fbpx
Aller au contenu
Accueil » Actualités » Éco - Société » Été 2022, une saison record pour le tourisme en Occitanie

Été 2022, une saison record pour le tourisme en Occitanie

Paulilles, littoral des Pyrénées-Orientales pendant les vacances © Arnaud Le Vu / MiP

Article mis à jour le 9 septembre 2022 à 08:28

En 2022, l’Occitanie renouvelle son exploit de l’année passée : se placer en tête des régions françaises qui comptabilisent le plus de nuitées durant la période estivale. D’après les premiers résultats, 2022 semble même être l’année de tous les records avec une hausse de la fréquentation des clientèles étrangères.

Mais les excellents résultats ne s’expliquent pas seulement par la présence des touristes étrangers. Ils sont également la conséquence de la venue de la clientèle française, régionale et extra-régionale.

Collioure, France, Illustration Collioure tourisme © Arnaud Le Vu / MiP

Bilan des nuitées estivales 2022

Durant la saison estivale, du 1er juillet au 24 août, le nombre de nuitées passées en Occitanie par les clientèles françaises extra-régionales se maintient par rapport à l’année précédente (-2%) mais reste en hausse depuis le début de l’année (+9%).

Comparativement à l’année 2019, la hausse est d’autant plus spectaculaire, +34% sur l’été et +32% depuis le 1er janvier.

Pour les clientèles étrangères, le nombre de nuitées est reparti à la hausse après deux années difficiles pour cause de crise sanitaire. Sur la période estivale, la fréquentation a augmenté de 46% par rapport à 2021 et de 81% depuis le début de l’année. Autre constat, en 2022, le nombre de nuitées a même dépassé les résultats de 2019.

En tenant compte des clientèles françaises et étrangères, l’Occitanie voit ses nuitées touristiques progresser de 11% par rapport à 2021 et de 25% par rapport à 2019, sur la période estivale ; et de 29% par rapport à 2021 et 19% par rapport à 2019 depuis le début de l’année. Lors de la conférence de presse dédiée aux résultats du tourisme, Vincent Garel a déclaré que 208 millions de nuitées avaient été comptabilisées en 2019 et que ce nombre devrait être de 215 millions pour 2022.

Pour continuer sur cette lancée et avoir des marges de progression sur le tourisme, Vincent Garel, président du CRTL Occitanie, estime qu’il faut « développer davantage le tourisme de proximité qui offre des services pour les touristes, qui soit acceptable pour les populations qui habitent sur les territoires » et « mettre en œuvre des moyens pour protéger l’environnement ».

À noter également que 50% des habitants d’Occitanie sont partis en vacances cet été et que la grande majorité a fait le choix de rester dans cette région. Par ailleurs, 71% des résidents d’Occitanie affirment héberger de la famille ou des amis durant l’été.

Collioure - Une saison record pour le tourisme en Occitanie

La richesse du territoire : la clé du succès ?

Vincent Garel a rappelé « que l’Occitanie est un territoire où tout existe et tout est possible : le littoral, la montagne, la campagne, l’accueil de grands rendez-vous culturels, festivals, patrimoniaux ». Cela contraint la région a « développer un marketing très différencié » ; mais c’est peut-être la raison qui explique la fréquentation record pour cette année 2022. Tous les univers de destination progressent par rapport à 2021. Pourtant, la clientèle, qu’elle soit française ou étrangère, semble avoir ses préférences.

La campagne est la destination plébiscitée avec 33% de part de marché. Elle est suivie par le littoral (30%) puis par l’urbain (26%). Les Pyrénées (6%) et le Massif Central (5%) ferment la marche.

La clientèle française et étrangère s’est laissée séduire par la campagne qui enregistre une hausse de fréquentation de 16% par rapport à 2021 et 27% par rapport à 2019, l’année d’avant-crise. Le littoral affiche également de bons résultats, avec une hausse de la fréquentation de 13% par rapport à 2021 et de 26% par rapport à 2019.

En revanche, dans les Pyrénées et le Massif Central la tendance s’inverse ; puisque la fréquentation a diminué de, respectivement 2% et 1% par rapport à 2021. Comme le rappelle Vincent Garel, cette perte de la clientèle peut s’expliquer par la succession de deux années d’exception avec des touristes en quête de grands espaces et de plein air.

Le président du CTRL d’Occitanie a exprimé sa volonté de « s’appuyer sur de grands évènements, notamment la Coupe du monde de rugby qui se tiendra en 2023, pour aller chercher de la clientèle ». Il poursuit : « l’Occitanie doit devenir le camp de base des supporters qui viendront voir les matchs ».

Des axes d’amélioration

Bien que l’année 2022 se distingue par ses chiffres records, la reprise est encore difficile dans certains secteurs. Il s’agit du tourisme d’affaires, mis à mal par le développement du télétravail et des visioconférences, du tourisme spirituel, et du thermalisme. Pour ce dernier, Vincent Garel explique que les « concernés ont besoin de retrouver confiance » et qu’il faut « soutenir cette filière qui fait déjà de gros efforts ».

Le retour de la clientèle étrangère

Libérée des restrictions sanitaires, la clientèle étrangère a choisi de poser ses valises en Occitanie en juillet et en août. La fréquentation dépasse celle de 2019 et est fortement due à la clientèle européenne. Dans l’ordre de fréquentation, les touristes étrangers qui viennent passer leurs vacances en Occitanie sont originaires : des Pays-Bas, de Belgique, du Royaume-Uni, d’Allemagne et d’Espagne.

Par rapport à 2021, l’Occitanie a également accueilli davantage de touristes étrangers. Le nombre de nuitées touristiques a progressé de 276% pour les touristes originaires d’Irlande, de 220% pour ceux originaires du Royaume-Uni et de 138% pour les touristes canadiens. Par rapport à 2019, ce sont les touristes suisses qui ont été les plus nombreux à revenir (+75%) suivis des touristes canadiens (+54%) ; a contrario des touristes suédois (-45%) et italiens (-13%) par rapport à 2019.

05/08/2020, Sainte Marie la Mer, France, Illustration village littoral Mediterrannee

L’Occitanie souhaite accueillir ses touristes dans les meilleures conditions possibles

Depuis plusieurs années, l’Occitanie met en place une stratégie régionale afin de développer l’accès au tourisme pour tous. 

Muriel Abadie a relevé « l’excellence des résultats », due au travail du CRTL, essentiel pour la région. Différents dispositifs accompagnent les secteurs en difficulté, notamment le thermalisme et le tourisme d’affaires.

La vice-présidente de la région Occitanie a redonné les trois objectifs de la présidente Carole Delga en matière de tourisme :
– « faire de l’Occitanie une région avec un tourisme pour toutes et pour tous, que personne ne soit exclu des destinations touristiques proposées » ;
– « continuer à accompagner les professionnels du tourisme qui ont énormément souffert durant cette crise sanitaire mais aussi les saisonniers » ;
– « aller vers un tourisme plus durable et plus vertueux ».

Muriel Abadie s’est félicitée des 31.000 demandes de cartes Occ’ygène commandées en 2022 mais également du succès du train à 1€ . Ces dispositifs ont été mis en place « pour permettre à toutes les familles, mais surtout aux plus modestes, d’avoir accès à des vacances ».

Elle a tenu à préciser que « ce tourisme social et solidaire n’était pas de la charité » et qu’avec l’aide aux premiers départs en vacances, la volonté de Carole Delga était de « permettre à tous les enfants d’avoir accès à des vacances, au même titre et au même pied d’égalité ». Parmi les 2.000 enfants qui ont bénéficié de ce dispositif, 120 étaient en situation handicap et 60 étaient ukrainiens.

Elle est également revenue sur le lien qui unit le tourisme à la culture. L’Occitanie ne peut être dissociée des festivals et de son patrimoine.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances