondeur » au centre d’art contemporain de Perpignan, la controverse continue autour de l’école des Beaux-Arts. Et si vous aviez pêché un poisson connecté dans le Golfe du Lion ?

Nos articles de la semaine :

♦ Baccalauréat 2020 – Un taux de réussite inédit

Inspecteur d’académie depuis janvier 2020, Frédéric Fulgence a félicité en personne les néo-bacheliers ; et tout particulièrement ceux qui ont obtenu la mention “Très bien”. Compte tenu des modalités choisies pour l’obtention du baccalauréat, le taux de réussite a augmenté de manière significative.

Dans les Pyrénées-Orientales, 96,8% (toutes séries confondues) des 4.518 élèves inscrits à l’examen ont obtenu le précieux sésame. Pour rappel, 87,6% des 4.689 inscrits à l’examen furent reçus l’année dernière. Le taux de réussite est encore plus important pour les lycéens à passer un des bacs généraux (ES, L ou S). En 2020, ils sont 98,6% à avoir eu leur bac ; soit près de 8% de plus qu’en 2019.

La crise sanitaire liée au Covid-19 a nettement perturbé le bac 2020. Le confinement décidé en mars ayant bouleversé les enseignements, les organisations de concours ont aussi dû s’adapter. Et le traditionnel marathon des épreuves qui débute avec la philosophie n’a pas eu lieu. Sans examens, les notes du baccalauréat ont été validées sur la base du contrôle continu ; avec pour période de référence l’avant-confinement.

Ainsi en 2020, et au niveau national, ce sont pas moins de 86,6% des lycéens qui ont décroché un des baccalauréats (général, technique ou professionnel). Le taux de réussite au niveau national du bac 2020 est de 95,7% ; contre 88,1% en 2019.

⊕ Pluies de mentions sur le bac 2020

Outre l’obtention du bac, c’est parfois les mentions “Assez-bien”, “Bien” ou “Très-bien” qui font la différence. Dans notre département, plus de 67% des bacheliers ont obtenu une mention.

  • 1487 mentions “Assez-bien”
  • 1041 mentions “Bien”
  • et 520 mentions “Très bien”.

Certains comparent le Bac 2020 à celui de 1968. En effet, en 1968 et à la faveur des événements du mois de mai, le taux d’obtention du Bac avait bondi de près de 20 points par rapport à l’année précédente. Cette hausse de 2020 n’est pas aussi spectaculaire, mais certains évoquent un diplôme à moindre valeur en 2020.

♦ La CAF des Pyrénées-Orientales accompagne les vacances des salariés en première ligne

Durant le confinement, certaines professions furent reconnues indispensables à la continuité du pays. Parmi elles, les soignants, les salariés du secteur alimentaire ou de la collecte des déchets, et les gestionnaires de réseaux (eau, électricité, gaz ou internet) ; autant de professions qui œuvrent parfois dans l’ombre.  

Alors qu’une prime spéciale Covid est ouverte à tous les employeurs, 8 des 13 Caisses d’Allocations Familiales que compte la Région ont souhaité lancer le dispositif “Premières lignes” ; dont celle des Pyrénées-Orientales. Une volonté de soutenir “les travailleurs modestes au contact du public pendant le confinement”. Imaginé par la CAF de l’Hérault, ce dispositif a rapidement pris un écho national.

Il s’agit d’une aide de 500 € pour soutenir le départ en vacances de familles modestes dans des structures labellisées VACAF* ; familles qui ont continué à travailler au contact du public pendant la période de confinement. L’enveloppe budgétaire dédiée à ce dispositif est de 500.000 €.

Dans notre département, ce sont au minimum 1.000 familles qui vont pouvoir bénéficier de ce dispositif nous précise Jérôme Capdevielle, président de la CAF des P.O.

Les personnes visées sont celles ayant des petits salaires, travaillant dans le secteur privé ou public, et pour lesquelles un départ en vacances avec leurs enfants constituerait un temps de répit propice pour se ressourcer en famille, en dehors du domicile. L’aide ouvre droit à une participation financière ; et éventuellement un accompagnement en fonction des situations.

⊕ Conditions pour bénéficier de l’aide “Premières lignes” :

  • Le salarié doit avoir perçu la prime d’activité au cours du mois d’avril et avoir, a minima, un enfant à charge.
  • De plus, le salarié resté mobilisé pendant la crise doit justifier d’une activité au contact direct avec le public, pendant la période des 8 semaines de confinement (soit du 17 mars au 10 mai inclus) pour un minimum 7 jours travaillés (consécutifs ou non).
  • Enfin, les familles ne doivent pas déjà être bénéficiaires de l’Aide aux vacances familles (Avf) ou de l’Aide vacances sociales (Avs).

Les services de la caisse des allocations familiales précisément que : “dans le courant du mois de juin ou tout début juillet, les familles potentiellement bénéficiaires ont reçu un mail les informant de la démarche à suivre pour bénéficier de l’aide”

⊕ Chiffres clés du dispositif “Premières lignes” de la CAF :

Au niveau de la Région Occitanie :

  • 4 836 familles pourront bénéficier de l’aide d’un montant de 200€ À 500€
  • Soit une enveloppe globale de 1.840.400€ mobilisés

Dans les Pyrénées-Orientales :

  • 1.000 familles pourront bénéficier de l’aide d’un montant de 500€.
  • 9.125 allocataires ont reçu une notification ; ce qui représente 13.684 enfants à charge.

♦ Exposition « À la recherche de l’impossible profondeur » au centre d’art contemporain de Perpignan

L’exposition de Michel Bertrand met en lumière son travail de “touche-à-tout”. Il travaille la peinture, le goudron ; puis dérive vers le papier qu’il modèle à la manière d’un sculpteur. La gamme de ces options plastiques est immense et pourrait appartenir à des artistes très différents. Pour se détacher de médiums insuffisants à ses yeux, Michel Bertrand se tourne vers l’idée de la boîte qui sacralise l’intériorité des choses ; franchissant une rive spirituelle.

“Il réalise avec bonheur des stûpas** et des tabernacles, là où le corps et l’âme sont indissociables. Avec ses stûpas, sanctuaires de bois et reliquaires, l’artiste franchit une étape initiatique quasiment cosmique dans la maturité d’une réflexion aboutie. Sa pleine conscience le mène sur le chemin de la création faite pour durer dans l’ailleurs, touchant du doigt que de sa propre mort naîtra une nouvelle vie”, précise le dossier de presse.

L’exposition est visible jusqu’au 27 septembre tous les jours de 10h30 à 18h30, hors jours fériés.

⊕ Vers une réouverture de l’école des Beaux-Arts de Perpignan ?

Le dossier de presse fourni par la mairie de Perpignan insiste largement sur l’histoire de l’artiste exposé au centre d’art contemporain. En effet, natif de Montpellier, Michel Bertrand fut enseignant de l’école des Beaux-Arts de Perpignan ; école fermée par la précédente municipalité.

Pour mémoire en 2014, l’adjoint à la culture répondait à Louis Aliot, à l’époque élu d’opposition et aujourd’hui maire de Perpignan. « Quand j’ai vu qu’il n’y avait que deux élèves inscrits pour la rentrée ! Nous en avons informé la Direction Régionale des Affaires Culturelles, qui a décidé de sa fermeture, nous ne faisons que suivre ses recommandations ».

Dans un communiqué, André Bonet, nouvel adjoint à la culture élu dans la liste du frontiste Louis Aliot, annonce la création dès la rentrée d’un “comité de pilotage afin de travailler activement à cette réouverture” de l’école des Beaux-Arts.

⊕ Quand l’art et la politique se télescopent

Certains artistes prennent publiquement position contre la nouvelle mairie  C’est le cas de Joseph Maureso, artiste contemporain et également ancien professeur de l’école des Beaux-Arts de Perpignan. Joseph Maureso dont le travail est visible jusqu’en novembre*** au Musée Rigaud a choisi de ne plus assister ou participer à quelque manifestation culturelle ou artistique organisée par la municipalité ; pour ne pas être lié à la construction d’une identité culturelle de la ville sous l’égide de l’extrême droite”.

Il déclare sur sa page Facebook : “Je ne me rendrai pas à l’exposition hommage à Michel Bertrand, dont je suis pourtant admiratif de l’œuvre et qui était un ami. Quant à mes actions personnelles ou collectives dans Perpignan, elles se dérouleront dans des lieux privés, libres et indépendants. Refuser est pour moi la seule réponse politique possible face à cette équipe municipale élue, dans le respect des règles du jeu démocratique”.

♦ Et si vous aviez pêché un poisson connecté dans le Golfe du Lion ?

Dans le cadre du projet “Connect Med”, le Parc naturel marin du golfe du Lion lance un appel aux pêcheurs. En effet, les équipes du parc participent au suivi de 4 espèces (daurades, loups, mulets et saupes) sur le littoral français. Les scientifiques du parc qui s’étend de Cerbère à Leucate et compte plus de 100 kilomètres de côtes rocheuses ou sableuses informent les pêcheurs. 

Ces derniers sont susceptibles de pêcher l’un des 400 poissons marqués depuis le démarrage. “À tout moment, vous pouvez tomber nez à museau avec un poisson marqué de “spaghettis” jaunes ; ou d’une marque bleue proche de la nageoire pectorale”.

Afin de mieux comprendre la connectivité de ces espèces entre les lagunes et la mer en fonction de différents types d’habitats, naturels ou exploités (conchyliculture) et des conditions environnementales (température de l’eau, vent, oxygène…), les scientifiques en appellent aux pêcheurs ; en leur demandant de signaler la pêche d’un spécimen marqué, en précisant la date et le lieu.

“Depuis mai 2019, 400 poissons ont été marqués sur toute la zone du golfe du Lion, en particulier les étangs. Un réseau de 90 stations d’écoute a été installé et en tout 137 stations peuvent capter les signaux émis par ces poissons afin de repérer leurs déplacements, de l’Espagne jusqu’en mer des Calanques. Plus récemment, c’est du côté de l’étang de Salses-Leucate que 50 daurades ont été marquées. Les conclusions de ces marquages viendront dans quelques mois ; mais d’ores et déjà les chercheurs qui travaillent sur ce projet ont eu quelques surprises”.

Pour encourager les pêcheurs à signaler leur pêche, le Parc marin du golfe du Lion précise que le poisson restera la possession du pêcheur qui sera récompensé d’un t-shirt.

Pour signaler la pêche d’un poisson connecté, joindre Ifremer Sète au 04.99.57.32.62 ; ou par mail Marquage_poisson@Ifremer.fr.

♦ Nota bene

*Vacaf : Le dispositif Vacances CAF été lancé en 1999 pour aider les familles modestes à partir en vacances.

** Le stūpa, ou stoupa, est une structure architecturale bouddhiste et jaïna que l’on trouve dans le sous-continent indien, dont il est originaire ; mais aussi dans le reste de l’Asie, où il a suivi l’expansion du bouddhisme.

*** L’exposition “L’esprit du lieu” a été prolongé jusqu’en novembre pour compenser la période de fermeture liée au confinement.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?