fbpx
Aller au contenu
Accueil » Actualités » Politique » Le lapsus d’Hermeline Malherbe au meeting d’Hidalgo raillé dans les médias

Le lapsus d’Hermeline Malherbe au meeting d’Hidalgo raillé dans les médias

France, Perpignan, 2021-12-12. Carole Delga, presidente of Pyrenees-Orientales, support the candidate Anne Hidalgo - First meeting of the 2022 presidential campaign for the Socialist Party. Photograph by Arnaud Le Vu / Hans Lucas. France, Perpignan, 2021-12-12. Hermeline Malherbe, presidente du departement Pyrenees-Orientales, en soutien a la candidate Anne Hidalgo - Premier meeting de la campagne des présidentielles 2022 pour le parti socialiste. Photographie de Arnaud Le Vu / Hans Lucas.

Article mis à jour le 12 janvier 2022 à 20:05

Un long murmure gêné a accueilli le lapsus de la présidente socialiste du département. « Permettez-moi de conclure cet amuse-bouche, cet accueil de notre candidate Carole Delga« . Après un long silence, Hermeline Malherbe tente de se rattraper avec un « vous l’avez cru hein »… Interrogée sur cette bévue pointée par le Canard Enchaîné, C’est à vous, Quotidien ou l’Obs, Hermeline Malherbe reconnaît un lapsus. « J’ai accueilli la candidate Hidalgo comme il se doit. Et c’est au milieu de mon intervention. Au moment de dire la candidate Anne Hidalgo, j’ai dit la candidate Delga. C’est juste un lapsus qui arrive à tout le monde. Mais je me suis immédiatement reprise. Et je confirme, il n’y a aucun problème entre nous, que ce soit Carole ou moi-même, il y a une loyauté sans faille ».

♦ De Bertrand Chameroy au Canard Enchaîné en passant par l’Obs

Bertrand Chameroy, qui conclut le dîner de C’est à vous, s’est amusé aux dépens d’Hermine Malherbe. Comme pour pointer l’absurdité des personnalités à vouloir citer des personnalités célèbres, le chroniqueur a mis en scène un jeu. Avec une question subsidiaire à l’intention d’Hermeline Malherbe. « Comment s’appelle la candidate qui représente le parti socialiste en 2022 ? Indice, vous êtes présent sur la scène de son meeting, avant de conclure cet amuse-bouche, cet accueil de notre candidate, Carole Delga et non ! ».

Le Canard Enchaîné a également pointé le lapsus d’Hermeline Malherbe. Le Canard toujours à l’affût, indique dans son édition du 15 décembre : « La présidente PS du conseil Départemental des Pyrénées-Orientales l’a accueillie (NDLR Anne Hidalgo) d’un tonitruant « je salue notre candidate, Carole Delga ». Hermeline Malherbe se dit amusée de passer dans le Canard. Même si elle réfute le fait que le journal parle d’un lapsus intervenu pour l’accueil et non durant son propos.

Le journal l’Obs a lui aussi relevé l’erreur d’Hermeline Malherbe. « Je vous demande d’applaudir très fort notre candidate… Carole Delga ! » Le lapsus est si gros que l’on se demande un instant s’il ne s’agit pas d’une blague de socialiste occitan, incompréhensible sauf pour les initiés. D’autant que la confusion entre Anne Hidalgo et la patronne de la région Occitanie, commise à la tribune par Hermeline Malherbe, la présidente PS des Pyrénées-Orientales, est saluée par un tonnerre d’applaudissements. Une bourde, mais de l’enthousiasme. Et c’est un peu à l’image de la dynamique paradoxale de ce meeting, dimanche 12 décembre, à Perpignan ».

♦ Au-delà du lapsus, « ce meeting a montré une réelle dynamique » selon Hermeline Malherbe

Après sa réélection au Conseil Département, contre nombre de pronostics, Hermeline Malherbe était toute désignée pour apporter un souffle d’espoir à la candidature d’Anne Hidalgo. « Un meeting très positif, où on a réussi à mobiliser malgré le contexte sanitaire ». Hermeline Malherbe revient sur ses propos. « Dans mon discours, j’ai parlé des noms de famille, en commençant par A comme Aznavour, puis je m’arrête à H comme Hidalgo. Je parle des noms qui font la diversité de la France. Il me semble intéressant de faire le parallèle avec d’autres candidats d’extrême droite ». Pour rappel, parmi les propositions d’Éric Zemmour figure celle du retour à la loi de 1803, obligeant les parents à donner à leur enfant un prénom présent dans divers calendriers ou parmi les personnages de l’Histoire antique.

Malgré ce lapsus, Hermeline Malherbe est fière du « serment de Perpignan » d’Anne Hidalgo. « Quand j’égrène mes noms de famille et avant de finir par H comme Hidalgo, je cite G comme Gambetta. Et son discours de Belleville. Ensuite Anne reprendra le serment de Perpignan. Il y a des choses comme ça qui sont enthousiasmantes. Cela a permis à tous ceux qui étaient présents de repartir avec la pêche ». La présidente du conseil départemental des Pyrénées-Orientales met tout de même un bémol. « Ce meeting, était une premier étape. Il faut parvenir à transformer cette dynamique en électorat. Et on verra, suite à la trêve de Noël comment les uns et les autres se positionnent par rapport à la demande de primaire. Là, on va avoir de nouveaux rendez-vous en janvier sur ce point ».

France, Perpignan, 2021-12-12. Candidate Anne Hidalgo - First meeting of the 2022 presidential campaign for the Socialist Party. Photograph by Arnaud Le Vu / Hans Lucas. France, Perpignan, 2021-12-12. La candidate Anne Hidalgo - Premier meeting de la campagne des présidentielles 2022 pour le parti socialiste. Photographie de Arnaud Le Vu / Hans Lucas.

// Plus d’articles politiques

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances