fbpx
Aller au contenu
Accueil » Actualités » Éco - Société » Logements vacants, “action cœur de ville” en Pyrénées-Orientales – Entretien avec Guy Durand

Logements vacants, « action cœur de ville » en Pyrénées-Orientales – Entretien avec Guy Durand

France, Perpignan, 2021-08-23. Illustration, In the Pyrenees-Orientales department, OPH Perpignan Mediterranee Metropole has obtained a €1.8m grant for the complete renovation of 160 social housing units in the Pont-Rouge residence in Perpignan. To counter the economic effects of the health crisis and support the economic recovery, the French government has been implementing a recovery plan for almost a year. As part of this plan, the State is supporting numerous energy renovation operations in public buildings, private housing and also social housing. Photograph by Arnaud Le Vu / Hans Lucas.
France, Perpignan, 2021-08-23. Illustration, Dans le departement des Pyrenees-Orientales, l OPH Perpignan Mediterranee Metropole a obtenu une subvention de 1,8 M€ pour la rehabilitation complete de 160 logements sociaux dans la residence Pont-Rouge, a Perpignan. Pour contrer les effets economiques de la crise sanitaire et accompagner la reprise de l economie, le gouvernement francais met en oeuvre, depuis bientot un an, un plan de relance. Dans ce cadre, de nombreuses operations de renovation energetique des batiments sont soutenues par l Etat batiments publics, les logements prives mais aussi le parc de logements sociaux. Photographie de Arnaud Le Vu / Hans Lucas.

Article mis à jour le 26 août 2022 à 17:55

Pour faire face au besoin de logement de travailleurs saisonniers en Occitanie, Action Logement s’efforce de proposer des solutions concrètes. Car, l’accueil correct des saisonniers est indispensable pour répondre aux besoins de main-d’œuvre ; tant dans l’hôtellerie que dans l’agriculture. Dans le même temps, Action Logement agit aussi dans le cadre du dispositif « Action cœur de ville » qui concerne directement Perpignan. Guy Durand, le président du CRAL (Comité Régional Action Logement) d’Occitanie nous a accordé une interview pour évoquer ces deux sujets.

♦ Recenser les logements vacants pour les saisonniers

Le logement des travailleurs saisonniers que Guy Durand insiste à nommer les « travailleurs sur la côte » est un enjeu essentiel du plan régional d’orientation d’Action Logement Occitanie. Depuis janvier 2019, des solutions sont mises en place afin de mieux accueillir les travailleurs saisonniers du littoral d’Occitanie. Pour rappel, les emplois touristiques sont très importants dans la région. Le nombre d’emplois de ce type passe de 66.000 en janvier à 134.000 en août. Les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration concentrent le plus grand nombre d’emplois touristiques. Ces derniers sont surtout implantés dans les départements du littoral, dont les Pyrénées-Orientales.

Guy Durand décline les solutions d’Action logement pour faire face à la pénurie de logements disponibles. «Parmi nos objectifs, il y a le travail avec les collectivités pour identifier des logements laissés vacants par leurs propriétaires ». Parfois ces derniers ont renoncé à mettre leur bien en location parce qu’il fallait trop de rénovations, par crainte d’impayés locatifs ou de dégradation de la part de locataires indélicats. Un rapport publié en octobre 2019 montre le gisement important de logements de cette catégorie. La plus grosse cohorte de ces logements sont des logements anciens (construits avant 1948).

Logement dans les Pyrénées-Orientales - Entretien avec Guy Durand président Action Logement Occitanie

> Lire aussi notre article : Pour trouver un emploi, accueillez des touristes ?!

Pour notre seul département, en 2019, Action logement en recensait 4.702 dont 2.776 sur Perpignan, 455 à Saint-Laurent-de-la-Salanque ou 358 à Argelès-sur-mer. Selon Guy Durand, pour ce type de logement, le plus gros frein est la remise aux normes. Action logement peut soutenir les frais de rénovation et notamment via l’Agence de rénovation de l’habitat (ANAH). Par ailleurs, le rapport comptabilise 1.808 logements vacants construits entre 1970 et 1990 ; dont 1.532 à Perpignan.

Guy Durand de revenir sur le cas du Barcarés. « Nous avons fait racheter une résidence Pierre et Vacances avec une centaine de logements. Sur ces 100 logements destinés aux travailleurs de la côte, 10% sont réservés aux jeunes étudiants ». Évidemment c’est plus long quand il s’agit de monter des projets avec des propriétaires individuels. « Face à un propriétaire qui a peur de louer par crainte de ne pas encaisser le loyer ou de détérioration sur son logement, Action Logement a créé la garantie Visale ». Le propriétaire peut se rapprocher de sa mairie, ou contacter directement Action Logement.

♦ Contribuer au lien entre les générations

La cohabitation entre les générations fait partie des solutions préconisées par le Comité d’Action Logement Régional (CRAL) et son président Guy Durand. « Il s’agit de repérer des personnes âgées qui vivent seules dans un grand logement. Soit ses enfants sont partis ou le conjoint est décédé et la personne se retrouve toute seule, avec souvent 2 ou 3 chambres libres. Notre objectif est d’essayer de loger des saisonniers ou des étudiants qui peuvent assurer une présence auprès de la personne seule ». Cette formule vise en premier rang le parc des logements occupés par des retraités. « La présence d’un tiers en capacité d’exercer une médiation bienveillante et de veiller à la qualité du lien, au respect des engagements réciproques du binôme propriétaire/locataire est déterminante« . 

> Lire aussi notre article : Logement suroccupé, isolement, précarité, handicap – Les inégalités face au confinement

♦ Le dispositif « Action Cœur de ville » 

Mis en place en 2018, le dispositif « Action Cœur de ville » a pour objectif de redynamiser les centres-villes. En France, 222 communes ont été sélectionnées pour bénéficier de cette action, dont Perpignan. C’est la seule ville en France de plus de 100.000 habitants qui a été retenue pour ce dispositif. « Une grosse chance » selon Guy Durand. Ce dispositif, qui devait initialement prendre en 2022, pourrait être prolongé jusqu’en 2026, date des prochaines élections municipales.

Action Logement finance les travaux à hauteur de 1.000€ au m2 sous forme de subventions et de prêts. Cette part peut atteindre 50% en fonction des projets. Le président du CRAL rappelle qu’Action Logement est dédié au logement en excluant les locaux commerciaux, pourtant essentiels à la redynamisation du centre-ville. En revanche « 100% des démolitions sont financées ».

29/10/2020, Perpignan, France, Illustration vie quotidienne Covid-19 Coronavirus port masque commerce © Arnaud Le Vu / MiP

Guy Durand cite l’exemple de Thuir où Action Logement soutient des opérations d’investissement locatif destinées à des salariés des entreprises locales. Le but est de renforcer ce lien emploi/logement. « L’action Cœur de ville vise à la création d’une offre attractive de logement en centre-ville à destination des salariés du secteur privé ». Les effets du dispositif vont au-delà, insiste Guy Durand. « En effet, l’arrivée de nouvelles familles en ville contribue à la dynamique générale. Elle permet de requalifier le paysage urbain, elle soutient l’artisanat et le commerce local et participe aussi à la vie culturelle ».

Dans les Pyrénées-Orientales, les porteurs de projet peuvent contacter Maxime Benoît par mail.

♦ Exemple de rénovation à Perpignan

Le 7 janvier 2021, Perpignan Méditerranée Métropole a signé une convention avec Action Logement et la Ville de Perpignan pour lancer le projet « Cœurs de ville ». Des investisseurs ont acquis un immeuble situé place de Belgique, dans le cadre d’une réhabilitation de six logements du T2 au T4. Bien qu’essentiels, ces travaux nécessitaient d’importants moyens financiers. Action Logement a participé à hauteur de 50% ; ce qui a permis d’équilibrer l’opération mais aussi d’augmenter la qualité des prestations.

Le 7 janvier 2021, Perpignan Méditerranée Métropole a signé une convention avec Action Logement et la Ville de Perpignan pour lancer le projet « Cœurs de ville ».

> Lire aussi notre article : Les besoins en main-d’œuvre dans les Pyrénées-Orientales

♦ Les objectifs nationaux d’Action Logement 

Guy Durand rappelle que « Action Logement aujourd’hui, c’est l’ancien 1% logement d’avant 2017 ». L’objectif est donc de « loger les salariés et les rapprocher de leur lieu de travail ». Cependant, seuls les salariés dont l’entreprise comporte plus de 10 salariés sont concernés. Comme précisé sur le site du Ministère de la Transition Écologie, Action Logement répond à deux grands objectifs :

– accompagner les salariés dans leur mobilité résidentielle et professionnelle, en proposant des services et des aides financières qui facilitent l’accès au logement et donc à l’emploi ;
– construire et financer des logements sociaux et intermédiaires, prioritairement dans les zones tendues, en contribuant aux enjeux d’écohabitat, d’évolution de la société et de mixité sociale.

* Image de Une, illustration de la résidence Pont-Rouge

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances