Pol’Hebdo – J-2 des Régionales et Départementales

France - Perpignan - Panneaux electoraux elections regionales

Au programme de ce Pol’Hebdo à 2 jours du 1er tour des élections régionales et départementales. Pour les régionales : sondages, soutiens à Carole Delga, programme de la présidente sortante et de ses challengers. Pour les départementales, polémiques et risque d’inéligibilité pour l’ancien directeur des douanes devenu candidat RN sur le canton 10.

♦ Régionales / Le 3ème sondage en 2 semaines donne les mêmes enseignements que les 2 premiers

Après le sondage Ifop pour la Tribune, celui de l’Ipsos pour France 3, le sondage commandé par le groupe La Dépêche du Midi donne Carole Delga et Jean-Paul Garraud au coude-à-coude au 1er tour. Et la présidente sortante gagnante au second.

  • Selon ce sondage, Aurélien Pradié serait 3ème avec 12% des intentions de vote,
  • Vincent Terrail-Novés, arriverait 4ème avec 11%,
  • Et enfin, Antoine Maurice pour les Verts serait 5ème avec 10% des voix.

Les enquêteurs ont questionné à propos de la conviction des sondés. Ces derniers sont plus des 3/4 à se dire certains de leur intention de vote à quelques jours du 1er tour de scrutin. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 7 au 11 juin 2021. Lire l’étude complète sur ce lien.

♦ Régionales / Les enjeux du vote vus par les électeurs

Selon une étude menée par l’Ifop pour Internorm, 85% des personnes sondés déclarèrent vouloir voter en fonction d’enjeux régionaux. Lors du précédent scrutin régional de 2015, ils n’étaient que 63% à voter en fonction d’enjeux locaux, plutôt que nationaux. Malgré ce constat, les votants positionnent en tête de leurs choix des sujets régaliens où la région intervient mais dans une faible mesure. Les 3 premiers sujets déterminants le vote des sondés sont, la santé, l’emploi et la sécurité.

Alors que la sécurité ne fait pas partie des prérogatives des régions – à l’exception de celles relatives aux transports en commun et aux lycées -, elle s’est imposée dans le débat public dans un contexte où les questions relatives à la police et à la justice ont beaucoup pesé dans l’actualité. Cependant, dans ce contexte d’actualité des plus favorables, les enjeux sécuritaires n’ont pas pour autant pris une place exceptionnelle dans le process de choix des électeurs.

En effet, si la sécurité est un enjeu qui jouera « beaucoup » pour 58% des votants potentiels, c’est à peine plus que lors des dernières élections régionales de 2015 (55%) et à un niveau similaire à la fois avec d’autres enjeux régaliens comme le pouvoir d’achat (58%) ou l’emploi (62%) mais aussi avec des enjeux plus locaux dont la compétence revient notamment à la région : la gestion des finances (50%) et l’éducation via les lycées (52%).

♦ Régionales / Carole Delga veut soutenir le pouvoir d’achat

La présidente sortante était dernièrement dans le département pour annoncer son programme économique. Parmi les mesures phares, Carole Delga a développé la gratuité des transports ou le soutien à la monoparentalité ; Avec une aide au transport et à la garde d’enfant. Pour rappel, notre département compte le record de familles monoparentales, 28.6% parmi les familles avec enfants. Selon une étude Insee, notre département compte 17.225 mères isolées et 3.162 pères isolés.

France, Perpignan, 2021-06-11. The President of the Occitanie region and candidate was in Perpignan. Carole Delga presented her programme in the company of Agnes Langevine, head of section for the Pyrenees-Orientales. Photograph by Arnaud Le Vu / Hans Lucas.
Carole Delga – Juin 2021

« Parce que chômage peut rimer avec lourdes difficultés financières et qu’un redémarrage professionnel peut avoir un coût, deux mesures seront prises : une aide au transport par véhicule individuel ou sur le réseau régional liO, ainsi qu’une aide à la garde d’enfants pendant les 6 premiers mois de la reprise ou de formation nécessaire à la reprise ». 

Outre ce soutien au pouvoir d’achat, la candidate veut faire de l’habitat durable, la grande cause régionale de son éventuel nouveau mandat. Quant à l’aide directe aux entreprises fragilisées par la crise sanitaire, Carole Delga lance un fonds anti-faillite doté de 100M€. Ce fonds a vocation à permettre de rallonger le délai de remboursement des PGE ou de transformer ce crédit en capital, faisant de la Région un actionnaire de l’entreprise soutenue.

« Les Pyrénées-Orientales sont un des départements les moins touchés par les conséquences de la crise économique. La diversification a permis une adaptabilité importante. La saison touristique de 2020 était moins mauvaise que prévu. Et même, il s’agit d’un des départements avec la meilleure saison 2020 en comparaison avec le national. Parmi les 3 départements qui ont le mieux résisté à la crise, y compris en termes de chômage, il y a les Pyrénées-Orientales ».

♦ Régionales / 84 maires des Pyrénées-Orientales soutiennent Carole Delga

Au niveau de la Région, ce sont 1.600 maires (1/3 des maires d’Occitanie) qui soutiennent la candidate Carole Delga. Pour la présidente sortante, « c’est le fruit de 5 années de travail collectif, cohérent et en proximité ».

 Je n’ai qu’une méthode : écouter, rassembler, agir. Je crois au collectif, à l’écoute, à la proximité, à la sincérité. J’agis, comme chaque maire, avec pragmatisme et bon sens, au-delà de nos engagements partisans. C’est ce que j’ai fait pendant 5 ans et ce que je propose de faire à compter du 28 juin. En accompagnant les maires dans les domaines de la santé, de la sécurité, de la revitalisation commerciale. Ou encore en renforçant notre soutien à l’aménagement des communes, la construction de logements sociaux, la rénovation thermique et la mise en accessibilité des bâtiments communaux. »

Dans les Pyrénées-Orientales, on notera parmi les soutiens, le maire de Corneille-del-Vercol, sur la liste Occitanie en Commun, celui de Céret. Ou encore des maires initialement proches de la droite, comme Marc Médina, maire de Torreilles.

France, Perpignan, 2021-05-18. The President of the Occitanie region and candidate was in Perpignan. Carole Delga presented the section of 15 co-candidates carried by Agnes Langevine for the Pyrenees-Orientales, its record and some of its proposals. Photograph by Arnaud Le Vu / Hans Lucas.
Maire de Corneille-de-Vercol – Christophe Manas

Cliquez pour retrouver la liste des maires qui soutiennent Carole Delga et sa liste Occitanie en Commun.

♦ Régionales / Les mondes culturels et sportifs soutiennent Carole Delga

Parmi les signataires, on retrouve le chanteur de Vernet-les-Bains, Cali ou l’un des fondateurs des Déferlantes, David Garcia. Mais aussi, le photojournaliste Georges Bartoli, Anaïs Demaison, ou le chef d’orchestre Daniel Tosi.

« Nous, artistes et professionnels de la culture, de sensibilités diverses, déclarons apporter notre soutien résolu à la liste […]« Occitanie en commun » conduite par Carole Delga ». À ceux qui leur rétorquent que les artistes devraient garder leurs distances vis-à-vis du monde politique ; les acteurs culturels répondent : « Nous pensons important que la voix de la culture s’exprime sur le terrain politique de cette élection ». 

Deferlantes 2017 - Cali - Renaud-7080108
Deferlantes 2017 – Cali

Pour les soutiens de Carole Delga, a permis de cimenter une culture partagée entre les deux anciennes régions qui ont fusionné pour devenir la Région Occitanie. Ils saluent une « politique volontariste de soutien à la culture ». Qui s’est encore « puissamment manifestée durant la période de la pandémie avec le maintien intégral des subventions pour tous les porteurs de projets (lieux de diffusion, compagnies de création, festivals…) ».

Les sportifs dont Celine Hernandez, Jo Maso déclarent un soutien « résolu à la liste «Occitanie en commun» ». Les sportifs signataires de cet appel en faveur de Carole Delga justifient leur choix par la « politique volontariste de soutien aux acteurs du sport » et le partenariat avec la Région, jugé « fidèle et ambitieux pour le monde du sport ».

♦ Régionales / Le candidat Les Républicains annonce son programme pour la jeunesse

Outre l’octroi d’un prêt allant 10.000 et 50.000€ aux jeunes qui entreprennent, Aurélien Pradié veut mettre en place un revenu jeune de 4.000€. Un revenu complémentaire aux aides existantes destinées aux jeunes en formation dans des filières en tensions ou celles relatives aux grandes causes développées durant son mandat.

Le candidat de la droite et du centre veut aussi « renforcer l’éducation à la vie sexuelle ou affective ». Dans ce domaine, il entend lutter contre la précarité menstruelle via la mise en place de distributeurs de protections hygiénique dans les lycées. Accélérer la vaccination contre le papillomavirus ou garantir l’accès à l’IVG dans la Région Occitanie.

♦ Régionales / Le programme santé du candidat soutenu par En Marche

Vincent Terrail-Novés, conseiller régional sortant veut former « un pack cohérent, soudé et solidaire » contre le coronavirus. Outre le Covid-19, le candidat se donne 3 priorités en cas de victoire à la présidence du Conseil Régional.

  • Inciter l’ensemble de la population à pratiquer de l’activité physique pour réduire l’apparition des pathologies,
  • Agir précocement sur les maladies pour les guérir ou pour en réduire la gravité, par le dépistage des pathologies et des facteurs de risques médicaux, dans la population générale et sur des populations ciblées,
  • Réduire les complications des maladies et les récidives.

Le candidat décline 20 mesures à mettre en place dans les 100 premiers jours de son mandat en cas de victoire. Parmi lesquelles :

  • La création d’un nouveau métier d’Auxiliaire en santé numérique pour assurer une assistance technique du matériel de télémédecine.
  • Le déploiement d’une flotte de bus santé pour permettre, dans les territoires plus isolés, les consultations, examens et certaines opérations médicales (vaccination, prise de sang, transport de médicaments, soins dentaires, …).
  • Ou encore donner l’assurance d’accès à une maison ou un centre de santé à moins de 30 minutes du domicile.

♦ Régionales / Le Vert Antoine Maurice annonce sa première mesure

Si Antoine Maurice devient président de région, le premier travail lancé sera une révision totale de l’approvisionnement des cantines. Il juge que « depuis plusieurs années, de nombreux scandales alimentaires ont éclaté autour des repas servis dans les cantines un peu partout en France ». Selon le candidat, lui et son équipe ont cherché « à en apprendre plus, mais le sujet est entouré d’une opacité inquiétante ». Les écologistes en appelle « à une révolution de l’alimentation scolaire ». Antoine Maurice s’interroge.

« Alors que sait-on ? Pas grand chose. On parle de pommes bio venant de Chine, de poissons pêchés dans la mer du nord, ou encore de viandes produites en Europe, sans plus de précision. Les seules choses dont on soit sûr sont que les aliments viennent de trop loin et qu’ils sont pauvres en apports nutritionnels ».

https://twitter.com/OcNaturellement/status/1405198315277463556

♦ Départementales/ La lettre du Ministre de l’Intérieur à Romain Grau fait polémique

Romain Grau, candidat malheureux à l’élection municipale, tente sa réélection au conseil départemental sur le canton 9. Comme durant la campagne municipale, Romain Grau, député En Marche affiche ses soutiens ministériels. Dans ce cas, la lettre affichée fièrement par le candidat sur ses réseaux sociaux a ému ses adversaires. Jean-Baptiste Llati et Aline Piteux, binôme de gauche de la majorité sortante ont écrit au Premier ministre.

« Ce courrier à en-tête du ministère contrevient à deux principes. D’une part l’interdiction d’usage des moyens publics à des fins électorales ; d’autre part l’obligation de neutralité et de réserve qui incombe à tout agent public ; qui plus est au ministre en charge de l’organisation des élections ».

Le binôme demande à Jean Castex de « rappeler à l’ordre » son ministre de l’Intérieur. Une démarche qui a peu de chance d’aboutir compte tenu du passif des 3 hommes. En effet, Jean Castex était lui-même élu du conseil départemental des Pyrénées-Orientales avant de démissionner pour rejoindre Matignon. Gérald Darmanin, était lui-même membre de la même famille politique que Romain Grau avant de rejoindre En Marche.

Romain Grau, s’est défendu de tout manque de respect de l’ordre républicain. Il déclarait à nos confrères de l’Indépendant ; « Gérald Darmanin a respecté l’ordre républicain. C’est une lettre adressée à de nombreux candidats qui ne sont pas forcément de son bord ».

♦ Départementales / L’ancien directeur des douanes, candidat RN, serait inéligible sur le canton 10

C’est une information qui couvait depuis quelques semaines, et qui a été révélée par nos confères de la Semaine du Roussillon. Jean-Marie Dionet, binôme de Carla Muti serait inéligible aux élections départementales. En effet, selon l’article du code électoral L195 alinéa 17, « Ne peuvent être élus membres du conseil départemental […] Les directeurs et chefs de service régionaux des administrations civiles de l’État dans les départements où ils exercent ou ont exercé leurs fonctions depuis moins d’un an ».

L’article ci-dessus ne pourrait lui être opposable si monsieur Dionet avait « été admis à faire valoir [ses] droits à la retraite ». Or, Jean-Marie Dionet apparaît encore à ce jour dans l’annuaire du service public avec le titre de Directeur Régional et le décret paru au journal officiel du 5 mai 2021 indique que son homologue n’entrera en fonction que le 1er juillet 2021. En cas de victoire de ce binôme, l’élection sur ce canton pourrait être annulée provocant de fait une nouvelle élection.

♦ Départementales/ « Agissons » fait des propositions pour les personnes âgées et la dépendance

Le mouvement régionaliste fait des propositions à destination des personnes âgées et /ou dépendants. Agissons rappelle que dans les Pyrénées-Orientales, 30% à plus de 60 ans, ils seront 40% à horizon 2050. Parmi les propositions de « Agissons ».

  • Maintien à domicile pour les personnes autonomes à travers l’APA (allocation personnalisée d’autonomie),
  • Restauration des EHPAD, les plus anciens et création de nouveaux à taille humaine (limités en nombre de résidents),
  • Intergénérationnel : Nous souhaitons que nos séniors puissent échanger ou participer à des activités communes avec nos collégiens.
  • Valorisation des aides à domicile.

// Les campagnes électorales dans les Pyrénées-Orientales :

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances