Saison 2021 | Quelles perspectives pour le tourisme en Occitanie ?

05/08/2020, Sainte Marie la Mer, France, Illustration village littoral Mediterrannee © Arnaud Le Vu / MiP

La filière touristique représente l’un des piliers économiques de la région. Avec la crise sanitaire, l’activité touristique a été durement touchée en Occitanie. La Région, le Comité Régional du Tourisme et des Loisirs (CRTL) ainsi que l’ensemble des professionnels du secteur ont dû s’adapter pour séduire une nouvelle clientèle. Quel est le bilan de l’année 2020 et quelles sont les perspectives pour la saison touristique 2021 ?

 Bilan touristique de l’année 2020.

Une saison estivale préservée grâce au tourisme de proximité. Après une baisse drastique liée au premier confinement, l’économie touristique a été préservée durant les vacances d’été. Malgré une “baisse significative des nuitées” constatée par Carole Delga, la clientèle française – et notamment celle de proximité – a permis de sauver la filière touristique dans la région. 51% des habitants déclarent être restés en Occitanie pour leurs vacances d’été en 2020. L’Occitanie est d’ailleurs la seule de France à avoir connu un été positif et reste la destination préférée des Français.

En revanche, la saison hivernale 2020-2021 est plus contrastée. Cela s’explique surtout par la saison blanche pour les stations de ski qui ont enregistré une baisse de fréquentation de 23% par rapport à février 2020. Toutefois, les hébergements non marchands ainsi que les hébergements locatifs ont été plébiscités.

07/02/2019, Font-Romeu, France, station de ski des Pyrénées© Arnaud Le Vu / MiP
07/02/2019, Font-Romeu, France, station de ski des Pyrénées © Arnaud Le Vu / MiP

 Quelles perspectives pour l’année 2021 ?

Après ces mois rythmés par des confinements et le couvre-feu, les Français ont envie de s’évader. Sur les 72% de Français qui ont prévu de partir en vacances cet été, 68% souhaitent rester en France. L’Occitanie fait partie des destinations privilégiées par les Français.

Pour Manuel Bey, Président de la Fédération Régionale de l’Hôtellerie de Plein Air Midi Pyrénées, les professionnels peuvent se montrer “optimistes“. Contrairement à 2020, aucun arrêt franc des réservations n’a été constaté. Au vu des réservations déjà enregistrées pour cet été, il assure que “l’année 2021 devrait être meilleure que l’année 2020“.

Pour soutenir la filière touristique, la Région a mis en place différents dispositifs d’aides pour les entreprises comme pour les habitants d’Occitanie. Certaines actions instaurées en 2020 vont se poursuivre cette année.

26-04-2018, Collioure, France, Illustrations © Arnaud Le Vu / MiP
26-04-2018, Collioure, France, Illustrations © Arnaud Le Vu / MiP

 La carte Occ’Ygène et les trains à 1€ reconduits en 2021.

Parmi celles-ci, la carte Occ’Ygène. Une carte qui permet de bénéficier d’avantages et de réductions sur des prestations touristiques et de loisirs en Occitanie. Gratuite pour les jeunes de 18 à 26 ans et les familles modestes, cette carte est un excellent moyen de faire découvrir, d’augmenter la fréquentation de lieux touristiques et donc de relancer l’économie chez les prestataires partenaires. Pour 2021, la carte Occ’Ygène évolue et devient accessible à un public plus large. Une version sera réservée aux personnels des établissements de santé ou médico-sociaux ; un “geste de reconnaissance pour celles et ceux qui étaient au front dans cette crise sanitaire” pour Carole Delga.

Le dispositif des trains à 1€ sera également reconduit. Les offres liO sont pensées pour soutenir le pouvoir d’achat des habitants et faire découvrir aux habitants d’Occitanie la diversité de leur région. Carole Delga annonce le “projet de généraliser la gratuité des transports pour les jeunes de moins de 26 ans“. Une façon de répondre à une demande “très forte” chez les jeunes.

15/05/2020 Perpignan, France, Illustration SNCF Covid-19 mesures de distanciation sociale des usagers du train à Perpignan© Arnaud Le Vu / MiP / APM

 Pour les professionnels et les entreprises du tourisme : de nouveaux outils de soutien à la relance sont mis en place.

Une plateforme de réservation d’hébergements, sans intermédiaire, sera accessible dès l’été 2021. L’objectif est de créer de l’activité commerciale en privilégiant le circuit court. Une plateforme “sans commission pour les professionnels” précise Vincent Garel, Président du Comité Régional du Tourisme et des Loisirs. Ce sont 500 offres d’hébergements qui seront proposées dès le 15 juin.

Pour faciliter la reprise de l’emploi, en particulier dans le secteur de la restauration, des formations flash sont organisées en partenariat avec Pôle Emploi. Carole Delga explique que ces formations sont là pour “répondre à un besoin de recrutement“.

De nouvelles solutions de financements et des plans structurels seront élaborés pour soutenir la filière touristique et opter pour un tourisme durable et solidaire. Par exemple, le Fonds Tourisme Occitanie va soutenir les projets d’investissements structurants des entreprises touristiques. Ce plan propose de nouvelles solutions financières aux entreprises fortement impactées par la crise sanitaire.

07/05/2020, Canet-en-Roussillon, France, Illustration déconfinement interdiction plages, bord de mer, terrasses des cafés et restaurants / deconfinement banning beaches, seaside, café and restaurant terraces © Arnaud Le Vu / MiP / APM
07/05/2020, Canet-en-Roussillon, France, Illustration déconfinement interdiction plages, bord de mer, terrasses des cafés et restaurants © Arnaud Le Vu / MiP

 Les habitants d’Occitanie au secours de leur région

Vincent Garel espère que les habitants d’Occitanie effectueront cette année, comme en 2020, “un geste de solidarité pour le territoire“. Cela est essentiel “pour soutenir la reprise économique“. Pour le Président du CRTL, l’offre de transports va permettre de “rapprocher les mobilités de l’offre touristique”. Hervé Montoyo, représentant de l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie Languedoc-Roussillon souligne quant à lui l’importance de la communication qui a permis “aux Occitans de découvrir l’Occitanie“. Il constate également que cette crise sanitaire a permis aux différents acteurs de la région de travailler ensemble ; ce qui a conduit à de belles réussites pour “construire le tourisme de demain“.

Céret Amélie les Bains marché arènes musée

 Le tourisme thermal : un point fort de l’Occitanie.

Avec ses 28 stations thermales, la région Occitanie est la première région thermale française. Chaque année, ce sont près de 190.000 curistes qui sont accueillis dans les établissements thermaux. Ce tourisme représente 120 millions d’euros de retombées économiques. En 2020, ce secteur a subi une perte de chiffre d’affaires de 60% à 70%. Pour faire face à cette situation, la région a adopté l’année dernière un plan de relance et de transformation de la filière de 40 millions d’euros. Cet argent devrait servir à moderniser et relancer l’activité thermale de la région.

Pour Guillaume Dalery, Président de la Fédération Thermale d’Occitanie, ce que la région a mis en place pour ce secteur a été “particulièrement efficace par rapport au fait que cela a été fait en 3 étapes” : l’urgence, le court terme et le moyen terme. Le premier objectif était qu’aucun établissement thermal ne ferme définitivement ses portes. Mission réussie.

Il déclare que les “campagnes de communications pour relancer le secteur et faire revenir les curistes lui semblent efficaces“. Grâce à l’accompagnement de la région, il est “optimiste sur la filière thermale et est convaincu qu’il s’agit d’une des solutions du territoire pour relancer l’activité touristique“.

05/09/2020, Amelie-les-Bains, France, Palalda thermes romains © Arnaud Le Vu / MiP
05/09/2020, Amelie-les-Bains thermes romains © Arnaud Le Vu / MiP

 Quid du secteur de l’évènementiel ?

Jean-François Renac, de SOS Events 31 et spécialiste de l’événementiel, commence à “entrevoir un début de reprise“. Le secteur n’est “pas du tout dans les perspectives de reprise à court terme” car “le secteur de l’événementiel n’est pas vraiment un secteur ; c’est une filière au sens large, avec des interactions extrêmement fortes entre des gens qui sont très différents”. Il conclut “on sait que la reprise sera lente, on sait que la reprise va s’étaler sur au moins un an, un an et demi. Mais on est persuadés que la reprise sera là parce qu’il y a de la demande et que nos métiers sont devenus essentiels”. Jean-François Renac se montre “plus mesuré à rebondir sur le très court terme ; mais n’a pas inquiétude pour le moyen et le long terme“.

// Le tourisme en Occitanie et dans les Pyrénées-Orientales :

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances