fbpx
Aller au contenu
Accueil » Actualités » Loisirs » Les villages à découvrir dans les Pyrénées-Orientales – l’Agly et la Têt

Les villages à découvrir dans les Pyrénées-Orientales – l’Agly et la Têt

Les villages à découvrir dans les Pyrénées-Orientales - L'Agly et la Têt

Les Pyrénées-Orientales comptent 226 communes. Si on ne présente plus Perpignan, d’autres villages méritent de s’y attarder ; que ce soit un bref instant ou pour une longue randonnée. D’ailleurs, cinq communes figurent dans le classement officiel des « Plus Beaux Villages de France ». Voici différentes idées de villages à visiter dans le département des Pyrénées-Orientales. Pour commencer, direction les vallées de l’Agly et à celle de la Têt.

La vallée de l’Agly : le Fenouillèdes, les Corbières catalanes, et la Salanque

La vallée de l’Agly rassemble de nombreuses communes. Parmi celles-ci, Tautavel, célèbre pour son musée de la Préhistoire et la caune de l’Arago. Mais ce n’est pas la seule raison de se rendre dans ce petit village des Corbières catalanes. Le meilleur moyen pour découvrir cette commune un peu isolée ? Suivre le parcours « découverte » grâce aux panneaux explicatifs sur la vie d’autrefois.
Autre village de la vallée de l’Agly qui mérite une halte : Vingrau. Cette petite commune – qui tient son nom de « viginti grade » (soit « vingt marches »), le chemin pavé pour accéder au village – est dotée d’un riche patrimoine historique.

Le Fenouillèdes se distingue par son relief atypique.

Saint-Paul-de-Fenouillet est le village le plus connu du Fenouillèdes. Il a le privilège d’être arrosé par deux rivières : la Boulzane et l’Agly. Creusant leur passage entre les contreforts des Corbières, ces deux rivières ont formé les Gorges de Galamus – un lieu incontournable – et la Clue de la Fou, célèbre pour sa Via Ferrata. Pour visiter ce territoire, rien de mieux que de monter à bord du Train Rouge.

// Lire aussi notre article : Une journée découverte dans les Fenouillèdes avec Kikimagtravel

Situé dans les Corbières catalanes, le village de Opoul-Perillos est considéré comme le plus septentrional de tous les pays catalans. Le dernier habitant de Perillos, un berger, est parti en 1970. L’année d’après, la commune abandonnée – et aujourd’hui en reconstruction – fut rattachée à Opoul dont on peut découvrir les ruines du château médiéval.

La Salanque est une petite région d’anciennes terres salées, devenues aujourd’hui une vallée fertile.

Saint-Laurent-de-la-Salanque est la capitale historique de la Salanque. Ce village séduit par son étang entouré de cabanes de pêcheurs et son église facilement repérable.

Les amateurs de vins connaissent sans doute Rivesaltes. Mais ce village possède également un riche patrimoine architectural et culturel. À découvrir ? Les remparts, la tour de l’horloge, l’église Saint-André sans oublier le Mémorial du Camp de Rivesaltes. 

La vallée de la Têt : la Cerdagne pour sa partie française, le Capcir, le Conflent, le Ribéral, les Aspres pour son flanc nord

Sur les cinq « Plus Beaux Villages de France » des Pyrénées-Orientales, la vallée de la Têt en dénombre quatre. Parmi elle, le village d’Eus célèbre pour être le plus ensoleillé de France. En effet, dans cette commune exposée plein sud, le soleil y est présent plus de 300 jours par an. Se promener dans les ruelles abruptes et pittoresques d’Eus permet de découvrir les nombreux ateliers d’artistes et de profiter de la vue sur les champs de pêchers. Les couleurs évoluent au fil des saisons. Si le village d’Eus fait partie des 157 « Plus Beaux Villages de France », c’est aussi un lieu idéal pour profiter d’une vue imprenable sur le Canigó.

Également classé parmi les « Plus Beaux Villages de France », Villefranche-de-Conflent possède un patrimoine architectural exceptionnel. Dans cette ancienne cité marchande, les traces du passé sont toujours présentes : les remparts et la tour de la Viguerie, édifiés par le comte de Cerdane au XIe siècle puis renforcés par les fortifications de Vauban, six siècles plus tard. Le Fort Libéria est, quant à lui, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Tous les lundis et mardis en juillet et en août, des visites guidées aux flambeaux sont organisées de la Cité médiévale et d’une partie de ses remparts. Ce village est aussi le point de départ du Train Jaune.

// Lire aussi notre article : KiKi Mag Travel vous fait visiter le Fort Liberia, l’édifice incontournable du Conflent

La commune d’Evol est un hameau médiéval au caractère montagnard. Dans ce village qui figure parmi les « Plus Beaux Villages de France », les promenades sont agréables dans ces rues, parfois étroites ou en escalier. Les constructions sont similaires avec des murs en schiste, des toits en lauzes. Le village a conservé des lavoirs et des fours à pains. 

Autre village du classement, Mosset est doté d’un patrimoine naturel, forestier et agricole remarquable. Le village fait partie du « Réseau Culturel Terre Catalane ». Lors d’une balade à Mosset, il faut absolument aller voir le pin sylvestre, qui a grandi de façon spontanée, au sommet du clocher de l’église. Considéré comme un miracle, c’est aujourd’hui le symbole de l’Histoire de Mosset.

Illustration Conflent

À découvrir également : le village de Sansa, situé dans le Haut Conflent, à 1.444 mètres d’altitude. C’est sans doute l’un des plus isolés du département mais aussi l’un des moins peuplés ; recensant seulement une vingtaine d’habitants. Ce village de pierres et de lauzes est célèbre pour ses 2 églises (l’une qui date du XIe siècle et l’autre du XIXe). Le village de Sansa est sur la route des randonneurs de montagne qui veulent découvrir les Garrotxes.

// Lire aussi notre article : KikiMagTravel nous dévoile sa sélection des plus beaux villages des Pyrénées-Orientales

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances