Occitanie | Un budget régional 2021 propulsé au sans carbone

Illustrations paysages pyrénées-orientales

Carole Delga présentait à la presse le dernier budget avant l’élection régionale ; élection qui pourrait avoir lieu, si les conditions sanitaires le permettent, en juin 2021. Un budget qualifié de “sérieux, volontariste et solidaire” par la présidente socialiste.

♦ La première Région de France à adopter un budget “vert”

Pour Agnès Langevine, vice-présidente chargée notamment de la transition écologique, il s’agit d’un travail de transparence vis-à-vis des habitants de la région Occitanie. Ce budget est qualifié de “cohérent” avec l’objectif politique de la majorité régionale. Agnès Langevine de rappeler que l’objectif de l’Occitanie est de devenir la première région à énergie positive ; en clair atteindre rapidement la neutralité carbone. “Il s’agit d’une photographie ; et ce qui sera intéressant à mesurer sera la trajectoire de ce budget vert” précise Agnès Langevine.

“Souhaitant apporter toute la transparence possible à son engagement en faveur de la transition climatique, la région Occitanie est la première de France à mettre en place dès son budget 2021, une classification rigoureuse de ses dépenses afin d’en évaluer l’impact sur le climat”.

L’entièreté du budget régional est passée à la moulinette de l’Institute for Climate Economics (I4CE) ; structure spécialisée et fondée par la Banque des Territoires et l’Agence Française de Développement. Cet organisme est chargé de classer en 4 catégories chaque ligne du budget de la collectivité en fonction de son impact sur le gaz à effet de serre.

Agnès Langevine
Agnès Langevine

♦ Le budget 2021 de la région Occitanie affiche 60% de décisions neutres pour le climat

Ces mesures sont donc considérées “sans impact significatif sur la trajectoire de neutralité carbone”. Selon I4CE, il s’agit de dépenses sociales et culturelles ; hors travaux sur les bâtiments, dépenses d’énergie, déplacements et alimentation. Pour Agnès Langevine, l’objectif est de diminuer cette part neutre du budget.

Selon “l’association experte de l’économie et de la finance”, 25% des mesures budgétées par la Région sont “favorables” ; 16,2% très favorables, et 9,6% favorables. Les mesures dites “très favorables” concernent des dépenses d’investissement dans les secteurs de la rénovation énergétique des bâtiments, ainsi que dans des infrastructures ferroviaires.

Sur l’ensemble du budget de la Région, 4,4% des mesures sont classifiées comme “défavorables”. Il s’agit d’actions qui favorisent le transport aérien et les routes nationales et départementales.

Les priorités du budget régional 2021
Les priorités du budget régional 2021

♦ Quid de la budgétisation des propositions de la convention citoyenne ?

Lors de la remise des travaux de la Convention citoyenne, la Présidente de la Région s’était engagée à traduire dans le budget 2021 la majorité des 52 propositions nées de la convention citoyenne. Dans ce budget, Carole Delga précise que 90% des 52 propositions prioritaires sont prises en compte.

Interrogée sur les 10%, soit 7 mesures, Carole Delga indique que 4 d’entre elles sont à retravailler avec le comité de suivi de la Convention. “Dans la formation, elles ne sont pas assez précises pour qu’on puisse les traduire en l’état”.  2 mesures feront l’objet d’une réorientation vers les collectivités concernées. Carole Delga prend pour exemple la mesure qui concerne l’attribution des logements sociaux. En effet, cette compétence est municipale ou départementale.

La dernière proposition a été écartée pour des raisons idéologiques. Il s’agit de la mesure qui consiste à proposer – notamment aux détenus, demandeurs d’emploi – de dépolluer, nettoyer et entretenir les sites naturels et les villes contre des services ou une indemnisation. “Cette mesure ne correspond pas à notre projet de société“, Carole Delga.

Agnès Langevine et  Carole Delga à l’Université de Perpignan © Arnaud Le Vu / MiP
Agnès Langevine et Carole Delga à l’Université de Perpignan © Arnaud Le Vu / MiP

♦ Le budget de la région Occitanie en chiffres

  • Un budget 2021 à 3,7 Mrd€ ; en hausse de 5,9%.
  • La plus grosse enveloppe de ce budget (833 M€) est dédiée aux transports et aux infrastructures. 592 M€ pour l’éducation et la jeunesse ; et 450 M€ pour l’emploi, la formation professionnelle et l’apprentissage.
  • L’investissement est de 1,4 Mrd€ ; en hausse de 12%.
  • Le pacte vert représente 2 M€.
  • Des ressources stables compte tenu de la crise, et un recours à l’endettement plus important pour faire face à la volonté d’investissement.
  • La capacité d’endettement de la Région pour ce budget est de 6 ans ; contre 4 années en 2020. Carole Delga de relativiser ce nombre d’années nécessaires pour se désendetter. Pour l’État, il faudrait des siècles pour remboursés la dette.
  • La dette par habitant en 2019 était de 342€, en 2020, cette dette représente 413€ par habitants. Pour rappel, la moyenne à l’échelle des 13 régions, de la dette par habitant était en 2019 de 384€. À titre de comparaison, la dette municipale liée aux Perpignanais est de 1.698€.
Région Occitanie Dépenses d'investissement inscrites aux Budgets Primitifs en M€
Région Occitanie Dépenses d’investissement inscrites aux Budgets Primitifs en M€

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances