Petits écrans | L’Odyssée des Jeux Olympiques

Usain Bolt aux JO de Rio 2016. © 2016 Comité des Jeux Olympiques (CIO)

Diffusé le 21 juillet sur France 3, L’Odysée des Jeux Olympiques retrace l’histoire “des Jeux” depuis leur création en 1896. Ce documentaire de Benoit Heimermann et Jean-Christophe Rosé – commenté par Philippe Torreton – met en lumière la fraternité de ces deux semaines de compétition ; une période de “trêve olympique”. Les hommes et les femmes sont égaux et le conflit ne fait pas partie des concurrents. Pourtant, de nombreux troubles ont rythmé les Jeux Olympiques depuis des décennies.

♦ L’Odyssée des Jeux Olympiques – Le Synopsis

Les Jeux Olympiques se démarquent de tous les événements athlétiques. Universels, ils sont ouverts à tous les sportifs et tous les sports y sont admis. Ils répondent surtout, et depuis leurs création en 1896, à un vœu pieux : rapprocher les hommes et les femmes tous les quatre ans quelles que soient leur conviction, leur religion ou leur race, sans tenir compte des conflits du moment. Mais ce fameux “esprit olympique” et cette non moins célèbre “trêve olympique” ont plus d’une fois été contestés.

Et pourtant, malgré les guerres et les attentats, les boycotts et les tricheries, les surenchères et les scandales, malgré la pandémie du coronavirus qui a obligé de reporter d’un an les Jeux de Tokyo normalement prévus du 23 juillet au 8 août 2020, la fête n’a jamais été remise en cause.

♦ Les Jeux Olympiques : un symbole d’espoir

Pierre de Coubertin a fait renaître les Jeux Olympiques, il souhaitait qu’ils soient “porteurs d’un idéal“. La première édition des Jeux modernes s’est tenue à Athènes en 1896.

En 1960, les Jeux s’installent à Rome, en pleine période des Trente Glorieuses. Cette époque marque la bienveillance des temps, les Jeux donnent foi en l’avenir. L’émancipation des nations vaut aussi pour les individus.

En 1968, la société est empreinte de machisme. Pour amorcer un changement dans les mentalités et pour la première fois depuis la création des Jeux, c’est une femme qui allumera la flamme olympique à Mexico. L’histoire se répète en 2000 à Sydney avec Cathy Freeman, une athlète ayant des origines aborigènes. C’est elle qui allumera la flamme, c’est le symbole d’une espérance.

En 1992, les Jeux de Barcelone semblent marquer une nouvelle ère. L’Afrique du Sud fait de nouveau partie de la compétition, après en avoir été exclue depuis 1964. Les deux Allemagne sont réunies lors du défilé des athlètes et douze des quinze républiques de l’ex-URSS se présentent sous la même bannière olympique.

Les derniers Jeux Olympiques, ceux de Rio en 2016, ont été un réel symbole d’espoir. C’est la première fois qu’une ville prêchait pour plus de sobriété et d’écologie. Cela conforte l’idée de Philippe Torreton : “les Jeux ont tout intérêt à regarder vers les pays d’avenir“.

L’Éthiopien Abebe Bikila remporte le marathon aux JO de Rome 1960. © 1960 Comité International Olympique (CIO)
L’Éthiopien Abebe Bikila remporte le marathon aux JO de Rome 1960. © 1960 Comité International Olympique (CIO)

♦ Les Jeux Olympiques : une vitrine des conflits mondiaux

En 1931, le CIO attribue les Jeux de 1936 à Berlin pour aider l’Allemagne à sortir de son marasme économique. En 1933, Hitler arrive au pouvoir. C’est donc lui qui déclare ouverte la XIème Olympiade. Accompagné de son ministre Joseph Goebbels, Hitler souhaite faire de ces Jeux un moment de propagande. Mais la victoire de Jesse Owens, athlète américain considéré comme le premier sportif noir de renommée internationale, va faire chuter la théorie d’Hitler, selon laquelle la race aryenne est supérieure aux autres.

En 1952, les Jeux se déroulent à Helsinki. À ce moment, la planète vit au rythme de la Guerre Froide et est divisée en deux : l’Est et l’Ouest. Le CIO, fidèle à l’esprit de Pierre de Coubertin, accepte pour la première fois la participation de l’URSS. Au-delà d’une guerre des territoires, c’est également une guerre des médailles que se livrent l’URSS et les Etats-Unis.

En 1968, lors des Jeux de Mexico, les Afro-Américains menacent de ne pas participer car ils estiment ne pas avoir les mêmes droits que les Américains blancs. Finalement, ils acceptent de participer. Lors de la remise des médailles du 200m, Tommie Smith et John Carlos, décident de lever chacun un poing ganté de noir en signe de protestation. Un “message fracassant et historique” pour Philippe Torreton qui ajoute “qu’une paire de gants aura définitivement fait tomber les masques“.

Carl Lewis remporte le 4 x 100 m aux JO de Los Angeles 1984. © 1984 Comité International Olympique (CIO)
Carl Lewis remporte le 4 x 100 m aux JO de Los Angeles 1984. © 1984 Comité International Olympique (CIO)

♦ Les Jeux Olympiques frappés par un attentat en 1972 à Munich

La délégation israélienne a été attaquée par Septembre noir, une organisation palestinienne. 11 victimes sont à déplorer. Pour Philippe Torreton, c’est “la première fois que les Jeux Olympiques sont touchés en plein cœur“.

En 1980, les Jeux de Moscou sont menacés car l’URSS a envahi l’Afghanistan un an plus tôt. En réponse, les Etats-Unis ont boycotté les Jeux Olympiques. 4 ans plus tard, les Jeux se tiennent à Los Angeles. L’occasion pour l’URSS et pour 17 pays communistes de boycotter à leur tour cette édition par “principe de sécurité des athlètes“.

Plus récents, bien que grandioses, les Jeux Olympiques de Pékin en 2008 ont également été marqués par des conflits. Chaque passage de la flamme a été perturbé par des soutiens au Tibet, un pays sous le joug de la répression chinoise.

Photo © Dr. Avishai Teicher
Photo © Dr. Avishai Teicher

♦ Pourquoi la rédaction vous le conseille ?

Ce documentaire très complet revient sur la totalité des éditions des Jeux Olympiques depuis 1896. Les images d’archives permettent de revivre les exploits sportifs mais également des moments politiques forts qui ont marqué à jamais l’histoire des Jeux. Comme le précise Philippe Torreton, L’Odyssée des Jeux Olympiques montre que cette “fête olympique fragile est victime comme le monde de ses surenchères“.

♦ Ils font l’actualité des documentaires

Covid-19 : la course aux vaccins de Catherine Gale qui suit cinq équipes de scientifiques lancés dans une course contre-la-montre pour trouver un vaccin et lutter contre la pandémie de Covid-19. Un documentaire à découvrir dans son intégralité ci dessous :

// Envie de découvrir d’autres documentaires ?

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances