Pôle Derbi | La Covid a accéléré de 5 ans la conscience verte des entreprises

Calce Col de la Dona éoliennes Ecoparc catalan

Dans le cadre de son assemblée générale, le Pôle Derbi et son président André Joffre – également surnommé “Monsieur solaire” – ont fait le point sur le plan de relance et son application dans le cadre des énergies renouvelables.

♦ La défense de l’environnement comme outil de reconquête économique

Malgré quelques “chicayas” administratives, le pôle de compétitivité chargé d’accompagner les porteurs de projet dans les énergies renouvelables se porte bien. Même si, selon André Joffre, pour rentrer dans les clous de la loi, il faut accélérer au niveau des réalisations concrètes.

Le fondateur de l’entreprise Tecsol constate que les Allemands ont installé 4 fois plus de solaire que les Français en 2020 ; les Espagnols 3 fois plus. “Moi je veux bien qu’on soit maladroits, que ce soit la faute de l’administration. Mais nous devrions être aussi bons que les Allemands, les Espagnols, les Italiens ou les Belges !” André Joffre dénonce également un double discours de la part de l’État et de son commissaire au plan. “Nous ne pouvons pas faire confiance à un écosystème dans lequel les intérêts financiers et politiques sont très complexes. Si l’on n’y prend garde, seules les Régions seront à la manœuvre”. 

Autre point clef selon André Joffre : la crise de la Covid a accéléré la prise de conscience écologique des entreprises ; des grands groupes comme des PME. “Aujourd’hui, les entreprises de tous les secteurs considèrent la défense de l’environnement comme un outil de conquête, de création de valeur ou de richesse”. 

Cette prise de conscience et l’agilité permise par l’accélération du digital et des visioconférences a permis un gain de 5 ans dans la maturation des projets. “Nous sommes certains que les énergies renouvelables ne produisent ni effet de serre, ni déchet, et personne ne le conteste”.

Calce Col de la Dona centrale solaire Engie Suez éoliennes Ecoparc catalan
Calce Col de la Dona éoliennes Ecoparc catalan

♦ Les Pyrénées-Orientales produisent plus d’énergies vertes que ses besoins en électricité

Selon André Joffre, le département produit 100MW d’électricité grâce à la puissance hydraulique issue notamment des lacs de Cerdagne. Toujours selon André Joffre, les éoliennes de Calces produisent à elles seules 100MW. Ces deux sources d’énergie renouvelables “couvrent largement les besoins électriques des Pyrénées-Orientales”.

C’est du côté des camions qui traversent quotidiennement notre département que le bât blesse. “Il faut résoudre le problème, et à court terme cela ne se réglera pas par l’électrique sur les camions”.  L’hydrogène vert semble être la solution ; la Région Occitanie développant cette filière énergétique notamment pour les mobilités.

Agnès Langevine, vice-présidente de la Région déclarait : “Perpignan est un carrefour stratégique pour l’hydrogène vert. Pour être une base de production, mais aussi afin de ravitailler tous ces poids lourds qui transitent par les Pyrénées-Orientales”.

Selon Agnès Langevine, le parc qui prévoit 3 éoliennes flottantes au large de Port-la-Nouvelle devrait alimenter un site de production d’hydrogène. “Il faut aussi le distribuer et y associer les usages, mobilités, charges lourdes. (camions, cars, ou ferroviaire)”. La région a d’ores et déjà commandé 3 locomotives qui viendront remplacer celles propulsées au diesel. Agnès Langevine déclare vouloir, avec l’aide de la communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole, “faire du territoire un spot à hydrogène”.

Agnès Langevine
Agnès Langevine

♦ Le Pôle Derbi en chiffres

Implanté à Perpignan, le Pôle réunit les entreprises, laboratoires, universités, centres de formation, fédérations professionnelles, organismes financiers et collectivités territoriales impliqués dans le développement de la filière des énergies renouvelables.

  • 155 adhérents,
  • 37 projets étudiés en 2020,
  • 12 projets labellisés, pour un investissement de 23M€,
  • 7 projets ont d’ores et déjà été financés en 2020 pour 8,5M€ d’investissement dont 2M€ de subventions,
  • 9 projets recherche et développement pour un total d’investissement de 17,8M€ (voir ci-dessous).

– 4 projets de réseaux intelligents
– 2 dans l’hydrogène
– 1 dans le solaire
– 1 dans la bioénergie
– Et enfin 1 projet concerne le stockage de l’énergie

Calce Col de la Dona centrale solaire Engie Suez éoliennes Ecoparc catalan
Calce Col de la Dona centrale solaire Engie Suez

♦ Revoir le webinaire sur les outils du plan pour « Une relance verte, sociale et territoriale »

// Sur le même thème :

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances