Pol’Hebdo – J-8 des Régionales et Départementales

Elections départementales / regionales Pyrénées-Orientales

♦ Régionales / Un nouveau sondage place le RN en tête au 1er tour et Carole Delga élue au second

À peine une semaine après le sondage de l’Ifop commandé par La Tribune, cette nouvelle enquête Ipsos* pour France3 confirme la même tendance. Jean-Paul Garraud en tête au soir du 20 juin, avec 33% des sondés, quand 30% se prononcent en faveur de Carole Delga. En 3ème position, ex æquo avec 11% des intentions de vote, on retrouve le candidat Les Républicains, Aurélien Pradié et Vincent Terrail-Novès, soutenu par la majorité présidentielle. La liste amenée par l’écologiste Antoine Maurice se place en 4ème position avec 8% des sondés.

Sondage Ipsos/Storia pour France bleu et France 3
Sondage Ipsos/Storia pour France bleu et France 3

Pour le second tour, quand l’eurodéputé peine à rassembler, ne gagnant que 1 point entre les deux tours, la présidente sortante de gauche serait réélue avec 41% des suffrages, dans l’hypothèse d’une quadrangulaire.

Quant à l’opinion des candidats, c’est Carole Delga obtient 54% des bonnes opinions (21% de mauvaises). Jean-Paul Garraud souffre, lui d’un déficit de notoriété. En effet, 81% des personnes interrogées ne le connaissent pas. Pour ceux qui le connaissent, seuls 13% ont une bonne opinion de lui. Les sondés connaissent assez peu les candidats, hormis Carole Delga, seuls 76% ne connaissent pas Aurélien Pradié. Quant à Vincent Terrail-Novés, il manque terriblement de notoriété, 85% disent ne pas le connaître.

Opinion à l'égard des candidats - Sondage Ipsos/Storia pour France bleu et France 3
Opinion à l’égard des candidats – Sondage Ipsos/Storia pour France bleu et France 3

Le sondage révèle également les sujets de préoccupation des habitants de l’Occitanie

  • La délinquance à 40%. Un chiffre équivalent à celui constaté au niveau national.
  • Le chômage à 30%. Au niveau national, 27% des Français sont préoccupés par le chômage.
  • Dans le trio de tête des préoccupations des sondés, se trouve l’immigration (28%). Les personnes interrogées ont répondu ce sujet parmi les 3 réponses possibles à la question suivante. « Parmi les questions suivantes, quelles sont les trois qui vous semblent les plus préoccupantes aujourd’hui en Occitanie ?”

Mais les sondeurs ont aussi questionné à propos des compétences de la région. “Quelles devraient être les deux priorités de votre Conseil régional ?” C’est la modernisation de l’économie et l’aménagement du territoire qui arrivent en tête des priorités souhaitées.

♦ Régionales / France 3 Occitanie organise un débat entre les candidats

Ils étaient 8 des 9 candidats à débattre de leurs propositions pour la Région Occitanie. Parmi les sujets abordés, l’économie, la relance, ou encore les projets structurants. À noter l’accrochage entre les 3 candidats qui étaient auparavant tous 3 membres de la même famille politique. Accrochage orchestré par Aurélien Pradié candidat Les Républicains à l’encontre de Jean-Paul Garraud (RN), et Vincent Terrail-Novés, soutenu par En Marche.

Revoir le débat dans son intégralité ci-dessous.

♦ Régionales / Carole Delga présente son programme en Pays Catalan

Ce vendredi, la présidente sortante et candidate à sa réélection est dans les Pyrénées-Orientales pour présenter son projet pour la mandature à venir. Au programme visite d’entreprise et conférence de presse afin de détailler son projet pour “l’Occitanie et le Pays Catalan”. Son projet qu’elle veut “clair, ambitieux, solidaire, écologique et citoyen”. Il s’agit de “servir et soutenir ses habitants au quotidien”.

La présidente sortante décline le constat de son équipe depuis les 6 dernières années. “Nous avons su mettre en place des solutions adaptées à chaque territoire de notre région, et être particulièrement actif depuis le début de la crise pour protéger nos concitoyens, nos entreprises et leurs salariés”.

FRANCE - CAROLE DELGA PRESENTS HER LIST FOR THE REGIONAL ELECTIONS IN OCCITANIE
Les priorités de Carole Delga ? Cliquez pour voir les priorités de Carole Delga
  • Améliorer le pouvoir d’achat avec des mesures justes.
  • Développer une santé de qualité et de proximité.
  • Poursuivre la priorité à l’éducation et à la formation pour nos jeunes.
  • Agir pour l’emploi et soutenir nos entreprises en favorisant la transition écologique. Et en garantissant notre souveraineté sanitaire, énergétique et agroalimentaire.
  • Renforcer les infrastructures de transports en investissement massivement.
  • Continuer à garantir la sécurité au quotidien dans les transports et autour de nos lycées, et en soutenant les polices municipales des communes.

Carole Delga se veut “capitaine d’une équipe de 158 candidats dans nos 13 départements, tous compétents dans leur domaine, prêts à travailler avec éthique et humilité se mettre au service des hommes et femmes qui composent notre territoire. » La candidate de gauche affiche également le soutien d’un tiers (1.600) des maires de la Région. Un soutien qui est selon elle, “le fruit de 5 années de travail collectif, cohérent et en proximité, qui a permis d’apporter des solutions sur mesure et concrètes pour les communes et habitants d’Occitanie”.

♦ Régionales / Les verts sillonnent le Pays Catalan

Le candidat écologiste est ce week-end dans notre département. Le Samedi 12 juin à 18h30 la liste “L’Occitanie et le Pays Catalan naturellement” organise un meeting à Perpignan, au pied du Castillet. En présence de la tête de liste Antoine Maurice, du député européen David Cormand, et du coordinateur national de Génération.s Benjamin Lucas.

Le dimanche 13 juin à 14h, Antoine Maurice et Eric Piolle, maire de Grenoble et candidat à la primaire écologiste pour l’élection présidentielle, seront à Thuès-entre-Valls sur la Parking de la Carença pour faire du canyoning et discuter avec des professionnels locaux du tourisme, et répondre à vos questions.

04/05/2021, Perpignan, France, Antoine Maurice affichage libre © Arnaud Le Vu / MiP

♦ Régionales / Terrail Noves ses propositions pour la jeunesse

Le candidat soutenu par la majorité présidentielle est venu cette semaine dans le département. Avec Frédérique Lis, tête de liste de la section des Pyrénées-Orientales, il est allé à la rencontre du syndicat de défense du cru Collioure-Banyuls. Il a également rendu visite à l’entreprise spécialisée dans le bouchon, Diam bouchage.

Vincent Terrail-Novés a également décliné son programme pour la jeunesse. Le candidat En Marche et qui se dit indépendant affiche le slogan : “Non au chômage des jeunes, Oui à l’égalité des chances !”. Et dénonce le budget de la formation professionnelle de plus de 20% qui contraste avec le taux de chômage le plus élevé (de France métropolitaine) chez les jeunes.

Parmi ses nombreuses propositions on trouve pêle-mêle, la mise en place d’une “politique plus humaine de l’orientation et la formation professionnelle” ou l’adaptation des lycées et des CFA “aux nouveaux enjeux environnementaux et numériques”. Le conseiller régional sortant souhaite par exemple, “allouer un budget participatif de 50 000€ à chaque lycée pour les projets en lien avec la vie lycéenne ou à l’amélioration des établissements, portés, gérés et votés par les lycéens. Soit 24 millions € pour les 481 lycées de la Région”. Mais aussi “créer une école des hautes études touristiques”, pour former en Occitanie les managers des entreprises et des organismes de tourisme.

Vincent Terrail-Novés veut aussi la “création d’un fonds régional de 2 millions d’euros pour garantir 10000 prêts bancaires pour financer des études supérieures”. Pour les décrocheurs scolaires, celui qui est aussi maire de Balma propose une ‘’troisième voie’’ de formation diplômante en complément les lycées professionnels et CFA. Une 3ème voie sur la base du « faire pour apprendre » et en adéquation avec les besoins des entreprises locales.

https://twitter.com/ElanOccitan/status/1402284351807700999

♦ Régionales / Le candidat Les Républicains annonce son programme culture et patrimoine

3 grandes lignes sont développées par Aurélien Pradié. S’il est élu à la tête de l’exécutif régional, il entend “créer une mission regionale du patrimoine”. Il veut identifier avec les maires et les associons “les trésors patrimoniaux en danger”. Demander une évaluation de l’impact patrimonial de chaque construction et combattre les projets éoliens qui dégradent les paysages et donc la capacité de valorisation et d’attraction du patrimoine régional”.

Pour rendre la culture accessible à tous, le candidat propose ; De lancer des appels à projets massifs pour que chaque habitant puisse profiter de réductions avec son ticket de parking relais ou son abonnement de train pour une activité culturelle. Aurélien Pradié propose également de “préserver les traditions et stimuler la création”.

05/08/2020, Sainte Marie la Mer, France, Illustration village littoral Mediterrannee © Arnaud Le Vu / MiP / APM

♦ Régionales et Départementales / Le collectif Union Essentielle se lance dans la bataille

Leurs documents de campagne montrent des sourires à foison qui pourraient faire penser à une publicité pour dentifrice. Que nenni, il s’agit de montrer que dire que “nous sommes tous essentiels”. Ce collectif qui présente “une liste citoyenne et indépendante des partis politiques” est porté par Anthony Boursicaud.

Pour les élections départementales, “Union essentielle” est présente sur 6 des 17 cantons.

Le collectif se présente comme, cliquez pour lire
  • des hommes et des femmes “sans conflits d’intérêts, sans cumul de mandats, sans appartenance à un parti politique”,
  • “d’horizons divers, militants de longue date ou primo militants”,
  • et “qui se sont engagés à respecter la charte d’Union Essentielle” 
Cliquez pour voir leurs priorités
  • respecter l’humain, le monde vivant, défendre le bien commun,
  • rendre les habitants souverains, grâce à la démocratie directe,
  • et agir avec intégrité, écoute et transparence.
Cliquez pour voir leur programme ?
  • la démocratie directe : chaque voix compte, et le temps pris aujourd’hui sera gagné demain,
  • le respect de l’humain, du vivant : dès maintenant pour tous, et demain pour l’avenir de nos enfants,
  • la recherche permanente du bien commun.
Détail de la profession de foi de "Union essentielle"

♦ Départementales / Le débat de France 3

Le 7 juin, l’antenne catalane de France 3 organisait un débat entre 7 candidats à la présidence du département des Pyrénées-Orientales. Durant plus d’une heure, les candidats ont débattu du défi de la dépendance des personnes âgées, de leurs propositions pour faire diminuer le nombre d’allocataires du RSA ou encore de la relance économique. Pour rappel, le département souffre d’un taux de chômage 2 fois plus élevé que la moyenne nationale. Revoir l’intégralité du débat ci-dessous.

♦ Départementales/ La gauche d’Hermeline Malherbe présente son projet

Hermeline Malherbe présentait il y a peu son programme pour la nouvelle mandature. Un programme avec des mesures générales, mais aussi des propositions spécifiques à chaque canton.

Certaines mesures peuvent être très concrètes. Ainsi sur le canton 1, Les Aspres, où Hermeline est candidate avec Thierry Voisin, l’une des propositions est la création d’un mur d’escalade pour le collège. Quand d’autres propositions sont plus générales. Ainsi sur le canton 9, Perpignan Moulin à vent, le binôme composé d’anciens écologistes s’engage à “soutenir le commerce de proximité” ou “à rendre compte de [leurs] actions”.

Retrouver l’ensemble des mesures déclinées par canton sur le site MonDépartementEnCommun.

La présidente sortante du conseil départemental a décliné les 3 dimensions de son programme et les engagements des binômes “en commun”.

  • “Accompagner les habitants au quotidien face aux effets de la crise, de la naissance au grand âge”.
  • “Pour un développement durable et responsable du territoire”.
  • “Vous associer et encourager les initiatives collectives”.

Parmi les propositions, la majorité sortante propose des mesures en matière de santé de perte d’autonomie et de handicap. Aide à la vaccination anti-covid, ouverture de maisons de santé pluridisciplinaires et de centres de santé avec des médecins salariés.

Dans le domaine de la perte d’autonomie, compétence du département avec notamment le versement Aide Personnalisé à l’autonomie (APA), le groupe “Mon département en commun” souhaite.

  • Développer les solutions de maintien à domicile.
  • Mais aussi “créer 500 places d’hébergement pour les personnes âgées et les personnes handicapées en établissement et/ou accueils diversifiés en ville et dans les centres bourgs”.
  • Développer les résidences partagées, l’habitat inclusif et les formules d’EHPAD « hors les murs ».
  • Ou encore, soutenir les haltes-répits pour soulager les aidants familiaux.
03-05-2021, Perpignan, France, Mon département en commun, Départementales © Arnaud Le Vu-01-2021-05-03-10-02

♦ Départementales – Retour sur l’élection de 2015 avec le vote sur les Cantons 15, 16 et 17

La Vallée de l’Agly, canton 15, compte 38 communes dans son giron. En 2015, 21.339 personnes étaient appelées à voter sur ce canton. 4 binômes se présentaient au suffrage des électeurs ; en gras, le binôme élu à l’issue du second tour.

  • André Bascou, maire de Rivesaltes et Marie-Claude Conte Grégoire pour la droite et le centre.
  • Lola Beuze et Charles Chivilo (Maire de Maury) pour la majorité départementale de gauche. 
  • Florence Jurado et Robert Olives pour le FN devenu RN.
  • Et enfin, Joël Diago et Elisabeth Ruiz.

La Vallée de la Têt, canton 16 compte 10 communes. En 2015, il y avait 18.664 inscrits sur les listes électorales de ce canton et 4 binômes candidats. En gras, le binôme élu à l’issue du second tour.

  • Damienne Beffara et Robert Olive pour la majorité départementale de gauche. 
  • Sandrine Dogor et Robert Rappelin pour le FN, Rassemblement Bleu Marine.
  • Robert Raynaud et Armelle Revel-Fourcade pour l’union de la droite et du centre.
  • Et enfin Félicité Bullot et Jean-Jacques Cadéac.

Vallespir-Albères, le canton 17 compte 13 communes.

En 2015, 24.140 électeurs étaient appelés aux urnes. Et 5 binômes sollicitaient leur suffrage. En gras, le binôme élu à l’issue du second tour.

  • Robert Garrabé et Martine Rolland pour la majorité sortante de gauche. 
  • Gaële Lehembre et Stéphane Massanell pour le Front National.
  • Brigitte Ferrer et Alexandre Puignau pour la droite.
  • Chantal Dubon et Jean Guichet pour le Front de Gauche.
  • Jean-Pierre Brazes et Nathalie Bussière, divers droite.

*Le sondage réalisé pour France 3 par Sopra Steria/Ipsos. Panel de 1.000 personnes interrogées par internet, entre le 3 et le 7 juin 2021.

// Les campagnes électorales dans les Pyrénées-Orientales :

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances